• Accueil
  • Actualités
  • Épargne : la baisse des taux de la BCE pourrait impacter la rémunération de vos placements en 2024

Épargne : la baisse des taux de la BCE pourrait impacter la rémunération de vos placements en 2024

Publié le 30 Mai 2024

horloge Lecture de 2 min.

Thématique : Actualités

Rédigé par Maëva Floricourt

Partager

Annoncée début mai, la première baisse des taux directeurs de la BCE devrait intervenir, « sauf surprise », dès le mois de juin. Cette bonne nouvelle a assurément ramené de l’optimisme chez les porteurs de projet immobilier. Si cette décision est motivée par le ralentissement de l’inflation, elle pourrait toutefois redéfinir le paysage des placements financiers pour les épargnants en 2024.

Le Livret A, un placement sécurisé

Le Livret A est toujours le roi de l’épargne. Pour rappel, la formule de calcul du placement préféré des Français est liée à l’inflation (hors tabac) et à l’€STR. Dans les faits, la baisse des taux directeurs de la BCE devrait faire reculer l’€STR. En ajoutant à cela l’effet de la désinflation, le taux du Livret A devrait mécaniquement subir le même recul. Or, le gouvernement a pris la décision stratégique de geler le taux du Livret A à 3 % jusqu’en janvier 2025. Une décision qui lui garantit ainsi un rendement supérieur à l’inflation actuelle enregistrée à 2,2 %. Cette mesure assure aux 55 millions de détenteurs du Livret A en 2024 une augmentation de leur pouvoir d’achat, une première depuis 2020.

Le LEP, ce coup de pouce pour les foyers les plus modestes

Le LEP, Livret d’épargne populaire, conçu pour protéger l’épargne de l’inflation, est actuellement fixé à 5 % après avoir atteint un pic à 6 % en février 2023. Avec une inflation prévue à 2,5 % pour le premier semestre, le taux du LEP pourrait être ajusté à 2,5 % dès le 1er août. Pour rappel, le LEP ne peut descendre en dessous du taux du Livret A, majoré de 0,5 point. Si son prochain taux devait être fixé autour de 3,5 et 4 %, l’économiste Philippe Crevel suggère que le gouvernement pourrait limiter la baisse du LEP à 4 %. Le but ? Soutenir l’épargne populaire et inciter les 7,5 millions d’épargnants éligibles qui n’ont pas encore ouvert de LEP.

Assurance-vie, les fonds euros en pleine forme

Les fonds euros de l’assurance vie ont connu une belle remontée en 2023, passant d’une rémunération de 1,9 % à 2,6 % grâce à la hausse des taux des banques centrales. Les assureurs ont su tirer parti de cette conjoncture pour réinvestir dans des obligations à rendements élevés et puiser dans leurs réserves pour booster la rémunération. Malgré la baisse anticipée des taux par la BCE, les fonds euros devraient maintenir une rémunération attractive en 2024, potentiellement jusqu’à 2,8 %.

Les comptes à terme, une opportunité à saisir rapidement 

En un an, l’encours des comptes à terme a grimpé de 80 milliards € à 171 milliards €. C’est donc en toute logique que sa rémunération moyenne a connu une hausse, de 2,48 % à 3,61 % pour les comptes inférieurs à 2 ans. Cette rémunération est en revanche déjà en baisse par rapport au pic de 3,92 % en décembre. Avec les baisses de taux directeurs de la BCE, les épargnants pourraient voir ces taux diminuer encore dans les prochains mois.

En résumé

  • La BCE prévoit une baisse des taux en juin prochain.
  • Le Livret A maintient un taux de 3 % jusqu’en janvier 2025, taux qui se situe au-dessus de l’inflation.
  • Le LEP pourrait voir son taux ajusté à 2,5 % en août.
  • Les fonds euros de l’assurance vie devraient conserver une rémunération attractive en 2024, avec une possibilité d’augmentation jusqu’à 2,8 %.
  • Soumis à la volatilité des taux d’intérêt, les comptes à terme devraient voir leur taux diminuer à moyen terme.

Partager

Maëva Floricourt

RÉDACTRICE WEB, SPÉCIALISÉE EN ÉCONOMIE, FINANCE ET GESTION DE PATRIMOINE

Découvrir cette auteure

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Impôts : une nouvelle loi pour mieux encadrer la fiscalité des couples séparés

Lire l'article

Crédit immobilier : la Banque de France confirme la reprise

Lire l'article

Immobilier ancien : la baisse des prix se généralise en France en 2024

Lire l'article

La BCE baisse enfin ses taux directeurs de 25 points de base 

Lire l'article

Déclaration des biens immobiliers : un système qui n’est toujours pas au point

Lire l'article

Taxe d’habitation : Le Fisc a réclamé 724 millions € en trop aux Français en 2023

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

9 Rue Duphot