• Accueil
  • Actualités
  • Les ministres des Finances de la zone euro se mettent d’accord sur la politique budgétaire 2024

Les ministres des Finances de la zone euro se mettent d’accord sur la politique budgétaire 2024

Publié le 19 Sep 2023

horloge Lecture de 2 min.

Rédigé par Maëva Floricourt

Thématique : Actualités

Partager

Réunis ce vendredi 15 septembre à Saint-Jacques-de-Compostelle, les ministres des Finances des 20 nations européennes se sont rassemblés pour discuter des questions cruciales du moment que sont l’inflation, la croissance et la politique budgétaire. L’objectif ? Soutenir la BCE dans ses efforts pour rééquilibrer l’économie européenne. Si l’enjeu est de faire diminuer l’inflation à 2 % d’ici 2025, parvenir à un consensus reste un défi.

Réformer le pacte de stabilité et de croissance

La BCE est au premier plan depuis plusieurs semaines dans la lutte contre l’inflation. Confrontée à cette situation persistante, la Banque centrale européenne a récemment augmenté ses taux directeurs pour la dixième fois consécutive.

Si cette mécanique est, à ce jour, l’outil le plus utilisé pour dompter la flambée des prix, les gouvernements disposent également d’un autre levier : les politiques budgétaires. C’est dans cette optique que les ministres des Finances des pays de la zone euro se sont réunis le vendredi 15 septembre en Espagne, à Saint-Jacques-de-Compostelle.

L’objectif de cette réunion était de soutenir la politique monétaire de la BCE et notamment en réformant le Pacte de stabilité et de croissance qui fixe les règles budgétaires des pays de l’UE. Pour l’heure, ces règles sont considérées comme étant excessivement compliquées et, surtout, peu respectées. Et pour cause, elles établissent à : 

  • 3 % du PIB la limite des déficits budgétaires ;
  • 60 % du PIB la limite des dettes publiques.

Autrement dit, des règles complexes à maintenir, notamment après la dernière crise sanitaire.

« Maintenant que ces chocs s’estompent, les gouvernements doivent éviter d’avoir des positions excessivement expansionnistes qui viendraient alimenter davantage les pressions inflationnistes. »

François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France

La réforme du Pacte de stabilité et de croissance est prévue d’ici la fin de l’année.

Trouver un accord entre la France et l’Allemagne

Plusieurs points suscitent encore des divergences et parmi eux, un désaccord entre les deux poids lourds de l’Union européenne. Alors que l’Allemagne préconise la mise en place de critères annuels de réduction de la dette uniformes pour tous les pays de la zone euro, la France, de son côté, soutient une réduction des dettes négociée de manière individuelle.

D’autres éléments viennent complexifier les discussions entre les ministres européens, notamment la nécessité d’investir dans la transition verte et le numérique.

La prochaine réunion, programmée pour le mois d’octobre, devrait aboutir à un accord, d’autant plus que 70 % des nouvelles propositions ont déjà été approuvées cet été.

En résumé 

  • Les ministres des Finances de la zone se sont réunis le 15 septembre dernier à Saint-Jacques-de-Compostelle ;
  • L’objectif était de trouver un accord pour aider la BCE dans la lutte contre l’inflation ;
  • L’un des grands volets de la négociation était la réforme du Pacte de stabilité et de croissance qui fixe les règles budgétaires des pays de la zone euro ;
  • La France et l’Allemagne sont, à ce jour, en désaccord sur les modalités des critères de réduction des dettes publiques ;
  • La prochaine réunion prévue en octobre prochain devrait fixer officiellement les nouvelles règles de la politique budgétaire des pays de la zone euro.

Partager

Maëva Floricourt

RÉDACTRICE WEB, SPÉCIALISÉE EN ÉCONOMIE, FINANCE ET GESTION DE PATRIMOINE

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Airbnb : le fisc clarifie le régime fiscal pour les locations meublées saisonnières en 2024

Lire l'article

Marché immobilier : les 3 raisons de croire à une fin de la crise

Lire l'article

Rénovation : le dispositif Bail Rénov’ passe à la vitesse supérieure

Lire l'article

Les Français moins inquiets par le financement des retraites

Lire l'article

DPE : une simplification du calcul qui va libérer les petites surfaces

Lire l'article

Guillaume Kasbarian : le nouveau ministre du Logement fait déjà couler beaucoup d’encre

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

9 Rue Duphot