• Accueil
  • FAQ
  • Quelle est la différence entre un PEL et un CEL ?

Quelle est la différence entre un PEL et un CEL ?

Vous désirez épargner pour préparer l'acquisition future d'un bien ? Vous allez devoir effectuer un choix entre plusieurs produits d'épargne. Les deux principaux sont le plan d'épargne logement, abrégé PEL et le compte épargne logement, abrégé CEL. Lequel choisir ? Dans quelle situation préférer l'un à l'autre ? Selexium vous explique la différence entre un PEL et un CEL.

Partager

Phase d’épargne : quelles différences ?

À première vue, le plan d’épargne logement (PEL) et le compte épargne logement (CEL) peuvent être très ressemblants. En effet, ils sont tous deux des produits d’épargne réglementés, c’est-à-dire dont les conditions sont définies par l’État. De plus, leur souscription est facilitée, sans condition d’âge et seulement limitée à un PEL par personne et un CEL par personne. Il n’existe aucune limite par foyer fiscal. De même, ces deux produits d’épargne permettent un accès aux mêmes opportunités : il s’agit d’un placement financier sans risque où le capital est garanti et permet de profiter d’une rémunération. Ils permettent également chacun de souscrire un prêt immobilier à un taux très intéressant pour un particulier. Attention, l’utilisation du prêt est limitée.

La première différence entre un PEL et un CEL se situe au niveau des réglementations d’épargne. Concernant le PEL, un montant minimum de 255 euros est imposé pour ouvrir le compte, lequel devra être alimenté à hauteur de 540 euros par an minimum.

L’épargne maximale pour le PEL et le CEL diffère aussi. Un épargnant pourra capitaliser 61 200 euros sur un PEL et jusqu’à 15 300 euros sur un CEL.

Les taux de rémunération sont spécifiques à chaque compte d’épargne logement, avec un avantage plus intéressant pour le PEL qui est plus rémunérateur :

  • Le PEL rapporte 1%.
  • Le CEL rapporte 0,33% (à partir du 1er février 2022).

La phase d’épargne du PEL permet donc d’engendrer de plus gros bénéfices que celle du CEL. Le capital à la sortie du PEL permet de récupérer une plus grande épargne pour son prêt immobilier.

DifférencesPELCEL
Plafond de dépôt61 200 €15 300 €
Taux d’intérêt du produit1 %0,25 %
Durée maximale d’épargne10 ansAucune
Durée maximale de souscription15 ansAucune
Dépôt initial minimum225 €300 €
Dépôt annuel minimum540 €75 €
Versement réguliersOui, échéances mensuelles, trimestrielles ou semestriellesNon, seulement nécessité de respecter le plancher annuel
Retrait partiel des fonds en cours Non, entraîne la clôture du planOui, sous réserve que le solde du CEL reste supérieur ou égal à 300 €
Fiscalité des gainsIntérêts soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et aux prélèvement sociaux (17,2 %)Intérêts soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et aux prélèvement sociaux (17,2 %)

Quel prêt obtenir avec un PEL ou un CEL ?

Tous les projets immobiliers ne sont pas finançables avec un PEL ou un CEL. Pour obtenir un prêt immobilier avec un compte épargne logement, il doit faire partie de l’une des catégories suivantes :

  • L’investissement dans sa résidence principale, que ce soit une construction neuve ou un achat ancien.
  • Des travaux de rénovation de sa résidence principale ou d’amélioration, comme une extension.
  • L’acquisition d’un parking situé à moins d’un kilomètre de sa résidence principale.
  • L’investissement dans une SCI pour une habitation, qui être doit justifiée comme résidence principale.
  • L’achat de parts en SCPI avec la majorité des biens exploités en logements.

Les prêts immobiliers délivrés avec un PEL ou un CEL ne peuvent pas être obtenus pour l’achat de locaux professionnels. Une exception sera faite dans le cas où les locaux professionnels sont habités par le propriétaire.

Les montants du prêt CEL et PEL diffèrent également avec un remboursement compris entre 12 et 15 ans dans les deux cas. La limite d’un prêt PEL est de 92 000 euros et 23 000 euros pour un prêt CEL. Le montant du prêt obtenu dépendra de la somme épargnée sur le compte épargne logement en question.

Bon à savoir

Le compte d’épargne logement peut être débloqué pour un membre de sa famille dans le cadre de l’achat de sa résidence principale. Attention, le PEL ne peut pas être débloqué avant 4 ans. Si c’est le cas, il ne pourra pas ouvrir de droits à l’obtention d’un prêt immobilier. La phase d’épargne d’un CEL est plus courte, elle peut être arrêtée au bout de 18 mois.

Quelle fiscalité pour ces deux produits d’épargne ?

Le PEL n’est pas imposable, il bénéficie d’une exonération d’impôts pendant 12 ans. En revanche, il est soumis aux prélèvements sociaux à 17,20 % dès son ouverture de compte. Au-delà des 12 ans d’ouverture d’un PEL, les revenus du compte épargne logement devront être déclarés comme source de revenus sur la déclaration d’impôt.

Concernant le CEL, les intérêts générés par le compte d’épargne logement sont imposables à hauteur de 30 %. Ce mode de fiscalité pour le CEL comprend les 12,80 % d’impôts et les 17.2 % de parts de prélèvements sociaux depuis le 1er janvier 2018. Les CEL ouverts avant cette date sont exonérés d’impôts et ne conservent uniquement que l’obligation de payer les prélèvements sociaux chaque année.

comment choisir entre les deux ?

Les avantages et les inconvénients des comptes épargne logement sont a étudier selon les profils épargnants. Le CEL fait preuve de plus de souplesse et demeure plus simple à débloquer, tandis que le PEL propose une plus grande rémunération, mais avec plus de restrictions, notamment sur la durée d’épargne avant son déblocage. Si pour le premier, la durée de vie est plus limitée, il pourra convenir aux futurs acheteurs souhaitant investir rapidement à partir de 18 mois d’épargne. Quoi qu’il en soit, ces deux comptes d’épargne logement pourront être cumulés avec un autre prêt immobilier, permettant aux investisseurs de bénéficier des taux d’intérêts historiquement bas pratiqués par les établissements bancaires.

Pourquoi cumuler le PEL et le CEL ?

Comme évoqué précédemment, le PEL et le CEL ne sont pas exclusifs : souscrire un PEL ne vous empêche pas de souscrire à un CEL et inversement. La seule condition de cumuler le PEL et le CEL est l’obligation que les deux produits financiers soient souscrits auprès de la même banque.

Attention toutefois à bien prendre en compte le plafond maximum d’emprunt de 92 000 € pour les deux produits financiers. Si vous possédez d’ores et déjà un PEL et êtes éligible à un emprunt à hauteur de 92 000 €, souscrire un CEL en complément ne vous permettra pas d’emprunter une somme plus importante.

Vous désirez souscrire un PEL ou un CEL ? Ou peut-être votre situation nécessite de souscrire les deux ? Pour faire le point sur votre profil et maximiser votre situation patrimoniale, n’hésitez pas à prendre contact avec nos conseillers en gestion de patrimoine Selexium ! Nous serons ravis de vous accompagner dans vos projets. Si vous souhaitez ouvrir à la fois un PEL et un CEL, il vous faut obligatoirement vous rapprocher d’une banque proposant les deux produits, telles que :

  • La Banque Postale.
  • Le Crédit Mutuel.
  • Le Crédit Agricole.
  • BNP Paribas
  • Etc.

Pas de commentaire

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra