• Accueil
  • FAQ
  • Quelles sont les différences entre SCPI et FCPI ?

Quelles sont les différences entre SCPI et FCPI ?

Bien que les termes soient proches, à une lettre près, il ne faut pas confondre SCPI et FCPI. Il s'agit de deux placements financiers complètement différents. L'un vise l'immobilier et l'autre à financer des entreprises innovantes. Explications.

SCPI : définition link-cross

SCPI signifie Société Civile de Placement Immobilier, elle est communément connue sous le terme de « pierre papier ». Il s’agit d’un placement qui permet aux souscripteurs d‘investir collectivement dans l’immobilier locatif. Un particulier peut acheter des parts d’une SCPI. La gestion de la SCPI est déléguée à une société de gestion agréée par l’Autorité des Marchés Financiers. En clair, les investisseurs apportent les fonds nécessaires à l’achat du ou des biens. Ensuite, une société s’occupe de l’acquisition du bien immobilier, du choix des locataires, de l’entretien, etc. Ce placement connaît un grand succès depuis quelques années, car il permet de posséder un patrimoine immobilier sous forme de parts sans avoir les contraintes de la gestion.

Il existe deux types de SCPI :

  • la SCPI fiscale : il s’agit d’une solution à l’optimisation fiscale comme les SCPI Pinel ou Malraux.
  • la SCPI de rendement : il s’agit du type le plus répandu, car cette forme permet des taux de rendement élevés. Autrement dit, le détenteur de parts investit afin d’optimiser son capital et non pour se constituer un patrimoine.

Les conditions pour investir en SCPI

Il est possible d’investir dans la pierre papier avec peu d’argent. Il s’agit d’un bon compromis si vous souhaitez investir dans l’immobilier sans apporter une grosse somme d’argent. En SCPI, la somme investie doit être fonction de vos objectifs patrimoniaux. Le ticket d’entrée pour intégrer une SCPI est de 200 €. Il est tout à fait possible d’acheter des parts à crédit à partir de 50 000 €. Ce modèle de placement est relativement flexible. Vous pouvez, par exemple, choisir d’investir 200 € par mois pendant plusieurs années ou bien 20 000 € en une seule fois. Si vous pouvez acheter vos parts comptant, vous pouvez également souscrire à un crédit pour financer votre investissement.

Bon à savoir

Le risque locatif d’une SCPI est limité, car ces risques sont répartis sur plusieurs biens.

FCPI : définition link-cross

Les Fonds Communs de Placement dans l’Innovation, aussi appelés FCPI, permettent aux investisseurs de financer des PME innovantes. Il s’agit de fonds de placement à risque bien particuliers. Ils doivent être composés de 40 % minimum de placements libres (obligations, actions, Sicav, …) et de 60 % minimum de valeurs immobilières (actions, obligations ou parts de SARL).

Pour être considérée comme une société innovante, l’entreprise doit avoir réalisé, au cours des trois exercices précédents, des dépenses en matière de recherche, au moins égales au tiers du chiffre d’affaires le plus élevé des trois dernières années et pouvoir démontrer la création de produits ou la mise au point des procédés ou des techniques dont le caractère innovant est reconnu par l’Agence Nationale pour la valorisation de la recherche. Ce type de placement concerne donc des PME bien spécifiques.

Les conditions pour investir en FCPI

Investir en FCPI constitue un placement risqué qui s’avère intéressant pour les investisseurs fortement imposés. Il est toutefois important avant de se lancer qu’il s’agit de fonds qui ont une durée de vie moyenne d’environ 10 ans. Le gestionnaire ne redistribue les parts qu’au terme de ce délai. Le gain peut être variable, car l’enjeu est justement d’investir dans des sociétés innovantes qui peuvent décoller ou non. L’avenir reste incertain.

Les différences entre SCPI et FCPI link-cross

SCPI et FCPI sont donc des types de placements extrêmement différents. Mais ils ont au moins un point commun : ils donnent accès à une réduction d’impôts.

Si une seule lettre diffère entre ces deux termes, ce n’est pourtant pas celle qu’il faut retenir. La lettre qui distingue la SCPI du FCPI est le « i ». Cette lettre a une signification différente dans un cas et dans l’autre. Dans SCPI, le « i » renvoie à Immobilier. Il s’agit d’un investissement dans la pierre. Dans FCPI, le « i » renvoie au terme Innovant et fait référence aux entreprises dans lesquelles l’investisseur place son argent.

La fiscalité de la SCPI varie en fonction du régime choisi. En régime réel, les revenus fonciers distribués par la SCPI aux associés sont soumis aux prélèvements sociaux au taux de 17,2 % et à l’impôt sur le revenu. Si l’associé a acquis ses parts de SCPI à crédit, il peut retirer les intérêts d’emprunt de ses revenus. En régime micro-foncier, seulement 70 % de l’ensemble des revenus fonciers bruts sont soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux.

Côté FCPI, l’investisseur profite d’avantages fiscaux après 5 de détention des parts : une réduction d’impôt sur le revenu et l’exonération des plus-values. Toutefois, la réduction d’impôts est plafonnée.

Pas de commentaire

FERMER

FAQ complémentaires

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence – Marseille

Bordeaux

Chambéry

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra