• Accueil
  • Actualités
  • Passoires thermiques, locations saisonnières : les choix forts de Bruno Le Maire

Passoires thermiques, locations saisonnières : les choix forts de Bruno Le Maire

Publié le 27 Sep 2023

horloge Lecture de 3 min.

Rédigé par Thomas Saint-Antonin

Thématique : Actualités

Partager

Mardi 26 septembre 2023 le ministre de l’Économie Bruno Le Maire s’est exprimé au sujet du blocage du marché locatif. Il a notamment fait deux annonces importantes concernant le calendrier relatif à l’interdiction de location des passoires thermiques et à l’abattement fiscal des locations meublées saisonnières.

Interdiction de location des passoires thermiques : le calendrier bouleversé

La loi Climat et résilience prévoyait l’interdiction à la location des logements classés G par le nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE) dès le 1er janvier 2025 et tous les biens classés F en 2028. Pourtant, le Gouvernement se dit prêt à faire machine arrière. Dans une interview accordée au Parisien, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire s’est dit favorable au report du calendrier relatif à l’interdiction de mise en location de ces fameuses « passoires thermiques« . Le locataire de Bercy évoque notamment la hausse des taux d’intérêt pour justifier cette prise de position.

Je considère que tout ce qui a été décidé avant la hausse des taux mérite d’être regardé à nouveau à l’aune de cette crise. Ce qui était possible lorsque l’argent était disponible, devient impossible avec des taux aussi élevés. Il faut être très pragmatique et regarder si on peut décaler les calendriers. Je suis membre d’un gouvernement, donc je suis solidaire. Mais à titre personnel, j’y suis très favorable, en particulier pour les copropriétés.

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie

Vers un élargissement du PTZ pour aider les ménages ?

Effectivement, le calendrier paraît particulièrement serré. Dans le cadre d’une copropriété, le délai entre le vote des travaux en Assemblée Générale, le top départ et la réalisation peut facilement atteindre 3 ans. Or, la première échéance du calendrier est prévue pour 2025. Dans le même temps, Bruno Le Maire a proposé de réviser le barème du prêt à taux zéro (PTZ) pour permettre d’élargir le spectre des bénéficiaires : « Le prêt à taux zéro est important pour les primo-accédants aux revenus modestes. Nous avions décidé de le resserrer pour des raisons budgétaires : je propose que nous révisions le barème du PTZ pour qu’il y ait plus de jeunes ménages qui puissent y avoir accès et que nous revoyons les critères pour créer plus de flexibilité ».

Enfin, le ministre envisage également la création d’un nouveau prêt à taux bonifié pour certains profils d’emprunteurs. Le principe, proposer un taux d’emprunt plus attractif que celui du marché. Ce prêt « pourrait être réservé aux primo-accédants ou pas, je suis ouvert à la discussion » a-t-il déclaré.

L’abattement fiscal des locations meublées saisonnières tombe à 50 %

Les propriétaires qui proposent leur bien en location meublée sur une plateforme comme Airbnb ou Abritel devraient faire grise mine. En effet, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a annoncé ce mardi 26 septembre 2023 que l’abattement fiscal dont ces derniers bénéficient passera de 71 % à 50 %. Un coup dur pour les bailleurs, mais un bol d’air pour certains locataires qui peinent à trouver une location.

Par cette décision, l’exécutif entend bien débloquer un marché locatif malade. D’un côté, les propriétaires ne sont pas encore prêts à baisser le montant de leur bien à la vente pour s’adapter au marché, de l’autre, les acheteurs doivent revoir leurs ambitions à la baisse en raison des taux d’intérêt trop élevés. De facto, ces potentiels acheteurs restent en location, ce qui réduit considérablement l’offre sur le marché, notamment pour les étudiants.

Aujourd’hui, c’est une incitation à ne pas mettre son logement à la location, puisque vous pouvez gagner autant d’argent en trois mois qu’en une année.

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie

Avec cette mesure, l’objectif du Gouvernement est clair, inciter les bailleurs à mettre leur logement à la location à l’année, plutôt que sur une plateforme dédiée. Aujourd’hui, 100 000 logements loués en France sont concernés par cet abattement de 71 %. Beaucoup trop pour l’exécutif qui souhaite en faire revenir un grand nombre sur le marché locatif classique. Quoi qu’il en soit, le ministre de l’Économie semble avoir pris la mesure de la tâche qui l’attend pour sortir le marché locatif d’une ornière sacrément profonde.

En résumé

  • Bruno Le Maire envisage de reporter le calendrier visant à interdire à la location les passoires thermiques ;
  • Le dispositif du prêt à taux zéro (PTZ) pourrait être élargi pour permettre à davantage de ménages d’en profiter ;
  • Un nouveau prêt à taux bonifié, plus attractif que celui du marché pourrait voir le jour ;
  • L’abattement fiscal des locations meublées saisonnières va diminuer de 71 % à 50 % pour relancer le marché locatif.

Partager

Thomas Saint-Antonin

Rédacteur web, spécialisé en économie et gestion de patrimoine.

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Besoin de conseils pour rénover votre logement ?

Nous vous accompagnons à chaque étape de votre investissement immobilier. Réalisez votre bilan patrimonial pour faire le point sur votre situation.

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Crise du Logement : le rapport d’une mission d’information sénatoriale appelle une action forte et rapide de la part du gouvernement

Lire l'article

Déclaration d’impôt 2024 : le succès de l’application mobile de la DGFiP

Lire l'article

Crédit immobilier : cette proposition de loi pourrait bien relancer le marché immobilier

Lire l'article

Ne pas déclarer son impôt sur le revenu : quels risques ?

Lire l'article

Crédit immobilier : la BCE est prête à baisser ses taux dès le mois de juin

Lire l'article

Crise du logement : le nouveau projet de loi présenté au Conseil des ministres vendredi dernier

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

9 Rue Duphot