• Accueil
  • FAQ
  • Quelles sont les différences entre réduction fiscale et déduction fiscale ?

Quelles sont les différences entre réduction fiscale et déduction fiscale ?

Réduction fiscale, déduction fiscale et maintenant crédit d'impôt, au moment de remplir sa déclaration de revenus, nous sommes nombreux à nous poser cette question. Car, pour compliquer la tâche, il faut les renseigner sur un seul et même formulaire : le 2042 RICI. Tous ces termes renvoient à la même idée : l'avantage fiscal qui fera réduire ses impôts. Alors que la déduction fiscale intervient avant de faire sa déclaration de revenus, la réduction fiscale apparaît après calcul de l'impôt. Subtile mais importante différence. Explications.

Partager

La déduction d’impôt

La déduction d’impôt, connue aussi sous le nom de déduction fiscale, correspond à un droit de diminuer le montant global des revenus déclarés. Elle intervient donc avant le calcul de l’impôt, au moment de déclarer ses revenus. Par exemple, l’abattement des frais réels fait partie des déductions d’impôt. Si la déduction d’impôt concernent tous les ménages imposables, elle n’est vraiment intéressante que pour les foyers lourdement imposés. En effet, les sommes déductibles ne sont souvent pas limitées dans leur montant (ou fixées à un plafond élevé). L’impact en termes d’économie est alors plus fort qu’avec une simple réduction d’impôt.

La déduction fiscale est donc une somme qui est enlevée de :

  • du revenu brut global (ex : la pension alimentaire de vos enfants)
  • d’un revenu catégoriel (ex : les frais professionnels déduits de la catégorie « traitements et salaires »)

Si, par exemple, vous avez 2 200 € euros de frais professionnels, vous devez déduire cette somme de vos revenus lors de votre déclaration. Gardez bien tous les justificatifs, car en cas de contrôle de l’administration fiscale peut vous les réclamer.

La réduction d’impôt

La réduction d’impôt, quant à elle, intervient après calcul de l’impôt. Le montant correspondant à la réduction d’impôt est alors retrancher de l’impôt à payer. Contrairement à la déduction fiscale, la réduction vient directement diminuer le montant de l’impôt sur le revenu. La réduction fiscale ne concernent que les foyers imposables.

Si le montant de la réduction d’impôt est supérieur à l’impôt, le contribuable ne bénéficie pas de compensation. Ce mécanisme suppose donc de payer suffisamment d’impôts pour pouvoir en profiter. Les réductions d’impôt les plus courantes sont la conséquence de dons à des organismes d’intérêt général ou des dispositifs de défiscalisation existants.

Monsieur Dubois a acheté un appartement en loi Pinel pour 155 000 €, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôts allant jusqu’à 21 % du montant global, soit une réduction de 32 550 € répartie sur 12 ans.

Le crédit d’impôt

Le crédit d’impôt, tout comme la réduction fiscale, est une somme qui est déduite de l’impôt à payer.

Mais, contrairement à la réduction d’impôt, si le montant du crédit d’impôt est supérieur à l’impôt, le surplus sera remboursé par la Direction Générale des Finances Publiques. À noter, toutefois, les sommes inférieures à 8 € ne sont pas remboursées. Cette disposition fiscale s’adresse à tous les ménages et concernent par exemple les travaux réalisés sur une résidence principale, les frais liés à la garde d’enfants, les emplois à domicile,…). A savoir que les plus-values immobilières réalisées sont soumises à l’impôt sur le revenu.

Par exemple, si vous avez effectué des travaux à hauteur de 1 500 € et que le montant de votre impôt s’élève à 1 000 €, vous obtiendrez un crédit d’impôt de 500 €.

Pas de commentaire

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

bulle-conseil

Vous voulez obtenir des conseils ?

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence – Marseille

Biarritz

Bordeaux

Chambéry

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra