Fractionnement de SCPI : que sont les versements programmés ?

En hausse constante depuis 10 ans, la collecte des SCPI a avoisiné pas moins de 6,01 milliards d’euros en 2020. À l’heure où les rendements des fonds en euros et de l’épargne réglementée font grise mine, la rentabilité attrayante de la « pierre- papier » – enregistrée à 5,28 % en moyenne l’an passé – sait séduire les investisseurs. Au même titre que les avantages et opportunités offerts par le produit, les versements programmés convainquent les épargnants.

Immeuble de bureaux

Que sont les versements programmés ?

Le versement programmé en SCPI permet de percevoir des revenus complémentaires et de développer son patrimoine, par le biais de prélèvements effectués tous les mois, tous les trimestres, tous les semestres ou tous les ans. Le montant et la fréquence des versements programmés, s’effectue au bon vouloir de l’épargnant, selon ses objectifs de placements financiers. Il s’agit d’une stratégie financière, permettant d’investir en SCPI à moindre coût de manière progressive. 

Comment fonctionne le fractionnement des versements pour une SCPI ?

Chaque SCPI dispose de son propre fonctionnement pour les versements programmés, dont elle ouvre les droits aux épargnants disposant de parts de SCPI dans leur groupe. Cependant, certaines SCPI autorisent le versement programmé à des investisseurs extérieurs, sous conditions d’acquérir des parts par la suite. Dans la plupart des SCPI, le versement fractionné est libre, et l’investisseur peut décider d’y mettre fin quand il le souhaite. Cette technique de placement en SCPI permet également de lisser les cycles des marchés, et d’investir en répartissant ses placements financiers, afin de minimiser le risque.
Les SCPI ont le vent en poupe. En générant une rentabilité supérieure à celle d’une kyrielle d’autres produits d’investissement plus classiques (les fonds euros des contrats d’assurance-vie, les comptes-titres, les livrets d’épargne), elles attirent l’œil des intéressés, grâce au fractionnement des versements.
Ainsi, selon les derniers chiffres communiqués par l’ASPIM, elles représentaient en France au 31 décembre 2020 un marché de 67,5 milliards d’euros pour un peu plus d’un million d’épargnants concernés. Chaque investisseur y engageait en moyenne 74 825 € pour la détention approximative de 23,59 m², et en percevait une rémunération annuelle de 2 834 €, soit 236 € par mois.

En totalité, 12 000 actifs immobiliers sont aujourd’hui détenus par des fonds d’investissement répartis entre 64,73 % de bureaux, 19,40 % de commerces, 6,01 % d’établissements de santé, 5,17 % de bâtiments logistiques, 1,87 % de résidentiel et 1,23 % d’autres types.


Quelles sont les modalités pour effectuer des versements programmés ?

Les versements programmés peuvent être opérés via deux biais. Dans le premier, l’épargnant définit la somme qu’il désire investir et la fréquence à laquelle elle sera versée. Il peut, de ce fait, ajuster le montant des versements fractionnés en SCPI, en fonction des revenus et des sommes d’argent qu’il peut percevoir de façon ponctuelle et aléatoire durant l’année. Cette technique d’épargne permet de se constituer une patrimoine en minimisant l’effort d’épargne.

Dans le second cas, l’épargnant décide d’épargner la même somme à chaque versement programmé à la date de son choix. Ici, le montant du versement programmé devra correspondre à celui d’une ou plusieurs parts (définie en fonction de chaque SCPI).
L’épargnant reste, de surcroit, non captif du procédé en pouvant modifier ou interrompre à loisir ses prélèvements. Toutefois, il est vivement recommandé de se rapprocher d’un conseiller en gestion de patrimoine pour élaborer la meilleure stratégie de versements programmés en SCPI. En tant qu’expert, il saura évaluer votre capacité à investir, dépendant de votre propre profil, vos objectifs et votre appétence à prendre des risques.

À savoir

Les versements programmés ne sont réalisables qu’en cas de SCPI à capital variable. Les sociétés civiles de placement immobilier à capital fixe ne permettent pas cette possibilité.

Quels sont les avantages ?

Si l’option d’investissements fractionnés ne date pas d’hier, elle se révèle en revanche toute récente dans l’univers de la SCPI. À l’inverse, les détenteurs de PEA (Plan d’Epargne en Actions), de livrets bancaires et d’assurance-vie, peuvent se targuer de se démontrer finement connaisseurs depuis des années de ce procédé apprécié.

Offrant l’opportunité de se constituer une épargne progressive, les versements programmés permettent de surcroit de pouvoir accéder aisément au produit de placement sans débloquer un budget trop important. En effet, grâce à ce mode opératoire, il est possible d’accréditer le montant de son choix, à la périodicité souhaitée. Ce que l’on nomme les parts fractionnées. Un atout de taille pour investir en « temps réel » et au plus juste de sa stratégie patrimoniale en fonction du comportement des marchés. L’investisseur en SCPI pourra bénéficier de cet avantage pour établir des versements plus conséquents lorsque le marché est à la baisse et profiter d’opportunités d’investissement. Car l’immobilier, comme toute autre valeur, connaît également ses temporalités. Certaines parfois plus favorables aux épargnants que d’autres, même si elles n’oscillent pas avec la même volatilité que d’autres actifs.

Epargner progressivement c’est également l’opportunité de se forger un patrimoine à moindre coût. D’autre part, ce mode d’investissement très flexible, facilite la gestion de ses versements en cas de coup dur, en offrant la possibilité de les stopper à tout moment.

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra