Mieux épargner son argent : les comptes épargne

Les Français détiennent 1.159 milliards d’euros d’épargne selon l’Autorité des marchés financiers (AMF). Les comptes épargne sont multiples et leur rendement ainsi que leur fiscalité diffèrent d’une offre à l’autre. Comment placer son argent d’une offre d’épargne à un autre ? Tour d’horizon des différents comptes épargne existant pour mieux épargner son argent.

Qu’est-ce qu’un compte épargne ?

Parfois appelé « livret », le compte épargne permet de déposer de l’argent dans un établissement bancaire moyennant des intérêts. Le compte épargne peut prendre différentes formes et différents noms. Ainsi, on entend parfois parler de « livret de dépôt », « dépôt d’épargne » et « livret d’épargne ». L’objectif de ce produit est de permettre aux clients de mettre de côté des sommes d’argent. Cette « épargne » peut ensuite être placée ou retirée si le client le souhaite, mais il ne s’agit pas d’argent disponible immédiatement à la différence d’un compte courant. Un compte épargne génère un revenu d’intérêt qui est composé de plusieurs éléments : un taux de base et une prime de fidélité.

  • Le taux de base : il correspond aux intérêts touchés pour la somme déposée sur un compte épargne. Il est annoncé en pourcentage.
  • La prime de fidélité : elle est versée lorsque l’argent reste plus de 12 mois consécutifs sur le compte épargne. En clair, cette somme récompense la fidélité de l’épargnant.

Bien choisir son compte épargne

Toute personne peut ouvrir un compte épargne si elle respecte les critères imposés par l’État et par la banque. Il faut savoir que ces critères peuvent varier d’une offre à l’autre. L’ouverture d’un compte épargne ne requiert pas un projet précis. La volonté d’épargner suffit à sauter le pas.

En revanche, en fonction de votre profil, projet ou pas, il est important de comparer les offres pour trouver celle qui vous convient le mieux. Le taux de rémunération est un des critères à prendre en compte au moment d’ouvrir un compte épargne. Bien qu’il soit très faible ces dernières années, il ne faut pas le négliger.

Offre réglementée vs. offre déréglementée

Il existe deux types de compte épargne : les comptes épargne réglementés et les comptes épargne déréglementés. Ils présentent des caractéristiques et une fiscalité distinctes.

  • Les offres réglementées : il s’agit des comptes épargne pour lesquels le taux de rémunération, les plafonds ainsi que le taux d’imposition sont fixés par l’État. Il en existe sept sur le marché.
  • Les offres déréglementées : il s’agit des comptes épargne proposés par les banques. Ils peuvent donc varier en fonction de l’établissement bancaire.

Les offres déréglementés regroupent deux types de produits : les livrets d’épargne bancaire et les comptes à terme. Si les premiers sont très variés, les seconds possèdent un critère commun ; ils offrent une forte rémunération, mais posent également des conditions strictes.

Compte épargne : fiscalité

Certains livrets d’épargne échappent donc à l’impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux. Il est donc important de bien se renseigner sur les différentes offres avant de souscrire à un compte épargne. Les offres réglementées sont souvent complètement exonérées. D’autres sont uniquement soumises aux prélèvements sociaux au taux de 17.2 %. Enfin, certaines offres de comptes épargne sont imposables.

Les comptes épargne non-imposables

Parmi les livrets non imposés, on retrouve les offres réglementées les plus courantes comme le livret A, le plan d’épargne logement (PEL), le livret d’épargne populaire (LEP) ou encore le livret jeunes.

Les comptes épargne imposables

Sont concernés les placements à revenus fixes, soit les livrets d’épargne bancaires, et les produits obligatoires (par exemple : assurance vie, PEE, PER). Cette catégorie est soumise au prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) au taux de 30 %, depuis le 1er janvier 2018. L’épargnant peut, cependant, choisir le barème progressif de l’impôt sur le revenu. Il peut être intéressant, dans ce cas, de comparer les deux modes d’imposition pour choisir le plus intéressant fiscalement.

À SAVOIR

Les revenus des livrets et produits dits « à revenus fixes » ne sont pas concernés par le prélèvement à la source.

Livrets, plans et comptes épargne, quelles différences ?

Pour bien choisir, il faut bien se renseigner. Voici un comparatif des comptes épargne et livrets les plus courants.

Type de compte épargnePublic concernéMontant minimum
versé
PlafondDisponibilité
des sommes
Taux
de rémunération
Fiscalité
Livret ATout public10 €22 950 €Disponibles0.75 %Exonéré de l’IR et des prélèvements sociaux
Livret de développement durable et solidaire (LDDS)Personne majeure15 €12 000 €Disponibles0.75 %Exonéré de l’IR et des prélèvements sociaux
Livret d’épargne populaire (LEP)Personne à revenus modestes30 €7 700 €Disponibles1.25 %Exonéré de l’IR et des prélèvements sociaux
Livret jeunes12-25 ans10 €1 600 €Disponibles
(retraits soumis à autorisation avant 16 ans)
0.75 %Exonéré de l’IR et des prélèvements sociaux
Compte épargne logement (CEL)Tout public300 € à l’ouverture
+ 75 € en cours de vie
15 300 €Disponibles au-delà de 300 € 0.5 %
+ prêt à taux réduit
+ prime d’État
Exonéré de l’IR et des prélèvements sociaux
Plan d’épargne logement (PEL)Tout public225 € à l’ouverture
+ 225 €/an (sur 10 ans)
61 200 €Disponibles
avec des contraintes sur les retraits
les deux premières années
entre 1 % et 2.5 %
+ prêt à taux réduit
+ prime d’État
Exonéré de l’IR pour les PEL de moins de 12 ans
Imposition aux prélèvements sociaux
Plan d’épargne retraite populaire (PERP)18-75 ansFixé par l’établissement bancairePas de plafond de versement
mais des plafonds de déductibilité fiscale des cotisations
IndisponiblesRente viagère ou rente + capitalRente viagère taxée
Capital imposé au taux forfaitaire ou au quotient
Compte à termeTout publicFixé par l’établissement bancairePas de plafondDisponiblesFixé par la banque (taux fixe, progressif ou variable)Taxation à l’IR et aux prélèvements sociaux
Livret d’épargne bancaireTout publicVersements libresPas de plafondDisponibles
Entre 0.2 % et 1.5 % (pour les livrets ordinaires)

Taux fixé par la banque
Taxation à l’IR et aux prélèvements sociaux

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

bulle-conseil

Vous voulez obtenir des conseils ?

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence – Marseille

Biarritz

Bordeaux

Chambéry

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra