Devenir propriétaire à Lyon : les 5 pièges à éviter

Vos envies se concrétisent et vous désirez désormais devenir officiellement propriétaire de votre logement à Lyon ? Avant de vous précipiter sur un bien, nous vous conseillons de bien prendre en considération ces 5 pièges qu’il vous faudra éviter pour que votre rêve de propriété ne se transforme pas en cauchemar.

Devenir propriétaire dans l’immobilier neuf à Lyon : les pièges à éviter

Avant de devenir propriétaire à Lyon et plus encore si vous êtes primo-accédant, vous devrez donc prendre en compte quelques conseils clés qui vous permettront de réaliser un investissement pertinent. Parmi eux, bien étudier l’emplacement du bien convoité, creuser toutes les pistes pour construire votre plan de financement, ou encore ne pas perdre de vue toutes les charges annexes que cet achat va engendrer dans les mois et années à venir.

Piège n°1 : Ne pas faire attention à l’environnement du bien

Que vous deveniez propriétaire de votre logement à Lyon ou dans une plus petite ville, nous ne vous le répéterons jamais assez, mais le critère primordial à garder à l’esprit est bien celui de l’emplacement du bien. Mais c’est d’autant plus vrai au cœur d’une des plus grandes villes de France. En effet, tous les quartiers ne seront pas côtés de la même manière et n’offriront pas le même environnement ou les mêmes équipements à leurs habitants. Il semble donc primordial d’étudier avec beaucoup de minutie les environs du logement que vous envisagez d’acheter. Vous allez devenir propriétaire, certes, mais gardez tout de même en tête le fait que d’ici quelques années, vous pourrez avoir envie ou besoin de louer ou de revendre ce logement. Sa localisation vous permettra-t-elle alors de ne pas vous retrouver perdant dans l’opération ? Si vous avez le moindre petit doute, alors laissez parler la raison plutôt que le cœur, c’est que votre bien idéal à Lyon n’est finalement pas celui-ci.

Piège n°2 : Ne pas solliciter le Plan 3A de la ville

En devenant propriétaire d’un bien à Lyon, sachez que vous aurez, dans certains cas, droit à des aides mises en place par la ville. Il serait donc idiot de ne pas vous pencher sur le sujet et potentiellement de ne pas profiter de cette aide à l’accession. Prenez donc le temps de vous renseigner et ne foncez pas tête baissée dans le dossier de financement proposé par votre banquier. En effet, dans la métropole lyonnaise, c’est le Plan 3A qui a été mis en place pour permettre aux ménages les plus modestes d’accéder plus facilement à la propriété. Ayant pour signification « l’Accession À prix Abordable » cette aide vous permettra peut être de faire l’acquisition d’un logement plus grand, ou du moins, de compléter un budget qui aurait pu paraître un peu léger au départ.

Piège n°3 : Ne pas tenir compte des projets d’urbanisme lyonnais

Comme toutes les grandes villes de France, Lyon ne déroge pas à la règle ! Effectivement, les grands aménagements et projets d’urbanisme lancés sur plusieurs années sont légion au sein de la ville. À vous donc de garder cela à l’esprit et de bien penser à vous renseigner sur ceux envisagés ou déjà votés à proximité du bien que vous souhaitez acquérir. Ces dernières années, ce sont notamment les quartiers de la Part-Dieu, Confluence ou encore Fourvière qui ont vu, et qui voient encore, leur environnement changer. Il parait donc primordial de connaître les projets menés par la ville pour savoir si votre logement risque de perdre ou de gagner de la valeur dans les années à venir, si celui-ci aura plus ou moins de transports en commun à proximité, ou encore de nouveaux commerces ou offres de loisirs par exemple.

Piège n°4 : Ne pas prendre en compte les charges d’une copropriété à Lyon

Vivre dans une grande ville comme Lyon est, la plupart du temps, synonyme de vie en appartement. Il y a donc plus de chance que vous fassiez l’acquisition d’un appartement à Lyon plutôt que d’une maison. Et cela signifie aussi pour vous d’apprendre à vivre en tant que propriétaire au sein d’une copropriété. Si plus de 90% des copropriétés de la ville sont gérées par un syndic professionnel, vous tomberez peut-être sur un bien compris dans les 7 % des copropriétés gérées par un syndic bénévole. Quoi qu’il en soit, gardez bien à l’esprit qu’en achetant un appartement à Lyon en copropriété vous devrez, tout au long de l’année, vous acquitter de frais. Et ce serait une grave erreur de ne pas tenir compte de ce montant dans votre budget. Car oui, un achat ne se limite pas au simple coût du bien dont vous faites l’acquisition. Alors pour vous donner une idée de ce que ce budget supplémentaire pourrait représenter pour vous, sachez en moyenne qu’à Lyon, vos charges de copropriété seront comprises entre 10 € et 35 € du m² à l’année en moyenne.

Piège n°5 : Ne pas tenir compte de la fiscalité locale dans son budget à l’année

S’il est un autre grand pôle de dépenses à ne pas perdre de vue au moment de devenir propriétaire de votre bien immobilier à Lyon, c’est celui de la fiscalité locale. Et plus particulièrement du poids que peut représenter la taxe foncière dans le budget de votre ménage. En ce qui concerne Lyon, en 2020 le taux de taxe foncière voté n’a pas bougé par rapport à l’année précédente, mais il s’élève tout de même à près de 30 %. Pensez donc à bien vous renseigner auprès des propriétaires précédents quant au montant de cette taxe et n’hésitez pas d’ailleurs à inclure la première année au sein de votre projet de financement. Cela vous évitera bien des écueils au mois d’octobre suivant lorsque vous recevrez le montant de votre taxe de la part de l’administration fiscale.

Si vous optez en revanche pour l’achat d’un appartement neuf à Lyon, sachez alors que, sous certaines conditions, vous pourrez être exonéré de taxe foncière durant deux ans. Un point qui n’est pas non plus à négliger.

Tous les appartements neufs en accession libre à Lyon

Découvrez notre sélection regroupant tous les meilleurs programmes immobiliers pour devenir propriétaire d’un logement neuf à Lyon.

Notre sélection d'appartements en accession libre à Lyon :

Programme neuf réf. 014-69-2342
Investir à TASSIN-LA-DEMI-LUNE


du T2 au T3

À partir de :

417 000 €

Voir le programme

Programme neuf réf. 014-42-2416
Investir à ANDRÉZIEUX-BOUTHÉON


du T2 au T3

À partir de :

223 211 €

Voir le programme

Programme neuf réf. 014-69-2421
Investir à CALUIRE-ET-CUIRE


T2

À partir de :

286 000 €

Voir le programme

  • Pinel

Programme neuf réf. 002-69-2451
Investir à LYON 8E ARRONDISSEMENT


du T2 au T3

À partir de :

272 000 €

Voir le programme

Programme neuf réf. 014-69-2525
Investir à SAINT-CYR-AU-MONT-D'OR


du T3 au T4

À partir de :

400 000 €

Voir le programme

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra