• Accueil
  • Actualités
  • SCPI : la collecte 2021 montre un regain de confiance dans la pierre-papier

SCPI : la collecte 2021 montre un regain de confiance dans la pierre-papier

Publié le 20 Août 2021

horloge Lecture de 3 min.

Rédigé par Maxime Keroyant

Thématique : Placements financiers

Partager

Quels sont les résultats des SCPI en ces temps de sortie de crise sanitaire ? Y a-t-il eu une amélioration par rapport à 2020 ? A-t-on récupéré le niveau de 2019 ? Selexium répond à vos interrogations concernant la pierre-papier suite à la publication des informations sur la collecte du deuxième trimestre de 2021. Découvrons les résultats.

Quels résultats pour la collecte du début d’année ?

Les chiffres du deuxième trimestre 2021 ont été publiés par les différents organismes de gestion des SCPI. Les liquidités apportées pour l’acquisition de parts de SCPI s’élèvent à 2 milliards € au deuxième trimestre de cette année. En 2020, la crise sanitaire avait alors grandement influencé la collecte de fonds, avec seulement 875 millions € investis dans la pierre-papier. L’augmentation par rapport à l’année précédente montre donc un regain d’intérêt de la part des investisseurs pour ce placement financier.

À savoir

En 2020, malgré un recul des souscriptions, les SCPI ont néanmoins maintenu leur niveau d’investissement par rapport à l’année précédente.

La confiance des Français envers les SCPI semble donc avoir peu pâti de la crise sanitaire. De plus, au cours de la période d’instabilité économique relative à l’épidémie de Covid-19, le comportement des Français a été d’épargner massivement. Si au deuxième trimestre 2019, seulement 33 milliards € avaient été épargné, la somme s’est envolé à 110 milliards € au même trimestre de l’année suivante. Cela correspond donc à une augmentation de plus de 233 % en seulement une année. L’amélioration du contexte sanitaire, ainsi que l’espoir d’une reprise économique, ont participé au déblocage de ces sommes épargnées au cours des trimestres précédents.

Les rendements sont suffisants

Durant cette période sans précédent, les investissements dans la pierre-papier ont donc reculé. De plus, le marché de l’immobilier a été mis à rude épreuve. En effet, la mise en place et la démocratisation du télétravail au cours de la période d’instabilité sanitaire ont eu des répercussions sur l’immobilier de bureau, principal support des SCPI. Les différents confinements successifs ont été synonymes de fermeture temporaire de certains locaux tels que les restaurants et les commerces, jugés comme non-essentiels. La crise sanitaire a donc également eu des répercussions sur les acteurs spécialisés dans l’immobilier de commerce. Des craintes ont ainsi pu être partagées par les investisseurs quant à la baisse de la rentabilité et une potentielle perte de valeur de leurs parts détenues.

À savoir

La valeur de reconstitution correspond à la somme nécessaire à un investisseur pour reconstituer à l’identique le patrimoine immobilier de la Société civile de placement immobilier.

La valeur de reconstitution des SCPI a été également touchée par la crise sanitaire. Du début de l’année 2021 à la fin du second semestre, la valeur de reconstitution moyenne des SCPI a connu une légère baisse de 0,5 %. Les branches de l’immobilier les plus marquées par la baisse de cette valeur sont l’immobilier de commerce et l’immobilier de bureaux, en toute logique au vu du contexte sanitaire et économique. L’immobilier a néanmoins fait preuve d’une très grande résilience en cette période. Si une potentielle baisse des prix des parts était attendue et redoutée, elle n’a toutefois pas eu lieu. Mieux que cela : en moyenne, au second trimestre 2021, le prix des parts a augmenté !

La peur d’une bulle immobilière

Ce prix des parts laisse toutefois planer un doute concernant la potentielle formation d’une bulle immobilière. Si le marché des SCPI est, comme tout marché, soumis à la loi de l’offre et de la demande, la fixation des prix n’est pas totalement libre. En effet, les prix des parts de ces sociétés sont déterminés par les entreprises en charge de leur gestion. Elles sont les seules décisionnaires, mais doivent toutefois fixer un prix contenu dans une marge de plus ou moins 10 % par rapport au prix réel. Cela laisse une marge de manœuvre importante, tout en l’encadrant.

Les dernières estimations sont toutefois très optimistes, jugeant même que les prix des parts sont en moyenne sous-évalués : les sociétés de gestion pourraient donc les augmenter. C’est notamment le cas des SCPI telles que Novapierre et Novapierre Allemagne, gérées par Paref Gestion, ainsi que l’Épargne Foncière, gérée par la Française AM. Cela conforte l’idée selon laquelle les SCPI ont très bien résisté à la crise et que la confiance dans le placement en pierre-papier est toujours aussi importante chez les investisseurs.

En résumé

  • Les publications des chiffres des SCPI semblent montrer que les SCPI ont plutôt bien fait face à la crise sanitaire et ses conséquences.
  • La collecte du deuxième trimestre 2021 s’élève à presque 2 milliards d’euros. Elle tend ainsi à se rapprocher petit à petit des chiffres d’avant la crise sanitaire.
  • Les investisseurs redoutaient une baisse du prix des parts des SCPI. La tendance actuelle est plus à l’augmentation du prix des parts.

Partager

Maxime Keroyant

Rédacteur web, spécialisé en économie, finance et gestion de patrimoine.

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Lire l'article

Lire l'article

La Bourse n’est plus réservée aux plus âgés !

Lire l'article

Lire l'article

Réforme de l’ISF, « flat tax »: qui sont les gagnants et les perdants ?

Lire l'article

La notion d’abus de droit renforcée : Quelles conséquences ?

Lire l'article

Le capital-investissement, la stratégie de demain

Lire l'article

Les seniors face à la baisse du taux d’usure

Lire l'article

Finance verte : quand « rentable » rime avec « responsable »

Lire l'article

Un quatuor aux couleurs de Selexium pour courir le Marathon de Toulouse Métropole

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra