• Accueil
  • Actualités
  • Assurance vie : Eurovita au bord de la faillite, les épargnants doivent-ils s’affoler ?

Assurance vie : Eurovita au bord de la faillite, les épargnants doivent-ils s’affoler ?

Publié le 04 Avr 2023

horloge Lecture de 4 min.

Rédigé par Elodie Fuentes

Thématique : Actualités

Partager

Rattrapée au vol, dans un premier temps par son actionnaire britannique Cinven à coup de 100 millions d’euros, puis par sa mise sous tutelle après une demande administrative extraordinaire, la compagnie d’assurance italienne Eurovita subit les affres de la remontée fulgurante des taux de la BCE, faisant fuir les investisseurs les uns après les autres. Les acteurs français du monde de l’assurance-vie prennent la parole pour dépeindre la situation dans l’hexagone et rassurer les assurés.

Eurovita, première victime de la remontée des taux ?

Après le krach des banques américaines, dont notamment la chute de SVB début mars dernier, c’est au tour des assurances-vie de récolter la foudre des actions menées par les banques centrales pour contrer l’inflation. La nouvelle est tombée ce jeudi 30 mars, pour éviter la faillite d’Eurovita, la compagnie d’assurance-vie italienne est placée sous tutelle. Si tous les voyants d’alertes clignotent au rouge, c’est parce qu’il s’agit de la première compagnie d’assurance-vie à tomber en Europe, et ce, malgré les bouées de sauvetage lancées en plein océan par son principal actionnaire britannique. 

Suite aux chiffres alarmants et à la menace de faillite d’Eurovita en début d’année, Cinven avait débloqué 100 millions d’euros en février dernier de toute urgence, afin d’anticiper les conséquences désastreuses du krach obligataire pour l’assureur-vie. Frappée par la remontée des taux en Europe et malgré l’aide de son généreux actionnaire, la compagnie italienne n’a malheureusement pas pu se relever. 

Pourquoi la hausse des taux impacte-t-elle les assurances-vie ?

Un relèvement des taux aussi brutal n’avait plus été observé sur le continent depuis 11 ans. De quoi bouleverser les liquidités des sociétés d’assurance-vie aux épaules fragiles. Si Eurovita a plié sous le poids de la hausse des taux, c’est parce que cette stratégie initiée par la BCE pour freiner l’inflation, a inéluctablement entraîné l’augmentation des rachats anticipés des investisseurs en assurance-vie. 

Leur course aux meilleurs rendements a littéralement fait fondre les liquidités de la compagnie d’assurance-vie durant le deuxième trimestre 2022. Les taux négatifs des placements des obligations françaises et allemandes du groupe Eurovita subissent aujourd’hui une décote conséquente, face à des taux européens à 4 %, poussant les investisseurs vers la porte de sortie et la compagnie d’assurance-vie tout droit vers le krach obligataire. 

Vers une décollecte massive pour les assurances-vie ?

En France, comme en Italie, les investisseurs en assurance-vie peuvent facilement avoir recours aux rachats anticipés de leurs parts, entrainant, par ricochet, une décollecte de masse. Pour l’éviter, les compagnie d’assurances-vie ont la possibilité d’augmenter leur capital. Dans ce contexte particulièrement critique pour l’assureur-vie italien, le régulateur de l’assurance en Italie (IVASS) a déclaré travailler sur une stratégie permettant à Eurovita de remonter son capital. À fait exceptionnel, mesure exceptionnelle : cette démarche intervient alors que l’IVASS demande à ce que le groupe soit placé sous « administration extraordinaire » pendant une année entière, permettant de geler les fonds de l’assurance-vie pour tenter de sauver ce qui reste à sauver. 

Une pratique qui pourrait entraîner des élans de jalousie dans la sphère des assureurs-vie, tous touchés par la remontée des taux. Si l’État italien cherche à tout prix à sauver la compagnie d’assurance-vie en injectant 300 millions d’euros dans l’opération, c’est avant tout pour prémunir l’économie italienne et européenne d’une crise bancaire qui, selon le président de la Fédération bancaire française interrogé à ce sujet, est un terme « irrationnel » pour dépeindre la situation actuelle, lors de son entretien pour l’AFP à la fin du mois de mars.

Quel risque pour l’épargne en assurance-vie des clients ?

Suite aux événements en cascade, mettant à mal banques américaines et assurance-vie italienne, le directeur général de France Assureurs tient à rassurer les Français sur la sécurité de leur épargne. Ses propos, relayés par MoneyVox, s’appuient sur le caractère solide des établissements bancaires et des assurances-vie en France, tout en précisant que la remontée des taux est un facteur économique anticipé par les acteurs du secteur. 

Pour appuyer son argumentaire, Franck Le Vallois énonce des chiffres réconfortants, comme les 1,2 milliards d’euros des dépôts effectués sur les comptes des assurances-vie en début d’année 2023. De plus, le président de la FBF rappelle le rôle de l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution), surveillant de très près les agissements du paysage financier en France, tout comme l’encadrement de la loi Sapin 2, limitant le rachat des assurés dans des compagnies en difficultés. Que les Français se rassurent donc, le placement de prédilection de leur épargne et ses 1 378 milliards d’euros recensés fin janvier dernier ne sont pas prêts de s’envoler.

En résumé

  • Pour éviter la faillite, l’assureur-vie italien Eurovita est placé sous administration extraordinaire par le Gouvernement Meloni ;
  • Son actionnaire britannique Cinven a débloqué 100 millions d’euros en février pour aider Eurovita à éviter la banqueroute, sans succès ;
  • La hausse des taux impulsée cet été par la BCE pousse les investisseurs des petites compagnies d’assurance-vie à racheter leurs actions pour trouver de meilleurs produits de rémunération ;
  • Les rachats massifs des titres d’assurance-vie peuvent entraîner la chute des sociétés les moins solides, comme c’est le cas pour l’assureur-vie italien ;
  • Le directeur général de France Assureurs prend la parole pour rassurer les épargnants sur la solidité du système et de la surveillance des établissements d’assurance-vie en France.

Partager

Elodie Fuentes

Rédactrice web, spécialisée en économie, finance et gestion de patrimoine

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Assurance vie : faites les bons choix avec Selexium

Les conseillers en gestion de patrimoineSelexium sont là pour vous. Bilan patrimonial gratuit.

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Ne pas déclarer son impôt sur le revenu : quels risques ?

Lire l'article

Crédit immobilier : la BCE est prête à baisser ses taux dès le mois de juin

Lire l'article

Crise du logement : le nouveau projet de loi présenté au Conseil des ministres vendredi dernier

Lire l'article

Lutte contre l’habitat indigne : Guillaume Kasbarian annonce la production de 17 000 logements avec l’aide des EPF

Lire l'article

Impôts 2024 : ce nouveau calcul de l’IFI pourrait vous coûter une fortune

Lire l'article

La case 2OP : cocher cette case réduira votre impôt en 2024 !

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

9 Rue Duphot