• Accueil
  • Actualités
  • Les produits structurés, des placements rentables en pleine hausse des taux

Les produits structurés, des placements rentables en pleine hausse des taux

Publié le 23 Déc 2022

horloge Lecture de 3 min.

Rédigé par Emilie Gardes

Thématique : Placements financiers

Partager

Avec l’augmentation persistante des taux, des véhicules d’investissement reviennent sur le devant de la scène et regagnent en intérêt : les produits structurés. Judicieusement panachés et composés de placements s’adaptant aux mouvements de l’inflation, ils offrent un rendement de 5 % ou plus par an. Une rémunération très attractive par les temps contrariés qui courent.

Alors que l’inflation continue de sévir sur tout le globe, les taux d’intérêt poursuivent leur ascension soutenue et les politiques monétaires se resserrent. La récession guette, menace, mais reste encore en sommeil. Soucieux qu’elle ne s’éveille, les marchés boursiers oscillent depuis le milieu du mois d’octobre et restent mitigés. Les mouvements de valeurs des actifs se démontrent de plus en plus imprédictibles.

Dans cette conjoncture actuelle inédite, de nombreux socles d’investissement ont vu leur rentabilité décrocher. Néanmoins, certains véhicules de placement se distinguent et sortent du lot : les produits structurés. Ils ont su tirer profit de la situation mondiale en 2022 et resteront, selon les prévisionnistes économiques, encore très pertinents en 2023.

Les produits structurés, qu’est-ce que c’est ?

Les produits structurés sont des placements financiers assez peu connus des épargnants les moins adeptes du boursicotage. Également nommés fonds à formules, ils sont composés de plusieurs supports d’investissement : des obligations, des swaps (contrats d’échanges financiers), des dérivés, … En règle générale, ils combinent :

  • un EMTN (Euro Medium Term Note) : il s’agit d’un titre de créance délivré par une banque d’investissement ou de financement ;
  • une obligation émanant d’un établissement financier et garantissant le capital investi ;

Il est à noter que la rémunération d’un produit structuré est définie à l’avance par une formule choisie lors de l’investissement. Ces fonds constituent, ainsi, une astucieuse stratégie alternative pour glaner actuellement des rendements honorables, tout en limitant les risques de perte de capital. En effet, la garantie qu’ils assurent pourrait s’apparenter à celle conférée par les fonds euros, dont la rémunération fait aujourd’hui grise mine.

Une rentabilité annuelle de 5 % à 12 %

Les produits structurés affichent une performance annuelle (frais non compris) égale ou supérieure à 5 %, tel que l’apprend une grande étude de l‘AMF (Autorité des Marchés Financiers) diffusée en janvier 2020. Sur 6 200 produits structurés analysés, la haute juridiction révèle que plus de la moitié attestent même de rendements encore plus hauts, entre 10 % et 12 % par an.

À savoir

Pour optimiser les performances, les produits structurés reposent sur un concept complexe qui associe acquisition de produits de taux et prises d’options à terme. L’une de leurs composantes majeures se concentre sur ce que l’on nomme le sous-jacent. Cela représente l’actif essentiel qui va déterminer la formule.

Le sous-jacent peut être :

– Un panier d’actions thématisées (inflation, ESG, valeurs bancaires, durables, …) ;
– Un indice boursier (Euro Stoxx 50, CAC 40, NASDAQ, …) ;
– Une devise (Euro, Franc Suisse, Dollar, …) ;
– Un seul titre.

Un rendement garanti sous la forme de coupons

Certains produits structurés garantissent un rendement trimestriel ou annuel délivré sous forme de coupons. Ces coupons, fournis à l’investisseur, lui assurent une rentabilité fixe même lorsque les marchés boursiers flanchent. Par exemple, 7 % par année de détention du produit. La protection du capital est garantie à l’échéance. Une condition sine qua none s’impose toutefois : que le sous-jacent ne décroche pas en deçà d’un certain seuil. – 50 %, à titre d’exemple.

Avec des garanties à 100 %, l’épargnant est certain de retrouver au minimum son investissement de départ, qu’importe les décotes subies par la bourse.

Pourquoi l’inflation favorise-t-elle actuellement les produits structurés ?

Le contexte actuel inflationniste est très favorable à la bonne tenue des produits structurés. En effet, l’augmentation des taux d’intérêt a pour conséquence de doper les obligations qui délivrent alors plus de rentabilité. Cette rémunération supérieure permet d’acquérir davantage d’options et d’atteindre ainsi des performances encore plus intéressantes. Après de nombreuses années où les taux sont restés au bas du plancher, ces véhicules de placements redeviennent très porteurs.

Par ailleurs, les indices boursiers devraient, à en croire les experts, continuer de jouer de volatilité. Une instabilité là aussi propice aux produits structurés.

En résumé

  • Avec la hausse des taux et l’inflation, les produits structurés signent leur grand retour dans les portefeuilles des investisseurs ;
  • Ils permettent d’obtenir un rendement moyen de l’ordre de 5 % par an, parfois même jusqu’à 12 % ;
  • Certains produits structurés offrent des garanties de capital par le biais de coupons trimestriels ou annuels ;
  • La conjoncture économique actuelle est très favorable aux produits structurés.

Partager

Emilie Gardes

Rédactrice spécialisée en Economie, Finance et Immobilier

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Lire l'article

Lire l'article

Le livret A champion des placements en 2022

Lire l'article

Lire l'article

Réforme des retraites 2023 : le départ à 64 ans accentue-t-il les inégalités ?

Lire l'article

Nouvelle déclaration d’impôt obligatoire pour les propriétaires avant cet été

Lire l'article

Réforme des retraites 2023 : comment prendre sa retraite à 40 ans ?

Lire l'article

Réforme des retraites 2023 : départ à 64 ans, qui est concerné ?

Lire l'article

Réforme des retraites 2023 : et si le départ à 64 ans était moins intéressant qu’à 65 ?

Lire l'article

Réforme des retraites 2023 : à quelle date sera-t-elle votée ?

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra