• Accueil
  • Actualités
  • Durée d’emprunt, salaire, … La galère des primo-accédants pour décrocher un crédit immobilier

Durée d’emprunt, salaire, … La galère des primo-accédants pour décrocher un crédit immobilier

Publié le 31 Juil 2023

horloge Lecture de 3 min.

Thématique : Actualités

Rédigé par Thomas Saint-Antonin

Partager

La durée d’emprunt moyenne en 2023 atteint 23 ans et 10 mois pour les primo-accédants. Un chiffre en constante hausse depuis cinq ans, illustrant les difficultés d’accès à la propriété dans le contexte actuel.

La durée moyenne d’emprunt frise les 24 ans

23 ans et 10 mois. C’est la durée moyenne d’emprunt en France en 2023 communiquée par la Banque de France le 6 juillet dernier pour un premier achat immobilier. Une donnée qui illustre parfaitement les difficultés des primo-accédants à réaliser leur rêve et la frilosité des banques à accorder des prêts tout en restant dans la limite maximum de 25 ans. Cinq ans en arrière, cette moyenne atteignait 22 ans. Soit une augmentation assez significative en quelques années seulement.

À savoir

Dans les faits, certaines banques peuvent encore accorder quelques crédits jusqu’à 27 ans dans le neuf, sur plan, ou dans le cadre d’une construction. Ces cas particuliers restent minoritaires.

Désormais, plus de 65 % des prêts immobiliers sont accordés sur une durée supérieure à 20 ans d’après l’observatoire Crédit Logement-CSA. Une tendance qui peut également s’expliquer par la récente mise à jour mensuelle, et non plus trimestrielle du taux d’usure (le seuil maximum au delà duquel les établissements bancaires ne peuvent pas prêter). Sachez que le régulateur scrute attentivement la « générosité excessive » des banques dans certains dossiers qui dépassent les seuils d’emprunts maximum autorisés. Outre la durée moyenne d’emprunt qui n’en finit pas de grimper, c’est aussi le salaire attendu pour accéder à la propriété qui inquiète.

Quel salaire pour décrocher un crédit immobilier ?

En 2023, avec un taux d’emprunt de 3,85 % sur 25 ans et un taux d’endettement de 35 %, le salaire annuel brut moyen pour acquérir un appartement de 80m² s’élève à 56 978 € d’après l’étude de HelloSafe. Un budget conséquent qui cache en réalité d’immenses disparités régionales. Des écarts significatifs existent notamment entre les départements et les villes. La région Occitanie illustre parfaitement ces inégalités. Les départements littoraux comme l’Hérault ou les Pyrénées-Orientales nécessitent des salaires bruts plus importants. Au même titre que la capitale régionale, Toulouse, qui fait profiter de son rayonnement, de son attractivité et de son dynamisme les communes voisines.

75 033 €

Le salaire brut nécessaire pour acheter un appartement de 80m² à Toulouse en 2023.

D’importantes disparités selon les régions

À l’échelle nationale, les marges sont éloquentes. La différence de salaires annuels bruts entre la première ville (Paris) et la dernière ville du classement (Saint-Étienne) est de 194 912 €, toujours pour l’achat d’un appartement de 80m2. L’Île-de-France compte plusieurs autres communes trustant les premières places comme Boulogne-Billancourt (179 781 €), Versailles (168 835 €) ou encore Montreuil (145 012 €). La demande extrêmement forte explique notamment le fossé abyssal entre certaines régions et le niveau de vie nécessaire pour accéder à la propriété en région parisienne. Voici le top 3 des départements dans lesquels le salaire annuel brut demandé est le plus élevé du pays pour se voir accorder un crédit immobilier pour un bien de 80m² :

  • Paris : 223 131 € ;
  • Hauts-de-Seine : 154 550 € ;
  • Val-de-Marne : 121 627 €.

À l’inverse, découvrez les 3 départements les plus abordables pour accéder à la propriété dans les mêmes conditions. Il s’agit de départements ruraux :

  • Nièvre : 22 505 € ;
  • Creuse : 22 901 € ;
  • Meuse : 24 483 €.

« Le marché immobilier français dans les départements les plus chers est exigeant, nécessitant des ressources financières conséquentes pour acheter un appartement de 80 m². Les prix élevés observés dans des zones telles que l’Île-de-France et certaines parties de la région Rhône-Alpes reflètent la forte demande et la rareté des biens disponibles en 2023. »

Alexandre Desoutter, porte-parole HelloSafe France.

Certaines zones de la région Rhône-Alpes peuvent également se targuer d’une certaine cote en raison de la proximité de centres d’affaires, d’une offre de transports en commun complète, ainsi que d’un potentiel touristique urbain et rural extrêmement varié. En moyenne, comptez un salaire de 91 809 € pour l’achat d’un appartement de 80m² dans le Rhône (69), toujours d’après les chiffres d’HelloSafe. Ce qui place le département dans la tranche haute du classement. À titre de comparaison, la Loire (35 077 €) et la Saône-et-Loire (31 604 €), deux départements limitrophes, ne bénéficient pas du même rayonnement. Des salaires plus modestes suffisent pour accéder à la propriété dans ces zones.

En résumé

  • La durée d’emprunt moyenne ne cesse d’augmenter pour les primo-accédants et atteint 23 ans et 10 mois en 2023 ;
  • Le salaire brut moyen pour acquérir un appartement de 80m² en France en 2023 est de 56 978 € ;
  • Actuellement, deux tiers des crédits accordés le sont sur une période supérieure à 20 ans ;
  • Le salaire annuel brut moyen nécessaire pour acheter un bien de 80m² à Paris atteint 223 131 €, le plus élevé de France.

À lire également sur le crédit immobilier

Partager

Thomas Saint-Antonin

Rédacteur web, spécialisé en économie et gestion de patrimoine.

Découvrir cette auteure

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Impôts : une nouvelle loi pour mieux encadrer la fiscalité des couples séparés

Lire l'article

Crédit immobilier : la Banque de France confirme la reprise

Lire l'article

Immobilier ancien : la baisse des prix se généralise en France en 2024

Lire l'article

La BCE baisse enfin ses taux directeurs de 25 points de base 

Lire l'article

Déclaration des biens immobiliers : un système qui n’est toujours pas au point

Lire l'article

Taxe d’habitation : Le Fisc a réclamé 724 millions € en trop aux Français en 2023

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

9 Rue Duphot