• Accueil
  • Actualités
  • Bercy serre la vis du budget MaPrimeRénov’ pour redresser ses finances

Bercy serre la vis du budget MaPrimeRénov’ pour redresser ses finances

Publié le 06 Mar 2024

horloge Lecture de 2 min.

Rédigé par Maëva Floricourt

Thématique : Actualités

Partager

La croissance économique française devrait être moins forte que prévu cette année, comme l’a annoncé Bruno Le Maire au micro de TF1. Elle se fixerait finalement à 1 %, contre les 1,4 % prévus initialement. Avec cette révision à la baisse, le gouvernement a donc décidé de la mise en place d’un plan d’économies « immédiates » de 10 milliards d’euros afin de respecter ses objectifs de réduction du déficit. Pour l’heure, aucune augmentation d’impôts n’est prévue. Ces économies concerneront principalement les dépenses courantes des ministères, l’aide au développement et le dispositif MaPrimeRénov’.

Gros coup de rabot sur MaPrimeRénov’

Parmi les économies envisagées par le ministère de l’Économie, il est notamment question de la baisse d’un milliard € de l’enveloppe allouée à MaPrimeRénov’ pour la rénovation énergétique. Cette enveloppe sera finalement augmentée de 600 millions €, contre les 1,6 milliard € prévus initialement. 

Cette révision budgétaire a été confirmée par le ministre délégué chargé des Comptes publics, Thomas Cazenave, lors d’un point presse à Bercy. Le décret d’annulation de ce crédit a d’ores et déjà été publié. Outre le budget MaPrimeRénov’, on peut y voir les différents postes concernés par cette coupe budgétaire, notamment le budget de fonctionnement de tous les ministères (dépenses d’énergie et achats) et celui alloué aux opérateurs de l’Etat (l’Agence nationale de la cohésion des territoires, France compétences, Business France, le Centre national d’études spatiales).

Sans surprise, ce plan d’économies a vivement été critiqué par différents acteurs du Logement. Pour Anne Bringault, directrice des programmes au Réseau Action Climat, il s’agit d’économies qui sont réalisées aux « dépens des plus vulnérables ». 

« Le climat et le pouvoir d’achat seront les perdants. »

Anne Bringault

La rénovation est le portefeuille le plus affecté par cette cure d’austérité. Pour justifier cette décision, Thomas Cazenave a indiqué qu’il y aurait bientôt moins de rénovations que prévu. En effet, afin de stimuler le marché de la location, Christophe Béchu a promis plusieurs dérogations à l’interdiction de louer des passoires thermiques. Parmi elles, la révision du mode de calcul du DPE qui prévoit de sortir près de 140 000 logements du statut de passoires thermiques dès cet été.

Des économies qui tiennent compte « du nouveau contexte géopolitique »

Ce coup de rabot sur MaPriméRénov’ fait suite à la baisse de la prévision de croissance du pays. Selon le ministre de l’Économie, cette révision tient compte du nouvel environnement géopolitique. Autrement dit, de la situation en Ukraine et au Moyen-Orient, du ralentissement économique de la Chine et de la récession de l’Allemagne en 2023. 

C’est dans ce contexte que l’exécutif prévoit de réaliser des économies immédiates de 10 milliards € avec en tête un seul objectif : atteindre un déficit public à 4,4 % du PIB en 2024 (contre 4,9 % prévus pour 2023). Bruno Le Maire a souligné que ces économies ne toucheront ni la Sécurité sociale ni les collectivités locales. Il a également mentionné la possibilité d’un budget rectificatif cet été en fonction de l’évolution de la situation économique et géopolitique, notamment selon l’évolution de la guerre en Ukraine.

En résumé

  • Le budget de MaPrimeRénov’ a été réduit de 1 milliard € ;
  • Cette restriction budgétaire fait suite à la révision de la croissance économique du pays qui s’établit finalement à 1 % pour 2024, contre les 1,4 % initialement prévus ;
  • Un plan d’économies immédiates de 10 milliards € a donc été annoncé pour pallier cette révision ;
  • Pour rappel, le gouvernement table sur un déficit public à 4,4 % du PIB en 2024 ;
  • Bercy s’accorde le droit de réviser à nouveau le budget d’ici cet été en fonction de l’évolution de la situation économique et géopolitique.

Partager

Maëva Floricourt

RÉDACTRICE WEB, SPÉCIALISÉE EN ÉCONOMIE, FINANCE ET GESTION DE PATRIMOINE

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Déclaration d’impôt 2024 : date d’ouverture et tutoriel pour déclarer ses revenus

Lire l'article

Logement : 800 communes vont être reclassées en zone tendue dès le mois de juin

Lire l'article

Logement : le gouvernement mobilise 1 milliard € en faveur du logement intermédiaire

Lire l'article

Rénovation énergétique : la simplification de MaPrimeRenov’ est enfin officielle

Lire l'article

Fraude fiscale : le fisc va infiltrer les réseaux sociaux pour débusquer les fraudeurs

Lire l'article

Déclaration d’impôt 2024 : les dates limites pour déclarer vos revenus

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

9 Rue Duphot