• Accueil
  • Actualités
  • Les 5 solutions pour réduire son impôt jusqu’au 31 décembre 2023 

Les 5 solutions pour réduire son impôt jusqu’au 31 décembre 2023 

Publié le 12 Déc 2023

horloge Lecture de 3 min.

Rédigé par Maëva Floricourt

Thématique : Actualités

Partager

La fin d’année approche à grands pas et avec elle la clôture des comptes pour la prochaine déclaration de l’impôt sur le revenu. Ainsi, jusqu’au 31 décembre, vous avez encore la possibilité de diminuer votre montant imposable exigible en 2024. Tour d’horizon de cinq dispositifs de défiscalisation que vous devriez considérer dans votre démarche.

1/ Les versements sur un plan d’épargne retraite 

Le Plan d’Épargne Retraite (PER) se présente sous trois formes : le PER individuel et deux versions destinées aux entreprises. Chaque versement sur un de ces comptes épargne vous offre la possibilité de diminuer votre impôt. 

Concrètement, l’intégralité des sommes versées en 2023 sur votre PER peut être déduite de votre revenu net imposable de 2023. Pour estimer votre avantage fiscal, il suffit de multiplier le montant versé sur votre PER par le taux correspondant à votre tranche marginale d’impôt sur le revenu (11 %, 30 %, 41 % ou 45 %). Par exemple, un versement de 2 000 € avec une tranche de 30 % générera une réduction fiscale de 600 €.

2/ La souscription aux FIP

Même mécanisme pour les investissements dans les Fonds d’Investissement de Proximité (FIP). Ceux-ci donnent droit à une réduction d’impôt sur le revenu pouvant atteindre 18 % ou 25 % des montants investis. Cet avantage fiscal s’applique dans la limite de 12 000 € pour une personne seule et de 24 000 € pour un couple (pacsé ou marié) soumis à une imposition commune.

Pour rappel, les FIP sont des fonds communs de placement à risque qui permettent de placer des capitaux dans des petites et moyennes entreprises régionales en phase de croissance, non cotées. Ces FIP sont tenus d’allouer 10 % de leurs actifs à des PME de moins de 5 ans.

18 % à 25 %

d’économies fiscales pour une souscription aux FIP

3/ La réduction d’impôt pour soutenir le septième art (SOFICA)

Diminuer sa note fiscale en soutenant l’industrie cinématographique et audiovisuelle, c’est possible ! En investissant dans les SOFICA (sociétés pour le financement de l’industrie cinématographique ou audiovisuelle), vous pouvez bénéficier de réductions d’impôt allant de 30 % à 48 %, selon le montant investi jusqu’au 31 décembre 2023. 

Le montant maximum de l’investissement ne peut, en revanche, excéder 18 000 € avec des versements de 5 000 € au minimum. À noter que la réduction fiscale maximale pour une personne seule s’élève à 8 640 €.

30 % à 48 %

de réduction d’impôt en soutenant le septième art

4/ Soutenir les PME

Autre dispositif de défiscalisation à considérer : la réduction IR-PME. Elle consiste à investir en numéraire dans le capital d’une société, en contrepartie d’une réduction d’impôt. Ce dispositif est soumis à plusieurs conditions spécifiques. Pour les versements réalisés entre le 12 mars et le 31 décembre 2023, la réduction d’impôt appliquée s’élève à 25 % des versements effectués.

En dehors de cette période, le taux est fixé à 18 %. Cette réduction d’impôt est toutefois soumise à un double plafonnement.

Tout d’abord, un plafond est défini selon le montant des versements : 

  • 50 000 € par an pour une personne célibataire, veuve ou divorcée.
  • 100 000 € par an pour un couple de personnes mariées ou pacsées soumises à une imposition commune.

À noter que la part des versements qui excèdent ce premier plafond ouvre droit à une réduction d’impôt pour les quatre années suivantes, dans les mêmes limites.

Le deuxième plafond s’applique aux montants des avantages fiscaux. Ceux-ci sont en effet limités à 10 000 € par an. De la même manière, les investissements excédentaires seront reportés sur les années suivantes jusqu’à la cinquième année incluse. À noter, cependant, que si la réduction d’impôt excède l’impôt dû par le contribuable, l’excédent ne peut être ni remboursé ni reporté sur les impôts ultérieurs.

18 % à 25 %

en moins sur la note fiscale pour soutenir les PME

5/ Les dons aux associations

Pour les dons en faveur des organismes d’aide aux personnes en difficulté (fournissant repas, soins, logement), la réduction d’impôt est de 75 % pour les donations allant jusqu’à 1 000 € et de 66 % au-delà de ce montant.

Les dons aux associations font également partie des leviers pour diminuer votre note fiscale. Cette réduction varie, en revanche, en fonction du montant versé et de l’association bénéficiaire. Si votre don est destiné à un organisme d’intérêt général ou reconnu d’utilité publique, elle s’élèvera à 66 % du montant des dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. 

66 % à 75 %

de réduction fiscale pour les dons aux associations

En résumé

  • Les versements sur des PER sont déductibles des impôts selon votre tranche marginale d’imposition ;
  • Il faut compter entre 18 % et 25 % de réduction de votre note fiscale en cas d’investissement dans des fonds d’Investissement de Proximité (FIP) ;
  • L’investissement dans les SOFICA ouvre droit à des réductions d’impôt allant de 30 % à 48 % ;
  • Le dispositif de réduction IR-PME ouvre droit, quant à lui, à des réductions de 18 % à 25 %, dans la limite de 10 000 €/an.
  • Les dons aux associations offrent 66 % à 75 % de réduction d’impôt ; 

Partager

Maëva Floricourt

RÉDACTRICE WEB, SPÉCIALISÉE EN ÉCONOMIE, FINANCE ET GESTION DE PATRIMOINE

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Besoin de conseils pourréduire votre impôt ?

Nos experts vous aident à établir une stratégie pour réduire votre impôt grâce à un bilan de votre patrimoine gratuit

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Rénovation : le dispositif Bail Rénov’ passe à la vitesse supérieure

Lire l'article

Les Français moins inquiets par le financement des retraites

Lire l'article

DPE : une simplification du calcul qui va libérer les petites surfaces

Lire l'article

Guillaume Kasbarian : le nouveau ministre du Logement fait déjà couler beaucoup d’encre

Lire l'article

La valeur du patrimoine des Français a augmenté de 390 % en 30 ans selon la BPCE

Lire l'article

Contrôles de l’IFI : la Cour des Comptes met le doigt sur les ratés du système

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

9 Rue Duphot