L’affaire Gamestop ou le pouvoir des petits investisseurs

Publié le 12 Fév 2021

horloge Lecture de 4 min.

Rédigé par Julie François

Thématique : Placements financiers

Partager

L’affaire a secoué Wall Street au point que les médias parlent de « bulle Gamestop ». La semaine dernière, des petits investisseurs ont investi en masse dans des titres de l’entreprise Gamestop afin de faire reculer les fonds spéculatifs. Du jamais-vu qui montre que la Bourse n’est plus seulement la chasse gardée des professionnels. Analyse d’un phénomène.

L’affaire Gamestop, un cas sans précédent

L’histoire a eu l’effet d’un pavé dans la mare de Wall Street. L’affaire Gamestop commence avec un boursicoteur, très attaché à l’enseigne de distribution de jeux vidéo Gamestop en perte de vitesse face aux sites de e-commerce. Ne souhaitant pas voir disparaître la marque et trouvant que ses titres étaient sous-évalués, il décide d’investir. Or, un groupe de hedge funds a justement décidé de « shorter » Gamestop, c’est-à-dire spéculer à la baisse la valeur des titres.

La méthode des hedge funds est bien rodée. Les fonds spéculatifs empruntent des actions qu’ils vont ensuite revendre en espérant que le cours s’effondre. Ils achètent ensuite des actions de la même société à un prix beaucoup plus bas. Ils réalisent ainsi une forte plus-value. Dans l’affaire Gamestop, un élément perturbateur est venu enrayer la mécanique bien huilée des hedge funds. Utilisant la plateforme Reddit, qui permet aux boursicoteurs d’échanger des informations et l’application Robinhood, offrant la possibilité à n’importe qui d’acheter ou de vendre des actions, cet utilisateur fan de Gamestop agite sa communauté afin de contrecarrer les plans des hedge funds. Il pousse les autres utilisateurs de Reddit à acheter des titres de Gamestop afin de prouver aux hedge funds qu’ils ont tort. Commence alors la fronde des petits investisseurs. Les utilisateurs des réseaux sociaux dédiés à la Bourse achètent massivement faisant grimper le cours. L’action qui culminait à 20 dollars, début janvier, connaît une hausse fulgurante et atteint 470 dollars début février, soit une hausse 1 600 %.

Petits investisseurs vs. traders de Wall Street

Bien que les cours en Bourse fluctuent, une prise de valeur aussi soudaine et d’une telle envergure est inédite. Tous les yeux se sont rivés sur Gamestop. La valeur de la société Gamestop est montée jusqu’à 30 milliards de dollars, point culminant, avant que Robinhood ne décide de stopper la vente d’actions, faute de liquidités disponibles. Les investisseurs novices ont agi de manière concertée, mais pas forcément avec cohérence. Un comportement inimaginable pour les professionnels agacés par la situation. De leur côté, les hedge funds ont finalement reculé face aux pertes trop importantes causées par la fronde. L’affaire aurait coûté à l’un d’entre eux plus de 3 milliards de dollars, une perte conséquente mettant ce hedge fund au bord de la banqueroute.

L’objectif des investisseurs de Reddit n’était pas de gagner de l’argent, mais bien de démontrer qu’ils avaient les moyens de manipuler le système financier. Galvanisés par cette première victoire, les troublions boursiers se sont alors attaqués au marché de l’argent. L’idée est d’agir contre une théorie en vogue sur Reddit qui voudrait que les banques maintiennent artificiellement bas le cours de l’argent. Les petits investisseurs ont agi. En quelques jours, la cours du métal précieux a bondi de 16 %, se propulsant ainsi à des niveaux jamais connus en huit ans. Si l’impact de cette action est moindre comparée à l’affaire Gamestop, elle illustre tout de même la force de frappe que possèdent les petits investisseurs lorsqu’ils agissent de manière concertée. La popularité des réseaux sociaux dédiés à la Bourse jour un rôle certain dans cette bataille entre les petits porteurs et les professionnels de Wall Street. En pleine pandémie de Covid-19, l’arrivée de boursicoteurs sur les marchés financiers, via les applications mobiles, a explosé.

La volatilité des marchés pointée du doigt

L’agitation est, cependant, vite retombée à Wall Street, tout comme le cours de Gamestop qui évoluait autour de 110 dollars la semaine dernière. Malgré l’injonction à ne pas vendre des traders amateurs sur Reddit, les volumes ont accusé des baisses très nettes sur Gamestop et les cinémas AMC (qui avait aussi fait l’objet d’une action concertée). Le cours de l’argent a reculé de 7,5 %, celui de Gamestop a perdu 50 % et AMC 40 %. L’heure est désormais à la réflexion. Le phénomène a mis en exergue la volatilité des marchés. L’indice Vix, parfois appelé « indice de la peur », qui mesure cette volatilité s’est envolé au-dessus de 35, début février. L’aspect inédit de ce phénomène vient remettre en question le fonctionnement des marchés financiers. Les politiques monétaires accommodantes alimentent la spéculation.

La secrétaire d’Etat au Trésor, Janet Yellen, a demandé une réunion avec les autorités financières afin de discuter de la « volatilité des marchés ». Dans un communiqué officiel, elle rappelle que « l’intégrité des marchés est importante et a demandé une discussion sur la récente volatilité des marchés financiers et la compatibilité des activités récentes avec la protection des investisseurs et des marchés équitables et efficaces ». Trois autres instances ont été sollicitées, dans le cadre de cette affaire, la Securities and Exchange Commission (SEC, l’organisme fédéral de réglementation des marchés financiers), la Réserve fédérale et la Commodities Futures Trading Commission (l’agence fédérale chargée de la régulation des Bourses de commerce).

Au Sénat, la fronde des boursicoteurs contre les fonds spéculatifs est, aussi, au cœur des débats. Démocrates et républicains ont demandé une révision des réglementations commerciales. La sénatrice démocrate, Elizabeth Warren, au micro de CNN, a réclamé une enquête de la SEC. De son coté, Bernie Sanders a déclaré qu’il fallait « examiner de très près le type d’activités illégales et le comportement scandaleux des fonds spéculatifs et des autres acteurs de Wall Street ». La SEC a affirmé surveiller la situation. « Je continue de penser que nous devons faire ce que nous faisons en ce moment, dans le piège de la pandémie, mais je crois qu’une fois que nous l’aurons dépassée, il sera sage de commencer à limiter ces liquidités et à normaliser notre politique au fil du temps », a ainsi déclaré Robert Kaplan de la Fed à la chaîne CNBC. À voir si ces annonces suffiront à tranquilliser les frondeurs.

En résumé

  • L’affaire Gamestop a secoué Wall Street. Pour la première fois dans l’histoire, des petits investisseurs ont fait front commun pour empêcher les hedge funds de spéculer sur des titres.
  • La popularisation des plateformes et applications dédiées à la bourse a permis à de nombreux boursicoteurs d’asseoir leur pouvoir sur les marchés afin de contrer l’action des fonds spéculateurs. Une bataille entre petits investisseurs et professionnels s’est engagée à Wall Street pour le contrôle des marchés. Une situation inédite qui ébranle le système.
  • Face à l’ampleur du phénomène, les autorités politiques et financières se sont réunies pour siffler la fin de la partie et discuter de la volatilité des marchés financiers.

Partager

Julie François

Rédactrice spécialisée en gestion de patrimoine, économie, finances

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

De nouveaux indicateurs pour une meilleure lecture des rendements des SCPI

Lire l'article

Réserve héréditaire : l’État étend la mesure aux successions transfrontalières

Lire l'article

Comment protéger son patrimoine numérique ?

Lire l'article

SFDR : plus d’exigences pour la finance durable

Lire l'article

Septembre 2021 : les taux d’intérêt sont plus qu’intéressants pour la rentrée !

Lire l'article

Plan d’épargne logement : le taux des anciens PEL sera-t-il abaissé ?

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra