• Accueil
  • Actualités
  • Immobilier : la rénovation énergétique au cœur du programme gouvernemental

Immobilier : la rénovation énergétique au cœur du programme gouvernemental

Publié le 27 Juil 2020

horloge Lecture de 4 min.

Rédigé par Jean-Baptiste Da Mota

Thématique : Patrimoine

Partager

Si la rénovation énergétique a toujours été au cœur des politiques du logement depuis l’élection d’Emmanuel Macron, l’accélération écologique prise par l’Exécutif, avec la nomination du nouveau gouvernement, pose la problématique de rénovation énergétique du parc immobilier français comme la principale ligne directrice du plan de relance économique.

Un plan de relance axé sur la rénovation énergétique

Des milliards. Vingt pour être plus précis. Vingt milliards d’euros seront alloués à la rénovation thermique des bâtiments, à la réduction des émissions et au soutien des « technologies vertes ». C’est l’enveloppe qu’a choisi de mettre sur la table le nouveau Premier ministre, Jean Castex. Un budget important pour un sujet qui pour la première fois devient une priorité politique. « On sera autour de 4 à 5 milliards rien que pour le bâtiment et la rénovation », a indiqué Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée au Logement au micro d’Europe1/Les Echos/Cnews. Il s’agit donc clairement de mettre les moyens pour, à la fois, relancer la croissance et entamer la transition écologique réclamée par les Français lors des élections municipales.

« Le plan de relance proposera de mobiliser plus de 20 milliards d’euros pour la rénovation thermique des bâtiments, pour réduire les émissions des transports et de nos industries, pour produire une alimentation plus locale et durable, pour soutenir les technologies vertes de demain comme les batteries, pour mieux recycler et moins gaspiller. »

Jean Castex, Preminer minsitre, le 15 juillet 2020.

Pour le nouveau gouvernement, économie peut rimer avec écologie. C’est même le principal objectif qu’il s’est fixé. Ainsi, « quand on rénove massivement les bâtiments publics (…), quand on aide les particuliers à faire des travaux chez eux, on soutient un secteur économique et on avance vers une économie plus verte », a expliqué Emmanuelle Wargon. La transformation écologique est, semble-t-il, la préoccupation majeure du plan de relance présenté par Jean Castex devant l’Assemblée nationale, le 15 juillet dernier. Il s’agit donc d’utiliser la rénovation énergétique pour booster l’économie, à travers le secteur du bâtiment. Une logique qui a du sens au regard des chiffres : la rénovation énergétique représente déjà un peu plus 15 % du chiffre d’affaires des industriels du secteur.

31 milliards d’euros

C’est le montant estimé du marché de la rénovation énergétique des bâtiments en 2019. Source : L’usine nouvelle

L’écologie s’invite au ministère du Logement

La nomination d’Emmanuelle Wargon au poste de ministre déléguée chargée du Logement a clairement marqué la tendance. Connue pour son travail au ministère de la Transition écologique et solidaire et notamment pour sa défense du projet de loi Energie et Climat au pied levé suite à la démission de François de Rugy, Emmanuelle Wargon n’a pas manqué de rappeler, dès sa prise de poste, qu’elle continuerait les combats menés par son prédécesseur, Julien Denormandie. « Le combat du développement de la rénovation thermique des logements et des bâtiments. […] C’est un impératif écologique et social vis-à-vis de tous les Français que de porter cette politique. » a-t-elle précisé.

Autre nouveauté de ce gouvernement, le rattachement du ministère de Logement au ministre de la Transition écologique. Jusqu’à présent, les questions liées à la Ville et au Logement étaient le domaine du ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. Le rattachement du logement au ministère de la Transition écologique et solidaire est plus que symbolique. Il marque une volonté de mettre l’écologie au cœur des nouvelles politiques en matière de construction et d’urbanisation. La nouvelle feuille de route énergétique française, la PPE (programmations pluriannuelles de l’énergie), fixe des objectifs à 2023 et 2028, qui devraient permettre au BTP d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

La question de la rénovation énergétique des bâtiments est clairement le dossier prioritaire de la nouvelle ministre en charge du Logement, comme elle le rappelle régulièrement dans les médias. Toutefois, il ne s’agit pas de thématiques nouvelles pour elle, au contraire. En effet, la mission qu’elle a constitué, en juin dernier, en tant que secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, en collaboration avec Julien Denormandie, alors ministre chargée de la Ville et du Logement, devrait rendre son rapport cette semaine. Le sujet ? La rénovation énergétique des bâtiments existants en milieu urbain.

La « boîte à outils verte » du Sénat pour relancer l’immobilier

Au Sénat également, plan de relance rime avec écologie. Après plusieurs mois de travail, la commission des affaires économiques du Sénat a remis un rapport contenant 150 propositions pour relancer l’économie française dans une optique de croissance plus résiliente et plus sobre en carbone. Dans ce rapport, le logement et la rénovation énergétique occupent une place de choix et s’articulent autour de quatre grands axes :

  • Construire plus
  • Construire mieux
  • Sécuriser l’accès au logement
  • Relancer la politique de la ville

L’une des propositions rejoint d’ailleurs la ligne gouvernementale. Elle propose d’inciter les Français à rénover leur logement en rendant certaines aides, pour le moment conditionnées par les ressources, accessibles à tous les ménages, y compris les plus aisés. L’objectif avoué est de pousser les Français à réinjecter l’argent dans l’économie plutôt que d’épargner. Parmi les autres propositions, on trouve aussi un renfort des aides aux primo-accédants, mais aussi l’accélération des chantiers de rénovation dans les quartiers prioritaires. Des suggestions qui pourraient faire écho au plan de travail que s’est fixé le gouvernement.

En résumé

  • Le nouveau gouvernement a donné le ton et surtout la couleur. Ce sera le vert, sous le signe de la rénovation énergétique, qui dominera son plan de relance de 20 milliards d’euros. Le secteur de l’immobilier y a la part belle.
  • La nomination d’Emmanuelle Wargon, au poste du Logement, donne la tendance puisque cette femme politique travaillait déjà, au sein du ministre de la Transition écologique, et en collaboration avec Julien Denormandie, sur la question de la rénovation énergétique des bâtiments.
  • Au Parlement, l’écologie est au cœur des propositions des sénateurs pour relancer l’économie française. Plusieurs propositions mettent en avant l’importance de continuer à inciter les Français à rénover leur logement grâce à des aides financières.

Partager

Jean-Baptiste Da Mota

Ingénieur Patrimonial

Découvrir cet auteurIcone Lien (Plus)

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

bulle-conseil

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Lire l'article arrow

Lire l'article arrow

Lire l'article arrow

Lire l'article arrow

Découvrir toutes les actualités Icone Lien (Plus)

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence – Marseille

Biarritz

Bordeaux

Chambéry

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra