Bourse : comment aborder cette rentrée 2022 ?

Publié le 06 Sep 2022

horloge Lecture de 4 min.

Rédigé par Natacha Piquemal

Thématique : Placements financiers

Partager

Alors que de nombreux observateurs redoutaient un krach boursier au cœur de l’été, il n’en a, finalement, rien été. Bien au contraire, la place boursière tricolore, en a même surpris plus d’un, en affichant son dynamisme. Quelle stratégie adopter alors pour s’y positionner en cette rentrée ? Décryptage.

Des marchés dynamiques et attractifs à l’échelle mondiale

L’été touche à sa fin et viennent avec lui les nouveaux projets et choix de rentrée. Les investisseurs n’échappent pas à cette règle, cherchant à se positionner au mieux sur les marchés en ce mois de septembre. La chose n’est cependant pas aisée au vu du contexte actuel.

Si la Bourse de Paris a atteint son point bas annuel au début du mois de juillet avec 5 795 points affichés, elle a finalement réalisé un très joli rebond, lui permettant de dépasser à nouveau les 6 500 points à la fin de l’été. Alors qu’à la fin du mois de juin, on pouvait tabler sur une perte moyenne de 18 % de l’indice sur l’année, en cette fin de mois d’août, celle-ci remonte désormais à 8,5 %. De quoi prouver le dynamisme de la bourse de Paris aux actionnaires et futurs investisseurs. Autre indicateur intéressant : la bonne santé du CAC 40 face aux autres bourses européennes, pourtant, elles aussi, dans une dynamique favorable ces dernières semaines.

Si les problématiques mondiales restent encore nombreuses, les marchés, qui, avant l’été, avaient fait le choix de la prudence, ont finalement décidé de voir les opportunités qui s’offrent à eux pour cet automne.

CAC 40 : des résultats historiques en 2022 !

Cet élan d’optimisme, on le doit notamment à la décision prise par la Réserve Fédérale américaine le 16 juin dernier. Alors que les observateurs attendaient ce jour-là une remontée de 50 points de base de son principal taux d’intérêt directeur, c’est finalement une remontée de 75 points qui a été annoncée. Une décision jamais vue jusque-là, qui a véritablement eu l’effet d’une bombe. En effet, en choisissant d’opérer un tel resserrement monétaire, la Fed a clairement exprimé son ambition : tout mettre en œuvre pour tenter d’endiguer le plus rapidement possible l’inflation.

En relevant à nouveau ses taux directeurs à la fin du mois de juillet, elle a ainsi envoyé un signal fort aux investisseurs et aux places boursières. Une stratégie qui semble d’ailleurs avoir déjà commencé à porter ses fruits puisque les chiffres de l’inflation aux Etats-Unis ont été plus cléments qu’escompté. Laissant même penser à certains que le plus haut niveau de l’inflation aurait pu être atteint.

Au-delà des signaux forts envoyés par les instances monétaires outre-Atlantique, le marché français a, lui aussi, eu de quoi rassurer les actionnaires et investisseurs. En effet, c’est une hausse de 33 % des dividendes qui a été observée au 2ème trimestre, amenant les versements à un niveau record pour les entreprises françaises : 44,3 milliards d’euros reversés, soit 44,4 milliards de dollars environ.

La grande reprise économique, ayant fait suite à la sortie de crise sanitaire pour les secteurs de l’énergie, de l’automobile et de la banque, y étant pour beaucoup. Néanmoins, les observateurs semblent unanimes : il est difficile à croire que le second semestre emboîte le pas au premier. En effet, la grande majorité des gains “faciles” ayant été déjà accumulés par les entreprises, il semblerait que l‘effet post crise du Covid soit désormais terminé.

Comment se positionner alors sur les marchés en cette rentrée lorsque l’on souhaite y investir son patrimoine ?

Quels secteurs privilégier pour tirer son épingle du jeu ?

Si la place boursière française a fait le choix de considérer le verre à moitié plein, il n’en reste pas moins que de nombreuses menaces continuent à peser sur les marchés en cette rentrée. Il est important, par exemple, de garder en tête que, malgré les efforts déjà mis en place, l’inflation reste bien présente aux Etats-Unis et dans les pays d’Europe. De plus, même si, actuellement, les résultats réalisés par les entreprises sont bons, ceux-ci ne sont pas à l’abri de se faire rattraper par une évolution brutale de l’économie mondiale durant l’automne. Les phénomènes de récession annoncés pouvant agir en ce sens s’ils venaient à perdurer ou à s’aggraver en fonction des parties du globe concernées.

Sur quelles valeurs parier alors pour ne pas risquer de tout perdre en cas de retournement soudain des marchés ?

Pour de nombreux experts, l’idée d’ajuster son portefeuille en y ajoutant des titres liés à l’industrie pétrolière semble être une stratégie pertinente. Sans oublier pour autant que la guerre en Ukraine n’est toujours pas terminée et que celle-ci pourrait avoir d’importantes conséquences durant l’hiver prochain.

Par ailleurs, le fait que les taux remontent depuis quelques mois déjà peut également orienter les investisseurs vers les banques. En regardant à travers l’histoire, elles ont toujours su tirer leur épingle du jeu durant des périodes similaires. Mais là encore, il est préférable d’être vigilant et de suivre de très près la potentielle chute brutale qui pourrait se produire au sein de l’économie mondiale.

Enfin, le secteur du tourisme, qui avait énormément souffert des années de crise Covid, a retrouvé de belles couleurs et a même surpris plus d’un observateur. Une piste à suivre donc lorsque l’on souhaite diversifier son portefeuille d’actions en cette rentrée 2022.

Fortement apprécié des investisseurs, le secteur d’activité de la grande distribution connaît généralement de grandes turbulences dans ce type de situation instable. C’est d’ailleurs déjà le cas du géant Wallmart aux Etats-Unis. Attention donc lorsque l’on souhaite acquérir des valeurs dans ce secteur.

Bien évidemment, le mieux pour placer judicieusement son argent en bourse restera toujours de prendre le temps d’étudier toutes les valeurs au sein de chaque secteur d’activité. Le plus important étant, pour ne pas se retrouver piégé, de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

En résumé

  • Malgré le contexte incertain dans lequel nous évoluons actuellement, les places boursières ont fait le choix de la positivité et de se tourner vers l’avenir.
  • Le CAC 40 a réalisé des résultats record en versant en ce milieu d’année plus de 44,3 milliards d’euros à ses actionnaires.
  • Pour investir en cette rentrée, il semble pertinent de privilégier les secteurs de l’industrie pétrolière, des banques ou encore du tourisme, tout en gardant un œil attentif sur la stabilité de l’économie mondiale en parallèle.
  • Le plus important : ne jamais oublier de diversifier son patrimoine !

Partager

Natacha Piquemal

RÉDACTRICE WEB, SPÉCIALISÉE EN ÉCONOMIE, FINANCE ET GESTION DE PATRIMOINE

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

La BCE augmente ses taux : quel avenir pour le crédit immobilier et les produits d’épargne ?

Lire l'article

Logement étudiant : louer ou acheter pour son enfant, quelle est la meilleure stratégie ?

Lire l'article

Épargne salariale : le Sénat vote le déblocage de 10 000 € pour aider les Français

Lire l'article

Réforme de la fiscalité immobilière : quelles sont les pistes soulevées par l’OCDE ?

Lire l'article

Finance verte : les assureurs-vie épinglés pour greenwashing outrancier

Lire l'article

Crédit d’impôt “Avance immédiate” : comment en bénéficier dès la rentrée ?

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra