• Accueil
  • FAQ
  • Faut-il souscrire à une assurance vie après 70 ans ?

Faut-il souscrire à une assurance vie après 70 ans ?

L’assurance vie n’est pas une solution d’épargne exclusivement réservée aux personnes anticipant leur retraite. Malgré les idées reçues, même après 70 ans il est intéressant de souscrire à un contrat. Fiscalité, succession, versements, ses souscripteurs suivent un fonctionnement particulier. Explications.

Souscrire après 70 ans, les avantages link-cross

Il ne faut pas craindre les versements sur un compte assurance vie passé 70 ans. Ce n’est pas un âge limite pour bénéficier d’une fiscalité intéressante. Et ce, même si les sommes épargnées intègrent la succession et passent devant notaire. D’autant plus que cela ne concerne que le capital versé. Les gains financiers obtenus grâce au contrat après cet âge ne sont pas fiscalisés. L’exonération d’impôt s’applique.

EXEMPLE

Madame Arnold souscrit à un contrat d’assurance vie à 73 ans et décide d’y verser 100 000 €. Elle décède 12 ans plus tard et laisse derrière elle un compte d’un montant de 150 000 €. Grâce à l’abattement fiscal et à l’exonération d’impôt sur les gains, la part taxable de son épargne sera de : 100 000 – 30 500 = 69 500 €.

De plus, juridiquement parlant, le contrat d’assurance vie ne fait pas partie de la succession d’une personne décédée. Cela permet de contourner la règle de la réserve héréditaire si jamais vous souhaitez avantager un bénéficiaire, qu’il ait un lien de parenté direct avec vous ou non.

Pourquoi alimenter une assurance vie après 70 ans ? link-cross

Certes, la fiscalité de l’assurance vie est quelque peu moins intéressante une fois que le souscripteur a atteint l’âge de 70 ans. Néanmoins, si le plafond des abattements fiscaux est atteint, il peut devenir très avantageux de continuer à alimenter son contrat en étant septuagénaire grâce au nouveau plafond supplémentaire de 30 500 €.

Fiscalité des primesContrat souscrit avant 70 ansContrat souscrit après 70 ans
Primes versées avant le 13/10/1998pas de taxation
droits de succession dus sur la fraction des primes versées au-delà de 30 500 €
Primes versées après le 13/10/1998abattement de 152 500 € par bénéficiaire, puis soumission aux prélèvements à hauteur de 20 % jusqu’à 700 000 € et 31,25 % pour les montants supérieursdroits de succession dus sur la fraction des primes versées au-delà de 30 500 €

En bref, si la totalité de la somme présente sur le compte assurance vie est concernée par l’abattement fiscal en vigueur puis par la taxation tant que l’épargnant n’a pas 70 ans au moment des versements ; passé cet âge limite seule la part de capital versée sera imposée au titre des droits de succession.

Assurance vie après 70 ans, comment on fait ? link-cross

Les épargnants septuagénaires ont deux possibilités pour alimenter une assurance vie. Ils peuvent souscrire un nouveau contrat et y verser une somme importante dès son ouverture, ou ils ont la possibilité de continuer à alimenter leur compte s’ils ont déjà souscrit auparavant.

L’ouverture d’un nouveau contrat peut s’avérer intéressante pour isoler les sommes épargnées après cet âge clé, d’un point de vue fiscal. C’est une solution pour anticiper avec précision la succession et les frais que les héritiers auront à assumer.

Les avantages de l’assurance vie avant 70 ans se cumulent avec ceux qui apparaissent après 70 ans : nouvel abattement cumulable avec le précédent et exonération de l’impôt sur les gains récoltés.

Pas de commentaire

FERMER

FAQ complémentaires

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence – Marseille

Biarritz

Bordeaux

Chambéry

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra