IFI et IR 2020 : les solutions pour diminuer votre impôt utilement

Publié le 23 Avr 2020

horloge Lecture de 4 min.

Rédigé par Julie François

Thématique : Patrimoine

Partager

Depuis le début de la semaine, vous pouvez déclarer votre impôt en ligne. Si vous n’avez pas encore cliqué sur le bouton « valider », il est encore possible de réduire ses impôts. Explications.

Coronavirus : quand la solidarité paie

Plus que jamais, durant l’épidémie de Coronavirus, le don à des organismes d’intérêt général ou des associations est une action nécessaire et louable. De nombreux organismes tentent d’apporter leur aide pour faire face au virus. En faisant un don, les particuliers peuvent être solidaires et apporter un soutien financier.

« Pour ceux qui le peuvent, notamment pour les entreprises dont l’activité continue ou qui sont le moins affectées, c’est une façon d’apporter leur contribution à l’effort de solidarité de la Nation envers ceux qui sont dans les situations économiques les plus difficiles »

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, dans une interview au Figaro, mardi 31 mars 2020.

Si la plateforme de dons évoquée par le gouvernement au début de la crise sanitaire ne voit finalement pas le jour, d’autres canaux existent. Les entreprises, mais aussi les particuliers peuvent apporter leur contribution en donnant. Attention, toutefois, les dons destinés au fonds de solidarité mis en place par le gouvernement pour soutenir les petites entreprises ne sont pas défiscalisés.

« Les dons, cotisations ou abandons de revenus que les particuliers ou les entreprises effectuent au profit d’œuvres, d’organismes d’intérêt général ou d’associations d’aide aux personnes, ouvrent droit à réduction d’impôt. »

Site internet du ministère de l’Économie, des Finances, de l’Action et des Comptes publics.

Mise à jour

Jeudi 23 avril 2020, dans le cadre du vote du deuxième budget rectificatif, députés et sénateurs ont approuvé l’élargissement de la défiscalisation des dons et des heures supplémentaires. Ainsi, le plafond de déduction à l’impôt sur le revenu des sommes versées aux associations de soutien aux plus démunis passe à 1.000 euros, au lieu de 537 euros auparavant. En outre, le montant des dons en nature à des associations caritatives va être déplafonné. 

Soutenir les hôpitaux et le personnel soignant en faisant un geste

Les gestes de soutien aux hôpitaux français ne manquent pas depuis le début du confinement. Si certains applaudissent le courage du personnel soignant à leur fenêtre le soir à 20 heures. D’autres adressent des enveloppes aux établissements. Ainsi le centre hospitalier universitaire de Toulouse a récolté 219 000 € de dons depuis le début de l’épidémie de Covid-19.

Ce mouvement spontané a permis aux équipes d’acheter du matériel, mais aussi de financer la recherche sur le virus. Pour faire face à cet élan de solidarité, le CHU de Toulouse et de nombreux autres hôpitaux dans l’Hexagone, ont mis en place une plateforme numérique pour faciliter les démarches et prendre en compte la réduction d’impôt.

L’application Lydia, qui permet de réaliser des virements mobiles entre particuliers, s’est également mise à la page. Elle propose de soutenir les hôpitaux et les associations en première ligne en faisant un don à l’un des 17 fonds de dotation de CHU et associations répertoriés. Outre les établissements de santé, on y trouve également Médecins du Monde, la Croix-rouge ou encore la Fondation Abbé Pierre. Aucune somme minimale n’est requise. De plus, Lydia propose d’envoyer un reçu fiscal au donateur pour justifier sa démarche.

Viser l’intérêt général en donnant aux associations

Les associations aussi participent activement à la lutte contre le Covid-19. En tant que contribuable, vous pouvez choisir de soutenir un organisme d’aide aux personnes en difficulté, comme le Secours populaire ou les Restos du cœur. Durant la période de confinement, de nombreuses associations s’organisent pour apporter de l’aide aux personnes qui en ont le plus besoin. En donnant à ces organismes, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 75 % du montant du versement retenu, dans la limite de 552 €, pour l’année 2020 (loi n° 2005-32 du 18 janvier 2005, art. 127).

Les organismes d’intérêt général aussi sont en quête de financement en cette période difficile. Vous pouvez alors profiter d’une réduction d’impôt de 66 % du total des dons réalisés dans la limite de 20 % du revenu imposable du foyer. Sont concernés par cette règle les « œuvres ou organismes d’intérêt général présentant un caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial, culturel ou concourant à la valorisation du patrimoine ou à la défense de l’environnement ; les associations ou fondations reconnues d’utilité publique ; les associations cultuelles ou de bienfaisance autorisées à recevoir des dons et legs. »

À savoir

Si vous n’avez pas d’argent, mais du temps, vous pouvez également bénéficier d’une réduction d’impôt. Les bénévoles, qui participent financièrement d’une manière ou d’une autre (déplacements, repas, fournitures, …) au bon fonctionnement de l’association, peuvent demander un remboursement ou y renoncer et transformer cette aide en don à une association. Cette démarche donne directement droit à la réduction d’impôt correspondante.

Contribuer en réorganisant son patrimoine immobilier

L’autre moyen de diminuer son impôt tout en apportant un coup de pouce à l’économie est, aussi surprenant que cela puisse paraître, de réorganiser son patrimoine. Les contribuables qui sont soumis à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) le savent déjà, il existe des biens immobiliers et des montages qui permettent d’échapper à l’IFI.

  • les immeubles ayant fait l’objet d’une donation temporaire d’usufruit
  • les immeubles ou parts de SCPI acquis en nue-propriété
  • les parts de groupement foncier agricole (GFA) ou viticole sont exonérées à hauteur des trois quarts de leur valeur, plafonnées à 101 897 €, puis à hauteur de la moitié de leur valeur au-delà, à condition de les détenir depuis au moins deux ans au 1er janvier 2020.
  • les immeubles donnés en location meublée à condition que cette activité soit exercée à titre principal et rapporte plus de 23 000 € de recettes par an et plus de la moitié des revenus professionnels.

En résumé

  • En donnant, le contribuable peut alléger son impôt et contribuer à la lutte contre l’épidémie de Coronavirus.
  • Les dons aux organismes d’intérêt général ou venant en aides aux personnes en difficulté, comme les hôpitaux et de nombreuses associations ont plus que jamais besoin d’un soutien économique.
  • Le donateur bénéficie d’une réduction d’impôt qui varie en fonction du type d’organisme qu’il choisit de soutenir.
  • Pour les contribuables soumis à l’IFI, une autre solution pour faire baisser la facture de son impôt est de réorganiser son patrimoine immobilier. Une décision qui exige une réflexion préalable.

Partager

Julie François

Rédactrice spécialisée en gestion de patrimoine, économie, finances

Découvrir cet auteurIcone Lien (Plus)

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

bulle-conseil

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Lire l'article arrow

Lire l'article arrow

Lire l'article arrow

Lire l'article arrow

Découvrir toutes les actualités Icone Lien (Plus)

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence – Marseille

Biarritz

Bordeaux

Chambéry

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra