• Accueil
  • Actualités
  • Planification écologique : les pompes à chaleur pour remplacer les chaudières

Planification écologique : les pompes à chaleur pour remplacer les chaudières

Publié le 26 Sep 2023

horloge Lecture de 4 min.

Rédigé par Elodie Fuentes

Thématique : Actualités

Partager

Emmanuel Macron compte faire de la France une nation productrice de pompes à chaleur, avec l’objectif de production de 1 million de pièces d’ici 2027. Plus d’aides à la rénovation, accompagnement, le Gouvernement veut jouer la carte de l’incitation pour convaincre les Français de sauter le pas et d’investir dans un système de chauffage 3 fois moins énergivore.

Pourquoi le Gouvernement se concentre-t-il sur les pompes à chaleur ?

Dans le cadre de l’accélération de la transition énergétique, le président de la République a communiqué hier sa feuille de route concernant la planification écologique du pays. Particulièrement attendu sur le sujet, notamment sur la question de la rénovation des logements énergivores, Emmanuel Macron a finalement concentré ses efforts sur l’installation et plus particulièrement, la production de pompes à chaleur en France.

Reconnu comme moyen de chauffage ultra performant et très peu énergivore, la pompe à chaleur est trois fois plus écologique qu’un système de chauffage traditionnel. Son installation permet de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre, tout en diminuant tout aussi confortablement la facture énergétique du logement. C’est le discours tenu ce lundi par le chef de l’État, insistant sur le caractère économe de ce système de chauffage, à la fois pour l’environnement et pour les ménages. En utilisant les matières premières naturelles et renouvelables comme l’air, l’eau et le sol, le mécanisme de performance est boosté par des matériaux gratuits et non-polluants. 

3 fois moins

De production d’électricité avec une pompe à chaleur.

L’objectif de l’exécutif est clair : passer au dessous des 50 % d’émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.

Comment la France va-t-elle s’y prendre ?

Produire, produire, produire, c’est ce qu’il ressort de l’allocution du Président ce lundi 25 septembre. Emmanuel Macron plante le décor : la France s’apprête à tripler sa production de pompes à chaleur d’ici 2027. Pour y parvenir, le Président annonce la formation de 30 000 installateurs de pompes à chaleur, notamment par le biais du leader du marché, Atlantic, le numéro 2 en Europe.

« Nous avons décidé de développer une filière industrielle de pompes à chaleur ».

Propos tenus par Emmanuel Macron au sujet de la planification écologique

Mais l’ambition marconiste effraie déjà l’opinion publique, doutant des réelles capacités humaines à tenir une telle cadence de production d’ici la fin du quinquennat. Autre point noir au tableau, les objectifs de production d’une telle ampleur pourraient dépasser le système de production sur le terrain. Au Pas-de-Calais, l’usine Atlantic inaugurait son agrandissement, mais la fabrication de plusieurs éléments indispensables à la pompe à chaleur renforce les inquiétudes. En réalité, la fabrication des pompes à chaleur en France n’atteint pas la moitié de la chaîne de production du produit sur le territoire. Le reste étant externalisé

Combien coûte l’installation d’une pompe à chaleur ?

Changer son système de chauffage par une pompe à chaleur n’est pas une mince affaire. Le prix d’une pompe à chaleur varie en fonction de la superficie du logement, mais également en fonction de son niveau d’isolation. Des entrées de gamme à 1 500 € sont envisageables pour les petites surfaces, très bien notées au DPE, mais pour une maison de 100 m² environ, il faudra compter en moyenne 15 000 € pour l’installation d’un système de pompe à chaleur. Si l’investissement de départ est onéreux, c’est sur le long terme qu’il tient toutes ses promesses en termes de rentabilité. Avec une réduction de la facture énergétique de moitié, les avantages de la pompe à chaleur se répercutent dès les premières factures d’électricité. Un calcul qui a, par ailleurs, déjà convaincu des milliers de foyers à sauter le pas, d’autant plus depuis la flambée des prix de l’énergie, plongeant une majorité des ménages dans la psychose de se chauffer durant l’hiver dernier. 

Entre 10 000 € et 20 000 €

Le prix moyen d’un installation d’une pompe à chaleur.

Concernant l’interdiction des chaudières à gaz en France, cette idée provenant tout droit des annonces récentes du chef de l’État n’aura finalement pas lieu. Probablement trop extrême à appliquer, l’interdiction du chauffage à gaz sera adoucie. Le Gouvernement nuance donc ses propos et parle d’une incitation fiscale pour l’installation d’une pompe à chaleur lors d’un changement de système de chauffage ou pour les constructions neuve. Pour les autres, rien ne bouge pour l’instant, mais Emmanuel Macron rappelle aux consciences collectives que l’avenir, c’est la pompe à chaleur. 

Renforcement des aides à la rénovation, à quoi s’attendre ?

Sur la question des aides à la rénovation énergétique, l’État fait le bilan d’un mécanisme qu’il estime réussit, mais pouvant être amélioré pour augmenter le levier de la décarbonation du pays. En effet, instaurée en 2020, MaPrimeRenov’ permet de bénéficier de subventions pour réaliser des travaux de rénovation thermique dans son logement. Or, 70 % des propriétaires en 2021 on utilisé cette enveloppe pour changer leur système de chauffage en faveur d’une installation de pompe à chaleur et dans des cas où l’isolation aurait été une priorité.

Car si les pompes à chaleur sont préconisées pour diminuer sa consommation d’énergie, elles s’avèrent parfaitement inefficaces dans un logement classé G ou E. C’est pourquoi le Gouvernement voudrait inverser la tendance, ou du moins, sensibiliser les ménages dans l’ordre de process d’isolation avant de changer son système de chauffage.

Lors d’une interview sur France Inter, Patrice Vergriete, ministre du Logement, annonçait vouloir améliorer la version en place de MaPrimeRenov’. Plus d’aides pour les ménages très modestes, plus d’accompagnement, à la fois administratif et dans la recherche d’artisans, ainsi qu’un meilleur diagnostic, seront mis en place pour favoriser les travaux de rénovation de qualité. Ce soutien aux ménages est indispensable pour mener à bien les objectifs d’Emmanuel Macron sur l’installation de pompes à chaleur en France. D’autant plus que les arnaques se multiplient, avec des installations non adaptées aux logements, compromettant le consommation énergétique des ménages et le confort quotidien du chauffage. En dirigeant les particuliers vers des professionnels agrées et certifiés, l’État compte alléger les démarches fastidieuses et aider plus de foyers à lancer la transition énergétique de leur logement. 

En résumé

  • Le président de la République a présenté sa planification écologique et met à l’honneur la production et l’installation de pompes à chaleur ;
  • Système de chauffage ultra performant et très peu énergétique, la pompe à chaleur permet de réduire de plus de 50 % sa consommation ;
  • L’objectif du Gouvernement est de produire 1 million de pompes à chaleur d’ici la fin du quinquennat ;
  • Les aides de MaPrimeRenov’ vont être renforcées et un accompagnement plus encadré sera proposé pour aider les français dans des démarches parfois laborieuses.

Partager

Elodie Fuentes

Rédactrice web, spécialisée en économie, finance et gestion de patrimoine

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Crise du Logement : le rapport d’une mission d’information sénatoriale appelle une action forte et rapide de la part du gouvernement

Lire l'article

Déclaration d’impôt 2024 : le succès de l’application mobile de la DGFiP

Lire l'article

Crédit immobilier : cette proposition de loi pourrait bien relancer le marché immobilier

Lire l'article

Ne pas déclarer son impôt sur le revenu : quels risques ?

Lire l'article

Crédit immobilier : la BCE est prête à baisser ses taux dès le mois de juin

Lire l'article

Crise du logement : le nouveau projet de loi présenté au Conseil des ministres vendredi dernier

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

9 Rue Duphot