Jeunes actifs : les conseils pour bien placer votre argent

Publié le 10 Déc 2019

horloge Lecture de 3 min.

Rédigé par Adrien Larcade

Thématique : Patrimoine

Partager

Le placement financier n’est pas un domaine simple. Plus l’investisseur débute son expérience tôt, plus il maîtrisera les stratégies rapidement et sera en capacité d’oser des placements plus risqués. Dès son entrée dans la vie active, le jeune professionnel a plusieurs possibilités pour épargner ou faire fructifier son argent.

Pas de risque, pas de rendement

Il faut savoir avant toute chose, que le risque appelle le rendement. Un placement assurant moins la sécurité du capital offrira toujours de meilleures possibilités de gain. C’est pourquoi il est primordial de placer son argent sur des supports diversifié présentant plus ou moins de risques. Les actions en bourse pourront faire fructifier la mise quand les livrets assureront la sécurité d’une épargne.

Les différents placements envisageables

Même si les contours de votre stratégie financière ne sont pas encore bien dessinés dans votre esprit, il est préférable de commencer à ouvrir un compte assurance vie le plus tôt possible et ce, même si vous ne l’alimentez pas autant que vous le souhaiteriez. Son existence vous permettra de diversifier vos placements vers des investissements plus ou moins risqué. Ainsi, vous pourrez rapidement bénéficier de sa fiscalité avantageuse et de vous familiariser, tout en étant encadré, avec la prime de risque.

Pour jouer la carte de l’ultra sécurité, ce sera sur le livret A qu’il faudra miser, mais cela demandera également de faire une croix sur les possibilités de hauts rendements. Son taux de rendement pourrait même encore baisser et passer de 0,75 % à 0,5 % en 2020.

Le PEL, quant à lui, perd la notoriété qui lui était connue. Et encore plus en cette période historique de taux bas. Les épargnants en plan logement économisent pour se donner accès à l’avenir à un prêt immobilier au taux d’intérêt plancher fixé à 2,2 %. C’est un engagement qui peut être très bénéfique, mais aussi quelque peu contraignant selon le contexte économique. En période de taux bas comme depuis le début de l’année 2019, la tenue d’un PEL n’aurait pas avantagé certains profils, qui auraient pu espérer une proposition de taux autour de 1%.

Les moins frileux face aux risques se tournent vers un PEA voire même vers le crowdfunding, de plus en plus en vogue chez les investisseurs. C’est une très bonne manière de diversifier ses placements, bien que le principe soit très risqué. L’investisseur mise sur des projets qui ne garantissent ni de voir le jour, ni d’être rentables s’ils se concrétisent.

Livret APELPEAAssurance vieCrowdfunding
Rendement0,75 % à l’année1 %aucun rendement fixe – placement potentiellement à risqueselon les contrats et les placements placement à risque – rendement généralement annoncé entre 5 et 10 % selon projet
Impositionaucune fiscalitéintérêts soumis à l’impôt et aux PSgains exonérés d’impôt sur le revenu mais soumis aux PS
fiscalité avantageuse après 8 ansselon les revenus
Disponibilité des fondsimmédiateaprès 4 ansaprès 5 ans pour bénéficier des avantagesimmédiateargent non récupérable, les premiers rendements se font voir dans un délai de 5 à 8 ans en moyenne
Autres/le crédit immobilier débloqué grâce à l’argent du PEL est peu intéressant car il propose un taux d’intérêt minimum de 2,2 %, assurance non-comprise//il est conseillé de n’y investir que 10 % de son patrimoine

Enfin, autre placement tendance auprès des Français, l’investissement socialement responsable (ISR). Malgré l’aspect éthique du projet, il n’en est pas moins risqué. Bien que les résultats de ces placements ces dernières années soient plutôt bons, comme les autres actifs financiers, les performances ne sont pas garanties et il existe une possibilité de tout perdre.

Ainsi, selon votre profil et vos objectifs, dès votre entrée dans la vie active, mettre en place une stratégie financière ne peut être que bénéfique. Et ce, que vous choisissiez de prendre des risques dans vos placements ou non.

En résumé

  • Placez votre argent dès que vous obtenez des revenus mensuels réguliers.
  • Le livret A perd en rentabilité, tournez-vous vers l’assurance vie quitte à ne pas l’alimenter de suite.
  • Le crowdfunding et les investissements socialement responsables sont des placements à risques de plus en plus tendances.

Partager

Adrien Larcade

Directeur Pôle Financier

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

bulle-conseil

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Lire l'article arrow

Lire l'article arrow

Label ISR et immobilier : vers un marché plus vert ?

Lire l'article arrow

Lire l'article arrow

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence – Marseille

Biarritz

Bordeaux

Chambéry

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra