• Accueil
  • Actualités
  • Les actifs financiers des ménages en augmentation malgré la crise sanitaire

Les actifs financiers des ménages en augmentation malgré la crise sanitaire

Publié le 25 Oct 2021

horloge Lecture de 2 min.

Rédigé par Tommy Pierre Pollet

Thématique : Actualités

Partager

Allianz a dévoilé le 7 octobre son rapport annuel intitulé « Allianz Global Wealth Report ». Ce dernier porte sur la richesse mondiale et plus particulièrement sur le patrimoine des ménages. Il met en lumière une augmentation nette des actifs financiers au cours de l’année 2020 ainsi que des prévisions positives pour l’année 2021.

Les ménages sont forcés d’épargner

Le rapport d’Allianz met en perspective les conséquences de la crise sanitaire du Covid-19 par rapport aux précédentes crises qu’a connu l’humanité. Il faut remonter à la Seconde Guerre Mondiale pour trouver une récession comparable à la situation actuelle. La crise des subprimes de 2008 avait entraîné une récession mondiale modérée, de l’ordre de 0,1 %. En comparaison, l’année dernière, le PIB s’est contracté de 3,3 %.

La crise sanitaire a donc obligé les ménages à épargner. La situation d’incertitude ainsi que les différents confinements, parfois successifs selon les pays, ont forcé les particuliers à épargner leurs revenus. Ces mêmes revenus ont également pu être sauvegardés grâce à l’intervention des États et des Banques Centrales, à grand renfort de politiques économiques, monétaires et budgétaires.

L’épargne forcée et l’acquisition d’actifs financiers

Cette épargne forcée a donc atteint des niveaux extraordinaires malgré la situation sanitaire. Les politiques de maintien des revenus sont notamment la raison de cette augmentation de l’épargne globale. Le rapport d’Allianz fait part d’une augmentation de 78 % du nombre de nouveaux flux d’épargne, pour un montant de 5 200 milliards €. Pour la moitié de ces flux, la destination est un dépôt sur les comptes bancaires sous la forme de liquidités. Cette augmentation de l’épargne contraste donc très fortement avec le sentiment mis en avant par certains ménages de subir la crise sanitaire sur le plan économique.

200 000 milliards €

Les actifs financiers détenus par les ménages dans le monde ont dépassé la barre symbolique des 200 000 milliards €.

L’épargne forcée ainsi créée s’est notamment concrétisée par l’acquisition d’actifs financiers, expliquant cette augmentation de 9,7 % du montant des actifs financiers bruts détenus par les ménages dans le monde. En cumulé, Allianz estime à 200 000 milliards € le montant des actifs financiers bruts détenus par les ménages. Cette somme est en constante augmentation depuis 2008, excepté une légère diminution en 2018. Néanmoins, entre 2018 et 2019 puis entre 2019 et 2020, ce montant n’a cessé de croître à un rythme soutenu.

L’épargne des Français a été placée

La situation en France se rapproche de la situation mondiale, mais à un niveau légèrement inférieur. La croissance des actifs financiers est principalement supportée par les pays asiatiques et scandinaves. Pour les pays d’Asie, excepté le Japon, leur performance s’explique majoritairement par leur croissance économique et l’inflation. La France affiche néanmoins une augmentation de 5,7 % des actifs financiers bruts détenus. Le pays se classe ainsi dans le top 15 des nations les plus riches en matière d’actifs financiers. Cette augmentation du patrimoine financier des ménages est dans la moyenne des pays européens, située à 5,8 %.

En France, l’épargne créée a été majoritairement placée sous forme de liquidités sur les comptes bancaires, pour 60 % des sommes. Les investissements ont principalement porté sur :

  • L’acquisition de valeurs mobilières, pour un montant cumulé de 28 milliards pour les Français.
  • Les actifs d’assurance et les fonds de pension, en augmentation de 3,1 % entre 2019 et 2020.

Certaines inquiétudes sont formulées quant au déblocage de cette épargne forcée après la crise sanitaire. L’amélioration de la situation sanitaire, la vaccination et la reprise économique peuvent inciter les particuliers à désépargner. Toutefois, une telle utilisation de l’épargne dans une optique de consommation de rattrapage pourrait avoir des effets néfastes, notamment sur l’inflation. Les prévisions pour 2021 restent pour l’instant très positives pour l’épargne globale et pour la détention d’actifs financiers. En France, les dernières estimations portent sur une augmentation de 7 % du montant des actifs financiers détenus par les ménages.

En résumé

  • Le rapport met en avant une augmentation de 9,7 % des actifs financiers mondiaux, principalement portée par le phénomène global d’épargne forcée.
  • La crise sanitaire et l’instabilité engendrée ont participé à la création d’une épargne forcée pour les ménages. Cette situation contraste avec les répercussions sociales et économiques de la crise.
  • En France, la situation est presque identique avec une augmentation de 5,7 % des actifs financiers bruts. La France se classe ainsi au 15e rang des pays les plus riches en terme d’actifs financiers.

Partager

Tommy Pierre Pollet

Responsable Pôle Financier

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Novembre 2021 : une légère hausse des taux d’intérêt

Lire l'article

Bourses mondiales : nouveaux records enregistrés cet automne

Lire l'article

Retraites agricoles : revalorisation des minimas de pension

Lire l'article

Le patrimoine des Français a augmenté en 2020 !

Lire l'article

Réforme de la fiscalité du capital (PFU, IFI) : quel bilan après presque trois ans ?

Lire l'article

PER collectif : changement de la fiscalité à la sortie

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra