• Accueil
  • Actualités
  • Immobilier ancien : les prix continuent d’augmenter malgré un contexte incertain

Immobilier ancien : les prix continuent d’augmenter malgré un contexte incertain

Publié le 10 Mai 2022

horloge Lecture de 3 min.

Rédigé par Elodie Fuentes

Thématique : Patrimoine

Partager

Les chiffres du dernier trimestre 2022 sur la vente des biens signés dans l’ancien repartent à la hausse après une accalmie constatée sur l’intégralité du territoire français. La moyenne de cette augmentation est de +0,5 % à fin mars.

La marché immobilier chahuté depuis le début d’année 2022

Je vous parle d’un temps où les biens immobiliers se vendaient dans la journée, où les taux d’emprunt étaient aussi légers qu’une plume et où les ventes d’appartements anciens n’ont jamais été aussi faciles à réaliser. Cette aire fructueuse pour le marché de l’immobilier ancien montre des signes de faiblesse depuis ces 3 derniers mois, allongeant le temps de vente de quelques semaines supplémentaires en moyenne. Fait rare, il y a encore quelques mois, les acheteurs immobiliers jouent désormais la carte de l’hésitation et de la négociation. La restriction des banques sur les conditions d’emprunt des prêts immobiliers et la hausse des taux, ont leur part de responsabilité sur l’enthousiasme timoré des acquéreurs, devant composer avec une actualité économique tout aussi bancale. Si selon le baromètre LPI Se Loger effectué sur le mois de mars, la vente des appartements immobiliers anciens à chuté, les prix quant à eux continuent d’augmenter légèrement. C’est en moyenne une augmentation constatée de +0,6 % affichée ces trois derniers mois sur la vente d’appartements anciens, contre +0,2 % en décembre 2021. Toutefois, cet état des lieux n’atteint pas toutes les villes, comme c’est le cas pour les grandes métropoles, qui de manière générale voient le prix du marché immobilier ralentir. En revanche, les ventes de maisons continuent de progresser de +3,4 % au dernier trimestre et de susciter un engouement qui ne cesse de grandir.

L’immobilier ancien gagne encore du terrain dans certaines zones

Même si une accalmie de la montée des prix dans l’immobilier ancien se profile sur l’ensemble du territoire, il semblerait que certaines métropoles continuent leur ascension. C’est le cas des villes de plus de 100 000 habitants, comme Lyon, profitant d’une hausse de +0,5 % sur l’année. Notons cependant qu’il s’agit d’une timide remontée des prix comparée à l’effervescence ressentie au printemps 2021 (+10 % à l’époque). En réalité, ce sont les villes périphériques qui profitent le plus de la montée du marché immobilier. À Lyon, Villeurbanne, Vaulx ou encore Velin, le prix des biens immobiliers à vendre ont encore grimpé de +15 % cette année. Ce mouvement de repli vers les zones périphériques des grandes métropoles s’applique à de nombreuses villes, malgré un contexte de chute des ventes de logement ancien constaté sur l’intégralité de l’hexagone. Certaines régions semblent toutefois tempérer le recul des ventes dans l’immobilier ancien, comme les Midi-Pyrénées, le Paca, ou encore l’Alsace et le Limousin, pour qui les chiffres à la baisse n’atteignent “que” -5 %, contre -25 % dans la moitié des régions de France. Sans grande surprise, cet écart sur l’augmentation des prix de l’immobilier d’un secteur à l’autre, se justifie par l’attractivité des territoires en matière d’économie, d’emploi, de développement d’infrastructures urbaines, du cadre et du niveau de vie des habitants. Globalement, les métropoles qui souffrent de la hausse des prix de l’immobilier encore à ce jour et d’une demande toujours aussi accrue, sont celles qui font face à une pénurie de logements anciens, notamment dans les centres-villes qui restent très convoités, comme à Paris, Bordeaux, Lyon, Nantes Rouen, Strasbourg ou encore Rennes et Toulouse. À contrario, à Brest, Marseille et Montpellier, les acheteurs immobiliers expriment une préférence pour la maison individuelle, insufflant de ce fait un éloignement du centre-ville.

Le prix des maisons neuves à la hausse

Également touchée par le contexte actuel, la vente de maisons individuelles avait commencé néanmoins à baisser légèrement l’été dernier. Loin d’être un cas isolé dans le paysage immobilier, cette tendance baissière des ventes dans le neuf, devait également faire face à la pénurie des matériaux et de personnel, allongeant les délais de livraison des biens depuis ce début d’année perturbé. Toutefois, le prix des maisons neuves semble profiter d’un second souffle, pour atteindre une augmentation de +5,9 % au premier trimestre 2022. Cette courbe de croissance inédite depuis 2011 ne s’applique pas au prix des appartements neufs qui ne progressent que de +0,3 % en mars. Une bonne nouvelle pour les acquéreurs dans l’immobilier neuf en résidence qui sont nombreux à se tourner vers l’achat d’un logement neuf en raison d’un investissement immobilier locatif ou pour leur résidence principale, en raison des avantages fiscaux et énergétiques proposés par cette famille de biens immobiliers. 

De manière générale, le marché immobilier oscille d’un territoire à l’autre, insufflé par les comportements inédits et les envies changeantes des Français, eux-mêmes influencés par deux ans de crise sanitaire, doublés d’une guerre en Ukraine impactant l’ensemble de l’Europe.

En résumé :

  • La vente des biens dans l’immobilier dans l’ancien est en baisse depuis 3 mois malgré des prix encore à la hausse
  • L’immobilier neuf continue de remporter un franc succès
  • Tous les territoires ne se valent plus en terme d’augmentation des prix de l’immobilier ancien

Partager

Elodie Fuentes

Rédactrice web, spécialisée en économie, finance et gestion de patrimoine

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Logement étudiant : louer ou acheter pour son enfant, quelle est la meilleure stratégie ?

Lire l'article

Épargne salariale : le Sénat vote le déblocage de 10 000 € pour aider les Français

Lire l'article

Bourse : comment aborder cette rentrée 2022 ?

Lire l'article

Réforme de la fiscalité immobilière : quelles sont les pistes soulevées par l’OCDE ?

Lire l'article

Finance verte : les assureurs-vie épinglés pour greenwashing outrancier

Lire l'article

Crédit d’impôt “Avance immédiate” : comment en bénéficier dès la rentrée ?

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra