• Accueil
  • Actualités
  • Coronavirus : comment moduler son budget pour palier la baisse de revenus

Coronavirus : comment moduler son budget pour palier la baisse de revenus

Publié le 27 Mar 2020

horloge Lecture de 3 min.

Rédigé par Julie François

Thématique : Selexium Groupe

Partager

La crise sanitaire créée par l’épidémie de Coronavirus a fortement impacté la vie quotidienne des Français, mais aussi leur portefeuille. En effet, les mesures de confinement, si pour certains sont synonymes d’économies, pour d’autres, elles impliquent une baisse de revenus significatives. Dans ce contexte, comment moduler son budget sans trop se serrer la ceinture ? Éléments de réponse.

Impôt sur le revenu : modulez votre taux de prélèvement à la source

L’un des avantages du prélèvement la source est de payer ses impôts en fonction de ce que l’on gagne véritablement chaque mois. Ainsi, le contribuable qui essuie une baisse de revenus, pour une raison quelconque, peut demander à adapter son impôt en conséquence.

Si cette option existe déjà depuis l’application du prélèvement à la source, en janvier 2020, la modulation du taux de prélèvement a été légèrement revue pour s’adapter à la crise sanitaire. En effet, les salariés, qui anticipent une chute conséquente de leurs revenus du fait de l’épidémie de coronavirus, peuvent dès maintenant demander à une diminution de leur taux de prélèvement d’impôt sur le revenu.

Pour les indépendants, qui ne bénéficient pas du prélèvement à la source, mais versent des acomptes, il est possible de solliciter un report du versement. Cette mesure d’urgence fait partie d’une série de décisions prises, vendredi, par les pouvoirs publics.

En pratique

Concrètement, pour moduler son taux de prélèvement, il suffit de se rendre sur le site internet impots.gouv.fr, rubrique “gérer mon prélèvement à la source” puis “actualiser suite à une hausse ou à une baisse de vos revenus”.

Attention, toutefois, cette démarche peut être réalisée si, comme le rappelle Bercy, « la variation du montant de prélèvement, induite par la modification, est supérieure à 10 % ». Une marge d’erreur est, cependant, autorisée, mais si le salarié a trop fortement évalué à la baisse son impôt sur le revenu, des pénalités s’appliqueront.

Reporter ses mensualités de crédit immobilier, une fausse bonne idée ?

Si en Italie, le gouvernement a permis aux Italiens de suspendre le remboursement de leurs échéances de prêt immobilier jusqu’au 31 décembre, il n’en est rien en France. Pourtant, losrqu’une baisse de revenus est enregistrée, reporter ses échéances de crédit est toujours un moyen de mieux traverser la crise.

9 millions de Français

remboursent actuellement un crédit immobilier, pour un encours de 1 300 milliards d’euros. Source : Banque de France

La Fédération bancaire française n’a, pour le moment, confirmé aucun accord commun concernant le report des mensualités. Toutefois, certains établissements bancaires ont donné leur accord de principe à un éventuel report. Cette annonce est à prendre avec des pincettes. Quelques banques affirment, cependant, agir à l’échelle individuelle en tenant compte de la situation personnelle des clients qui demandent un report.

« Les banques françaises, fortes de leur solidité, sont particulièrement bien armées pour répondre aux besoins de l’ensemble de leurs clients professionnels, entrepreneurs et entreprises quelles que soient leurs tailles face aux impacts de la crise sanitaire. Je veux assurer tous nos clients de la mobilisation de l’ensemble des réseaux bancaires français qui déploieront tous les moyens à leur disposition. »

Frédéric Oudéa, Président de la FBF

Bien que la situation actuelle soit inédite, il est prématuré de demander immédiatement un report massif et durable des échéances de prêt immobilier. En effet, le gouvernement a assuré le maintien des salaires dans la majorité des cas (arrêt maladie pour garde d’enfant, chômage partiel…).

Ne pas mettre la charrue avant les bœufs

Avant de reporter le remboursement de son crédit, il faut prendre en compte que, cette décision de report des échéances, si elle soulage temporairement, a quand même un coût. En effet, ce report génère des intérêts supplémentaires qui viennent s’ajouter aux intérêts existants.

Enfin, avant d’envisager l’option du report, ressortez votre contrat de crédit immobilier et évaluez la possibilité de moduler les échéances. Si cette option ne permet pas de reporter la totalité du capital, elle a l’avantage d’allonger la durée de remboursement pour en diminuer les mensualités. La plupart des banques proposent des diminutions de mensualités de 10 % à 30 % du montant. Attention toutefois, la modulation peut s’activer seulement au bout de deux ans de remboursement de crédit et dans la limite d’allongement de la durée du prêt immobilier de deux ans maximum.

Il s’agit, certes, d’une crise sanitaire et économique difficile à traverser, mais les experts s’accordent pour dire que rien ne sert de se précipiter, il faut prendre le temps d’évaluer la situation avant de prendre les mesures appropriées. Et, enfin, à terme, si nécessaire, renforcer ces mesures pour surmonter la crise.

En résumé

  • Pour palier une baisse de revenus anticipée due à la chute de votre activité professionnelle durant l’épidémie de Covid-19, l’administration fiscale a assuré qu’une modulation du taux de prélèvement de l’impôt sur le revenu est possible.
  • Côté crédit immobilier, aucun accord commun n’a été passé entre les institutions bancaires pour permettre le report des échéances de prêt immobilier. Toutefois, certains établissements font du cas par cas.
  • Avant d’envisager le pire et de reporter vos mensualités, calculez votre perte de revenus et évaluez la possibilité de moduler vos échéances de crédit.

Partager

Julie François

Rédactrice spécialisée en gestion de patrimoine, économie, finances

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

bulle-conseil

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Covid-19 : Selexium reste mobilisé

Lire l'article arrow

Lire l'article arrow

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence – Marseille

Biarritz

Bordeaux

Chambéry

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra