• Accueil
  • Actualités
  • Crise du logement : ces Américains contraints de vivre dans leur caravane

Crise du logement : ces Américains contraints de vivre dans leur caravane

Publié le 11 Août 2023

horloge Lecture de 3 min.

Rédigé par Thomas Saint-Antonin

Thématique : Actualités

Partager

Alors qu’en France les taux d’emprunt poursuivent leur ascension, remettant en cause l’accès à la propriété de nombreux ménages, la situation n’est guère mieux outre-Atlantique. Les États-Unis sont plongés dans une intense crise du logement qui oblige des milliers d’Américains à dormir sur le bord des routes, notamment en Californie dans des caravanes, vans et autres camping-cars.

Le loyer moyen atteint 2 950 $ à Los Angeles

Les images sont saisissantes. Le long de certains boulevards américains, il n’est pas rare de constater la présence de nombreuses caravanes garées en file indienne sur le bas-côté. Ces véhicules, chaises, tables, vélos et autres installations de fortunes, ce sont celles de milliers d’habitants victimes de la crise du logement qui touche durement le pays. Cette sédentarisation forcée à même le bitume est notamment visible en Californie. Cet état de l’Ouest américain présente un revenu moyen par habitant parmi les plus élevés du pays, mais également le nombre de sans-abris le plus important.

À savoir

En 2021, 7 millions d’Américains dépensaient plus de la moitié de leur salaire pour se loger. Un chiffre en hausse de 25 % par rapport à 2007.

Aux États-Unis, la hausse des prix de l’immobilier a atteint +6,5 % en 2022. De quoi obliger certains travailleurs à opter pour des solutions moins coûteuses. Caravanes, vans, camping-cars, mobil-homes… Ces modes de logement sont devenus la norme pour de nombreux habitants de Los Angeles qui, pour certains, auraient dû cumuler trois emplois pour espérer se loger dans un appartement. En juin 2023, le loyer moyen atteignait 2 950 dollars. Des chiffres qui inquiètent, et qui ne sont pas vraiment comparables aux tarifs appliqués dans l’Hexagone. Pourtant, la crise du logement s’installe aussi en France.

2 950 €

Le loyer moyen pour un appartement en juin 2023 à Los Angeles.

En France, la hausse des taux ronge la capacité d’emprunt des ménages

De l’autre côté de l’Atlantique, les maux ne sont pas exactement les mêmes, pourtant, le marché immobilier reste embourbé dans une dynamique négative. Entre mai et juillet 2023, le nombre de prêts immobiliers a dégringolé de 50 % par rapport à la même période un an auparavant. Les taux d’emprunt, eux, dépassent désormais les 4 % dans certaines régions pour une durée d’emprunt de 25 ans, voire 20 ans pour certains profils d’acheteurs aux revenus modestes. Le taux d’emprunt moyen sur l’ensemble du territoire atteint lui 3,61 % en juillet, contre 3,45 % le mois dernier. Dans le même temps, la capacité d’emprunt des ménages fond comme neige au soleil. Elle a diminué de 12,6 % depuis le mois de janvier 2023 d’après l’Observatoire Crédit Logement CSA. Autrement dit, un ménage qui pouvait emprunter 200 000 € en début d’année ne peut plus espérer emprunter que 174 800 €.

Une lueur d’espoir et une baisse des prix au 3e trimestre 2023 ?

709 €

Soit le montant du loyer moyen en France pour un appartement meublé en 2023

Et si les prix entamaient une lente décrue ? D’après les projections issues des avant-contrats à fin juillet 2023, la tendance va dans ce sens-là. Le prix des logements anciens en France métropolitaine diminue de -1 %. Le prix des maisons anciennes apparaîtrait lui en légère baisse de -0,2 % sur l’ensemble du territoire hors Île-de-France à la fin juillet 2023. En région parisienne, justement, la baisse annuelle des prix pourrait se généraliser au mois de juillet 2023. Le prix des appartements pourrait reculer de -4,8 % et -3,2 % pour les maisons. Cette tendance baissière pourrait même se poursuivre dans le courant du troisième trimestre 2023 selon la note de conjoncture immobilière des notaire de France, Une dynamique qui permettrait de faire basculer le prix du m² moyen en dessous des 10 000 € à Paris. Réponse dans les prochaines semaines.

En résumé

  • La crise du logement aux États-Unis pousse des milliers d’Américains à vivre dans des caravanes aux bord des routes californiennes ;
  • Le prix moyen d’un loyer à Los Angeles a atteint 2 950 $ en juin 2023 ;
  • En France, le loyer moyen pour un appartement meublé est de 709 € ;
  • La capacité d’emprunt des ménages français a chuté de 12,6 % en 6 mois ;
  • Le niveau des prix immobiliers pourraient entamer une lente baisse à compter du 3e trimestre 2023.

En savoir davantage sur la crise du logement

Partager

Thomas Saint-Antonin

Rédacteur web, spécialisé en économie et gestion de patrimoine.

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Crise du Logement : le rapport d’une mission d’information sénatoriale appelle une action forte et rapide de la part du gouvernement

Lire l'article

Déclaration d’impôt 2024 : le succès de l’application mobile de la DGFiP

Lire l'article

Crédit immobilier : cette proposition de loi pourrait bien relancer le marché immobilier

Lire l'article

Ne pas déclarer son impôt sur le revenu : quels risques ?

Lire l'article

Crédit immobilier : la BCE est prête à baisser ses taux dès le mois de juin

Lire l'article

Crise du logement : le nouveau projet de loi présenté au Conseil des ministres vendredi dernier

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

9 Rue Duphot