Les SCPI privilégient les acquisitions d’immeubles à l’étranger

Publié le 13 Sep 2021

horloge Lecture de 3 min.

Rédigé par Tommy Pierre Pollet

Thématique : Actualités

Partager

Les chiffres des SCPI du premier semestre 2021 mettent en avant un intérêt grandissant pour les biens situés à l’étranger, plus précisément, au sein de l’Union européenne. Pourquoi constatons-nous cet intérêt de plus en plus marqué des sociétés de gestion des SCPI pour les biens chez nos voisins européens ? Éléments de réponse.

Une augmentation des patrimoines contenant des biens étrangers

Les SCPI ont récemment publié leurs résultats pour le premier semestre de l’année 2021. Une tendance se dessine au travers de ces publications : les acquisitions de biens immobiliers sont de plus en plus tournées vers les pays de l’Union européenne (UE) autre que la France. Les investissements ont ainsi atteint la somme de 3,1 milliards € pour cette période. Au sein de ce montant et dans la lignée de l’année 2020, les dépenses d’investissement se sont tournées en grande partie vers l’étranger.

Ainsi, au cours de la première moitié de l’année 2021, le montant des acquisitions immobilières des SCPI à l’étranger étaient équivalentes à celui en Île-de-France. Les pays européens qui concentrent le plus de ces investissements sont les suivants :

  • Allemagne
  • Royaume-Uni
  • Espagne
  • Irlande
  • Portugal
  • Italie

On constate notamment une prédominance de l’Allemagne dans ces acquisitions : les acquisitions sur le territoire allemand représentent 15 % du total des investissements. Le Portugal et l’Italie sont deux pays pour lesquels l’intérêt va en grandissant. En effet, leurs marchés de l’immobilier proposent des rendements de plus en plus conséquents : les prix d’acquisition restent accessibles avec une forte activité locative. En règle générale, les actions sont menées presque exclusivement en Europe de l’Ouest, partie qui propose les investissements les plus intéressants pour les sociétés de gestion.

La fiscalité comme principale motivation

Outre leur localisation, les biens acquis au cours des 6 premiers mois de l’année sont majoritairement de l’immobilier de bureaux. Ils représentent un peu moins des 2/3 des investissements menés sur cette période. Les autres investissements sont principalement effectués dans l’immobilier de santé et d’éducation ainsi que dans les biens alloués au commerce.

Les raisons de cette croissance des investissements effectués à l’étranger sont multiples. Tout d’abord, la crise sanitaire et ses répercussions ont accentué le phénomène. En effet, le marché de l’immobilier de certains pays a été moins touché que d’autres par la crise sanitaire. Mener des opérations d’acquisitions d’immeubles pouvait donc se révéler intéressant en fonction de la résistance des marchés, des prix des biens, etc. Les sociétés de gestion des SCPI peuvent également préférer investir à l’étranger et acquérir des immeubles qui proposent des rendements plus intéressants qu’en France. Les sociétés de gestion peuvent donc se tourner vers les autres pays européens pour conserver des rendements attractifs.

Mais la principale raison à l’investissement de plus en plus massif d’immeubles situés dans les autres pays européens est la fiscalité. En effet, des accords existent entre les différents pays pour éviter une double imposition des revenus. Pour un investisseur, acquérir des parts de SCPI dont le patrimoine est situé majoritairement à l’étranger est un placement très intéressant. Les revenus générés par les immeubles localisés à l’étranger sont imposés dans leur pays d’origine. Les conventions fiscales européennes permettent aux investisseurs français de ne pas être soumis aux 17,2 % des prélèvements sociaux.

Les SCPI spécialisées en patrimoine étranger européen : Corum Origin et Novapierre Allemagne 2

Si les sociétés de gestion en charge de ces véhicules de placement mènent ainsi des opérations de diversification géographique, certaines SCPI sont pensées pour se spécialiser sur l’immobilier étranger. Des SCPI telles que Corum Origin et Novapierre Allemagne ont un patrimoine presque exclusivement composé d’immeubles situés dans les autres pays européens :

  • Corum Origin est spécialisé dans l’immobilier de bureaux à l’étranger. Son patrimoine est composé à plus de 40 % de bureaux et à plus de 30 % de commerce. La proportion de biens situés à l’étranger est de plus de 9 immeubles sur 10, au sein de 13 pays européens.
  • La SCPI Novapierre Allemagne 2 comprend uniquement des commerces situés en Allemagne.

Pour un investisseur, acquérir des parts de SCPI telle que Corum Origin ou Novapierre Allemange 2 permet également de limiter les risques et de diversifier son patrimoine financier.

En résumé

  • Les dernières publications d’informations sur les investissements faits par les SCPI dégagent une tendance de diversification grandissante, notamment géographique. Les SCPI tendent de plus en plus à acquérir des biens localisés en Allemagne, au Royaume-Uni ou en Espagne.
  • Outre la volonté de diversifier le patrimoine des SCPI, les sociétés de gestion acquièrent des immeubles à l’étranger au sein de l’Union européenne dans une volonté de faire bénéficier aux porteurs de parts d’une fiscalité allégée.
  • Les SCPI Corum Origin et Novapierre Allemagne sont notamment gérées dans une optique d’acquisition d’immeubles à l’étranger. Ces deux produits sont à destination d’investisseurs désireux de diversifier leur portefeuille.

Partager

Tommy Pierre Pollet

Responsable Pôle Financier

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

La notion d’abus de droit renforcée : Quelles conséquences ?

Lire l'article

Le capital-investissement, la stratégie de demain

Lire l'article

Les seniors face à la baisse du taux d’usure

Lire l'article

Finance verte : quand « rentable » rime avec « responsable »

Lire l'article

Un quatuor aux couleurs de Selexium pour courir le Marathon de Toulouse Métropole

Lire l'article

Réforme de l’ISF, « flat tax »: qui sont les gagnants et les perdants ?

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra