Ma première déclaration d’impôt

Lorsque l’on quitte le monde de l’adolescence pour rejoindre celui des adultes à sa majorité, arrive rapidement une étape incontournale de la vie de chaque citoyen Français : celle de la première déclaration d’impôt. Beaucoup de questions se posent alors. Dois-je réaliser ma déclaration dès mes 18 ans ? Ne puis-je pas rester rattaché au foyer fiscal de mes parents ? Ou encore tout simplement: comment réaliser cette première déclaration fiscale ? Nous vous donnons la marche à suivre.

Des règles liées à l’âge du primo-déclarant

Chaque citoyen Français, une fois l’âge de sa majorité atteint (18 ans), se doit de se renseigner et de réfléchir à sa première déclaration de revenus auprès des impôts. Le fait d’être passé sous un fonctionnement de prélèvement à la source ne change rien à cela.

Mais pas de panique, vous n’aurez pas forcément à réaliser cette première déclaration dès vos 18 bougies soufflées. En effet, des tranches d’âges comprises entre 18 et 26 ans ont été mises en place par l’administration fiscale. En fonction de celle dans laquelle vous vous trouvez, plusieurs options s’offriront alors à vous pour faire cette première déclaration fiscale.

  • Vous avez entre 18 et 20 ans : pas d’inquiétude, vous pouvez faire le choix de rester rattaché au foyer fiscal de vos parents et ainsi continuer à les laisser gérer votre déclaration durant ces deux années. Mais vous pouvez également faire le choix de prendre votre autonomie et de réaliser dès à présent votre propre déclaration d’impôt.
  • Vous avez entre 20 et 22 ans : à partir de vos 20 ans, il vous faut obligatoire réaliser une première déclaration personnelle. Mais vous pouvez demander dans le cadre de celle-ci de continuer à faire partie du foyer fiscal de vos parents.
  • Vous avez entre 23 et 26 ans : vous êtes dans l’obligation de réaliser une déclaration personelle. Vous ne pourrez rester rattaché au foyer fiscal de vos parents que sous une condition : être encore sous statut étudiant.
  • Au delà de vos 26 ans : que vous soyez ou non imposable, il vous faudra, dans tous les cas, réaliser une déclaration de revenus personnelle. Vous ne pourrez plus rester lié au foyer fiscal de vos parents.

Sachez que si vous faites le choix de ne plus faire partie du foyer fiscal de vos parents, et ce, même si vous êtes non-imposable, vous devrez réaliser une déclaration de revenus. L’administration fiscale pourra alors vous fournir une attestation (l’ASDIR) qui vous permettra de justifier de cette non-imposition et vous permettre ainsi dans certains cas de bénéficier des avantages octroyés sous condition de ressources.

Les étapes de ma première déclaration d’impôt

Vous souhaitez réaliser votre première déclaration auprès des impôts ? Nous vous détaillons la marche à suivre :

La création de votre espace personnel

Lorsque vous faîtes votre première déclaration d’impôt, vous devez tout d’abord vous rendre sur le site dédié impots.gouv.fr et créer votre espace particulier.

Vous êtes censé avoir reçu par courrier les informations nécessaires vous permettant de le faire. Mais si tel n’était pas le cas, alors n’hésitez pas à vous rendre directement sur le site impots.gouv.fr pour télécharger une déclaration en version papier, ou tout simplement dans le centre d’impôts dont vous dépendrez (le plus proche de chez vous).

Votre premier avis d’imposition

Une fois votre première déclaration d’impôts réalisée, l’administration fiscale française va traiter vos données et vous fournira un document faisant état de votre situation fiscale.

  • Dans le cas où vous êtes imposable, c’est le moment pour vous de recevoir votre premier avis d’imposition. Vous connaîtrez ainsi le montant de votre impôt, ainsi que le taux de prélèvement à la source qui sera prélevé chaque mois sur vos revenus.
  • Dans le cas ou vous n’êtes pas imposable, le fisc vous transmettra un ASDIR, à savoir un Avis de Situation Déclarative à l’Impôt sur le Revenu, qui vaudra pour vous avis de non-imposition et vous permettra de justifier de votre situation.

Votre taux de prélèvement à la source

Vous avez trouvé un premier emploi et vous vous demandez quel va être votre taux de prélèvement à la source suite à cette première déclaration de revenus ? Et bien cela dépendra de la situation dans laquelle vous vous trouvez. Explications :

Une première déclaration en votre nom

L’an passé, vous avez déclaré en début d’année vos revenus obtenus sur l’année précédente. Cela aura eu pour conséquence de vous attribuer un taux personnalisé de prélèvement à la source qui vous est désormais prélevé chaque mois sur vos revenus actuels. Ce taux, visible sur votre avis d’imposition, ainsi que sur votre espace personnel sur le site impots.gouv.fr sera toujours en adéquation avec votre situation actuelle si vous occupez le même emploi et gagnez toujours le même salaire. Cependant, si depuis votre déclaration votre situation a changé (vous avez trouvé un emploi alors que vous étiez au chômage, vous avez changé d’emploi ou de poste et votre salaire a évolué), alors il vous faut vous rendre dans votre espace personnel afin de demander à ce que soit adapté votre taux personnalisé. Depuis sa mise en place, le prélèvement à la source a effectivement pour avantage de pouvoir coller au plus près à la situation du déclarant, et ce, tout au long de l’année.

Vous restez rattaché au foyer fiscal de vos parents

Jusque-là, vous avez fait le choix de rester rattaché au foyer fiscal de vos parents et de ne pas réaliser de déclaration en votre nom propre. Alors, le fisc n’aura pas pu déterminer pour vous un taux personnalisé de prélèvement à la source. Vous serez donc imposé chaque moi selon un taux non-personnalisé fixe, défini dans le cadre de la loi finances. En tant que jeune célibataire sans enfant à charge, ce taux non-personnalisé correspondra finalement à votre situation. Mais si votre situation est plus complexe que cela, vous avez par exemple un enfant à charge, alors ce taux non-personnalisé ne correspondra pas exactement à votre situation. Pour qu’un taux personnalisé vous soit appliqué, il vous faudra alors prendre contact directement avec votre centre des impôts.

Il est bon de noter qu’entre le moment où vous intégrez une entreprise et celui où celle-ci reçoit votre taux personnalisé de la part des impôts, un laps de temps de deux mois peut s’écouler. Dans ce cas là, vous serez imposé selon un taux non-personnalisé durant cette période.

Ma première déclaration fiscale en Pinel

Il arrive au cours de la vie d’un contribuable que l’on se retrouve à déclarer pour la première fois des revenus alors que nous ne l’avions jamais fait jusque-là. C’est notamment le cas lorsqu’on décide de réaliser un investissement immobilier locatif en Pinel.

Pour réaliser cette première déclaration d’impôt en Pinel, il ne faut donc pas oublier de compléter certains documents clés :

  • L’engagement de location : la déclaration CERFA 2044-EB est a remplir obligatoire lors de sa première déclaration Pinel. Elle permet d’informer l’administration fiscale sur le nombre d’années durant lesquelles vous souhaitez louer votre bien sous dispositif Pinel.
  • Le bilan foncier : la déclaration CERFA 2044 ou 2044-SPE est à remplir également afin d’indiquer le bilan foncier de votre acquisition. Positif ou négatif, il influera sur le montant total de vos revenus imposables. Dans le cas où celui-ci est négatif, ce qu’on appelle le « déficit foncier », vous devrez alors remplir un document supplémentaire : la déclaration CERFA 2042. Afin de ne pas faire d’erreur, il est d’ailleurs conseillé de se faire aider de son conseiller en gestion de patrimoine pour remplir cette étape.
  • Enfin, il vous faudra remplir le document 2042-C sous la partie « charges ouvrant droit à réduction d’impôts » pour déclarer la réduction d’impôt à laquelle le dispositif vous donne droit.

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

bulle-conseil

Vous voulez obtenir des conseils ?

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence – Marseille

Biarritz

Bordeaux

Chambéry

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra