• Accueil
  • FAQ
  • Peut-on investir en SCI ou SCPI en Pinel ?

Peut-on investir en SCI ou SCPI en Pinel ?

Investir dans l'immobilier lorsque l'on est seul peut parfois s'avérer compliquer ou peut, tout simplement faire peur. Pour pallier cette crainte, il existe plusieurs options possible comme par exemple l'investissement immobilier en SCI (société civile immobilière) ou en SCPI (société civile en placement immobilier). Un des nombreux avantages d'investir via ces montages : pouvoir bénéficier des dispositifs de défiscalisation immobilière comme la loi Pinel par exemple. Comment cela fonctionne ?

Partager

Qu’est-ce qu’une SCI ? link-cross

Une société civile immobilière, plus communément appelée SCI se présente sous la forme d’un contrat de société passé entre à minima deux personnes qui souhaitent mettre en commun un ou plusieurs biens immobiliers. Légalement, il n’y a aucune condition de nationalité ni d’âge comme cela peut être le cas pour d’autres formes de sociétés, ainsi un mineur peut aussi être associé dans une SCI. La constitution d’une SCI peut avoir plusieurs objectifs : construire un patrimoine, transmettre un patrimoine, défiscaliser… Ainsi grâce à cette formule, chaque associé participant pourra d’une part, percevoir les bénéfices réalisés par la SCI en fonction du nombre de parts qu’il détient et d’autre part partager les frais qui seront de la même manière répartis au pro rata des parts détenues pas les associés.
Les SCI familiales, bien que simples à mettre en œuvre restent toutefois soumises au registre des sociétés, ce qui implique que certaines conditions doivent donc être honorées :

  • les statuts constitutifs doivent être écrits
  • aucun capital social minimal n’est demandé
  • 99 ans, c’est la durée de vie maximale de la société
  • il n’y a aucune condition de nationalité
  • un minimun de 2 personnes doivent être associés dans la SCI
  • les associés doivent forcément être de la même famille
  • à la création de la société, certaines formalités doivent être remplies comme : l’enregistrement des statuts, la publication d’une annonce légale ainsi que les formalités auprès du centre de formalité des entreprises

Il est très fréquent que la SCI familiale soit utilisée dans le cadre de successions, car elle facilite la transmission dans le sens où lors de sa création, les membres de la SCI désignent un ou plusieurs gérants qui seront amenés à administrer le ou les biens au quotidien. Cela permet d’éviter tout problème de positionnement et facilite la gestion du bien.

Qu’est-ce qu’une SCPI ? link-cross

Même s’il s’agit d’un moyen d’investir dans la pierre, sa configuration diffère de celle de la SCI. Explications…
Une SCPI est une société civile en placement immobilier, c’est-à-dire, qu’une société de gestion immobilière va se charger, pour vous, de choisir des biens dans lesquels vous pourrez investir. La différence avec la SCI : vous n’aurez pas la possibilité de choisir le bien dans lequel vous allez investir. Toutefois, vous profitez de certains avantages comme par exemple déléguer totalement la gestion du ou des biens et n’en retirez que les bénéfices ! Lorsque vous investissez dans des parts de SCPI, vous devenez donc actionnaire de la société étant donné que vous êtes propriétaire d’une partie du capital. Concernant la rémunération, vous allez percevoir des dividendes qui seront versés trimestriellement sous forme de coupons. Avant toute chose il s’agit d’un véritable placement financier qui vont plus intéresser les personnes qui ne souhaitent pas s’investir dans la gestion d’un bien locatif.

Une des particularités de cette formule, tout comme la SCI, vous pouvez bénéficier des avantages fiscaux procurés par les dispositifs de défiscalisation immobilière comme par exemple le dispositif Pinel.

Les SCI et SCPI avec Pinel link-cross

Que vous investissiez en SCI ou en SCPI, vous allez dans les deux cas pouvoir bénéficier des avantages fiscaux procurés par le dispositif Pinel en location classique. En effet, vous pourrez profiter d’une réduction d’impôt sur le revenu d’ 12 %, 18 % ou 21 % dans la mesure où vous vous engagez sur une période de 6, 9 ou 12 ans.
Concernant les conditions d’éligibilités, elles ne bougent pas : le bien doit être loué nu, il doit constituer la résidence principale du locataire et vous devez respecter les plafonds Pinel.
En ce qui concerne l’investissement, les règles restent également inchangées :

  • investir dans deux bien immobilier maximum par an
  • le montant de l’investissement est plafonné à 300 000 € par an
  • le prix au mètre carré est également plafonné à 5 500 €

Concernant la SCI : attention, l’investissement locatif ne sera possible que si la SCI est assujettie à l’IR (impôt sur le revenu) sur les bénéfices réalisés. En ce sens, elle ne s’acquittera pas de l’IS (impôt sur les sociétés). Aussi, la répartition de la déduction fiscale devra être proportionnelle au nombre de parts que détient chacun des associés. Sachez qu’il est également possible d’investir dans un bien en indivision, à ce moment-là, la réduction d’impôts sera appliquée proportionnellement aux droits de chacun au sein de l’indivision.

Concernant la SCPI : si vous investissez dans des parts de SCPI, le montant de la réduction d’impôts qui vous sera accordé sera fonction de celui qui a été investi à la base, on parlera alors de proportionnalité. Comme pour la SCI les associés de la SCPI doivent impérativement s’engager durant l’intégralité de la durée de location choisie et ne pas rompre le contrat.

Pas de commentaire

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

bulle-conseil

Vous voulez obtenir des conseils ?

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence – Marseille

Biarritz

Bordeaux

Chambéry

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra