Développer son patrimoine

Pour faire face aux incertitudes de la vie auxquelles nous sommes tous confrontés, il est important d’anticiper les aléas en se constituant un patrimoine. Le patrimoine peut prendre diverses formes et se constituer progressivement en fonction de vos besoins et de vos objectifs.

Obtenez votre Bilan Patrimonial

  • horlogeRapide
  • cadenasSans engagement
  • checkGratuit
OBTENEZ GRATUITEMENT LE GUIDE PINEL

OBTENEZ GRATUITEMENT LE GUIDE PINEL

Version numérique

Pourquoi se construire un patrimoine ?

Chacun, pour des raisons différentes, envisage, à un moment de sa vie, de se construire un patrimoine que ce soit pour se loger en achetant sa résidence principale, pour compléter ses revenus en investissant dans l’immobilier locatif ou tout simplement engranger un capital pour anticiper sa retraite. Toutes les raisons sont bonnes pour se construire un patrimoine. Prendre cette précaution, c’est aussi s’assurer une bouée de secours en cas d’accident de la vie. Face aux incertitudes de la vie, personne n’est à l’abri. C’est pourquoi nous devrions tous construire petit à petit un patrimoine pour nous protéger. Il est donc primordial, lorsqu’on souhaite développer son patrimoine, de cibler ses objectifs et ses priorités. En commençant à construire son patrimoine jeune, on peut plus facilement multiplier les objectifs et prévoir différents placements, que ce soit dans la pierre ou dans la finance, en fonction des besoins qui surgissent aux différentes étapes de la vie.

Comment développer son patrimoine ?

Lorsque vos objectifs sont clairs, il faut ensuite réfléchir à la méthode à adopter pour développer votre patrimoine de manière efficace et non risquée pour vous et votre famille. Votre patrimoine peut prendre la forme de biens immobiliers ou de placements financiers, ou même les deux. Ce choix dépendra à la fois de vos objectifs, de votre degré d’aversion au risque et du rendement espéré. La construction du patrimoine est donc une entreprise très personnelle qui demande un temps de réflexion et une capacité à se projeter dans l’avenir pour connaître ses besoins futurs. Pour bien cerner votre profil, vous pouvez vous faire aider par un conseiller en gestion de patrimoine qui, après une étude approfondie de votre situation, vous aidera à déterminer quels sont les placements appropriés pour vous.

Les principaux moyens pour construire son patrimoine

Une fois cette partie résolue, vient la question du financement. Comment construire son patrimoine ? La constitution d’un patrimoine ne repose pas sur les sommes d’argent sorties d’un coffre-fort. Tout le monde peut se constituer un patrimoine. Investir un million ou 200 € est une possibilité si on dispose d’un apport. Mais il est également possible de commencer à se construire un patrimoine en partant de zéro. Plusieurs options sont alors envisageables en fonction de vos capacités financières et de vos projets patrimoniaux. Une bonne gestion patrimoniale consiste à combiner les moyens suivants :

La transmission arrow

La transmission, à travers l’héritage, est la forme la plus classique de constitution de patrimoine. Elle ne demande en général aucun apport personnel puisqu’il s’agit d’une donation ou d’un héritage. Seuls les frais de succession ou de donation sont à prévoir. Il s’agit le plus souvent de transmission de patrimoine immobilier, mais il également possible de recevoir des sommes d’argent qui peuvent être réinvesties pour former un patrimoine d’actifs.

L’épargne arrow

Il est possible de se constituer un patrimoine grâce à l’épargne. Avec des objectifs clairs et un peu de motivation, il vous suffit, sur la base de votre salaire mensuel, de définir un taux d’épargne fixe et de s’y tenir. Il est indispensable de fixer un taux d’épargne en adéquation avec vos contraintes et vos besoins. Ainsi, chaque mois, vous mettez une certaine somme « de côté » destinée à être investie pour faire face aux aléas de la vie.

L’endettement arrow

S’endetter pour construire ou développer son patrimoine n’a rien d’absurde. En effet, vous pouvez emprunter une somme d’argent au moment d’investir et la rembourser ensuite lorsque votre situation financière le permet. Par exemple, réaliser un investissement locatif avant d’acheter pour soi peut être une bonne stratégie patrimoniale. Le crédit immobilier contracté pour l’achat du bien immobilier pourra alors être remboursé grâce aux loyers perçus. Et, par la suite, une fois le crédit totalement remboursé, les loyers perçus pourront vous permettre d’investir dans votre résidence principale avec un apport personnel moindre. L’endettement est donc une méthode qui peut s’avérer efficace pour se constituer un patrimoine.

Réalisez votre bilan patrimonial

Adopter une stratégie patrimoniale

Construire, développer et faire fructifier son patrimoine ne se font pas en un jour. Il est donc important d’établir une stratégie patrimoniale afin de construire et gérer vos placements en toute sérénité. Suivant votre situation matrimoniale, les options pour construire son patrimoine varient. Pour clarifier et accorder vos besoins avec vos désirs, nous vous conseillons de faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine dès le début de votre projet. Cet expert définira avec vous une stratégie patrimoniale en accord avec votre situation et suivra votre dossier aussi longtemps que vous le souhaitez. Il vous aidera également pour déclarer vos impôts et optimiser votre fiscalité.

Connaître la fiscalité du patrimoine

Aspect non-négligeable du patrimoine, sa fiscalité. Elle est à prendre en compte dans vos projets patrimoniaux dès le début, car plus le patrimoine est important, plus la fiscalité s’alourdit. Il convient donc de connaître les différents impôts appliqués en France et de savoir qu’il existe des façons de développer son patrimoine tout en bénéficiant d’avantage fiscal. Pour connaître les outils de défiscalisation qui existent, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un conseiller en gestion de patrimoine.

Les impôts liés à la détention de patrimoine arrow

Le patrimoine, qu’il soit immobilier ou sous forme de produits financiers, est soumis à l’impôt. Au moment de placer son argent, il est judicieux de se renseigner sur les taux d’imposition et les différents impôts qui existent, car la fiscalité en matière de patrimoine évolue constamment.

  • Le patrimoine immobilier est soumis à plusieurs taxes comme la taxe foncière et la taxe d’habitation. Pour ceux qui possèdent déjà un patrimoine conséquent, l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) taxe les résidents fiscaux sur l’ensemble de leurs biens immobiliers situés en France si le montant excède 1 300 000 €.
  • Le patrimoine constitué de produits financiers est soumis à l’impôt sur le revenu, par l’intermédiaire du Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU). Il est prélevé au moment du versement des intérêts et des dividendes. Certains placements financiers sont exonérés d’impôts comme le livret A, le PEL ou le PEA.

Les impôts liés à la transmission de patrimoine arrow

La transmission de patrimoine, sous forme de donation ou d’héritage, est également soumise à l’imposition. En effet, l’impôt prend la forme de droits de succession ou de donation prélevés par l’Etat au moment de la transmission et dépendent de la valeur vénale du bien. Les donations de son vivant à son enfant sont exonérées d’impôts à hauteur de 100 000 € par donateur et par enfant. Avant de transmettre un bien à vos enfants, renseignez-vous, car la note pourrait être salée pour eux. Il existe des méthodes pour alléger la fiscalité liée à la transmission de patrimoine.

Réalisez votre bilan patrimonial

Développer son patrimoine : les bons réflexes

Atteindre ses objectifs patrimoniaux demande une certaine rigueur. Acquérir certains réflexes constitue une base sure pour faire évoluer son patrimoine. Il ne s’agit pas de devenir expert en gestion de patrimoine, mais d’adapter son comportement afin de maximiser ses chances de réussite. Ces bons réflexes viennent accompagner la stratégie patrimoniale afin de se constituer un patrimoine solide et générateur de revenus stables.

  • Épargner tous les mois.
  • Réduire les dépenses superflues.
  • Choisir un placement adapté à son âge et à sa situation.
  • Garder un œil sur les marchés.
  • Diversifier les placements.
  • Rester informé des évolutions fiscales.
  • Faire appel à un expert pour un investissement sûr et réfléchi.

À quel âge peut-on commencer à construire un patrimoine ?

Il n’y a pas d’âge pour commencer à construire son patrimoine. Toutefois, en commençant tôt, vous aurez plus de temps pour le faire fructifier et le développer. On peut donc commencer dès 20 ans avec une petite somme d’argent. Mais il est possible de se décider beaucoup plus tard et d’investir à 50 ans. Cependant, il est important de considérer son âge au moment d’investir. Un investissement locatif demande beaucoup de temps et d’énergie, ce placement n’est donc peut-être pas la meilleure solution à partir de 50 ans. Il est plus raisonnable de se tourner vers des produits financiers tels que l’assurance-vie. À chaque âge correspond un placement différent. Ainsi, au cours de votre vie, votre patrimoine est amené à évoluer.

Quel type de placement dois-je réaliser à mon âge ?

  • À 20 ans, on épargne.
  • À 30 ans, on achète (immobilier).
  • À 40 ans, on renforce (investissement locatif et produits financiers).
  • À 50 ans, on défiscalise (lois de défiscalisation).
  • À 60 ans, on allège (donations et revente).

Les experts Selexium sont à votre disposition pour vous conseiller et vous aider à développer votre patrimoine. Nos équipes sont spécialisées dans les placements immobiliers tout comme dans les produits financiers. Ils sauront vous présenter les meilleures options adaptées à votre profil et à vos objectifs patrimoniaux. N’hésitez pas à les contacter pour réaliser un bilan patrimonial gratuitement.

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence – Marseille

Bordeaux

Chambéry

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse