• Accueil
  • Actualités
  • Cryptomonnaies : pourquoi près de 10 % des Français en sont-ils si friands ?

Cryptomonnaies : pourquoi près de 10 % des Français en sont-ils si friands ?

Publié le 08 Mai 2023

horloge Lecture de 3 min.

Thématique : Actualités

Rédigé par Elodie Fuentes

Partager

La cryptomonnaie prend de plus en plus d’ampleur dans le choix d’épargne des Français. Découvrez les données relevées par l’étude d’Ipsos et KPMG démontrant le nouvel appétit pour la monnaie virtuelle, retrouvant des couleurs après un « hiver crypto ».

Combien de Français investissent dans les crypto-actifs ?

Surnommée « l’hiver crypto », l’année 2022 aura connu un passage à vide sur le marché des cryptomonnaies, duquel les investisseurs se sont détournés. Après des mois de baisse, l’engouement pour les crypto-actifs chez les Français est de retour si l’on en croit l’étude menée par Ipsos et KPMG pour l’Association pour le développement des actifs numériques.

Ils seraient exactement 9,4 % d’entre eux à détenir des jetons, soit, près de 1 Français sur 10. Des statistiques à la hausse de + 17,5 % en comparaison à l’année 2022, date à laquelle 8 % répondaient favorablement à l’investissement via les cryptos. Parmi les détenteurs français de cryptomonnaies en 2023, l’étude démontre également un appétit fort pour les NFT (token non-fongible).

Le chiffre clé

9,4 %

Le pourcentage de Français détenteurs de cryptomonnaies

Le chiffre clé

+ 17,5 %

D’investisseurs Français en crypto-actifs en un an

Qui investi dans les cryptomonnaies en France ?

Autrefois considérée comme nébuleuse, la cryptomonnaie gagne en popularité et attire de plus en plus d’investisseurs. Et pour cause, 85 % des Français déclarent connaître ce mode d’investissement en 2023, quand ils n’étaient que 76 % un an auparavant. Quant au profil investisseur, l’étude révèle une nette tendance masculine, puisque 60 % des détenteurs de cryptos seraient des hommes. La jeune génération, celle des 18-35 ans, semble tout à fait familiarisée avec les actifs numériques virtuels, puisqu’elle catégorise 17 % des détenteurs de cryptomonnaies à ce jour, contre 12 % en 2021. Selon cette tranche de sondés, la cryptomonnaie est un investissement lambda.

Enfin, ce sondage sur les crypto-actifs en France met en exergue la catégorie sociale des « cryptofans« . Les fous de la crypto, les passionnés de la monnaie virtuelle depuis sa première heure, feraient partie de la tranche socioprofessionnelle aisée, attirée par le rendement des cryptos.

Le crash de FTX a-t-il freiné les épargnants ?

Ayant provoqué un véritable raz de marée sur les marchés boursiers, la chute de FTX le 10 novembre 2022, une des plus grandes puissances d’échange de cryptomonnaies américaines, a laissé des traces. En seulement quelques jours, le château de cartes s’est effondré et depuis, les investisseurs en crypto-actifs jouent la prudence. Toujours selon la même étude, les détenteurs de jetons, n’investiraient pas plus de 11 % de leur épargne dans les cryptomonnaies, soit une moyenne de 5 000 €. La plupart d’entre eux sont pourtant coutumiers des actifs risqués, détenant aussi des actions en bourse dans leur portefeuille d’épargne. À contrario, l’analyse démontre la frivolité des ménages plus modestes qui, pour la plupart, ont abandonné leurs jetons sur le bord de la route en 2022.

Côté plateformes de crypto-actifs, Binance ressort vainqueur de la dégringolade de FTX. Support phare international de la cryptomonnaie, il remporte la première place pour l’investissement en cryptos des Français (39 %). Une cote de popularité qui devrait prendre de nouveau de l’ampleur après l’application de MICA, la nouvelle réglementation européenne des cryptomonnaies, à laquelle Binance est totalement favorable.

Quant aux FNT, elles profitent elles aussi d’une ascension encourageante auprès des investisseurs français. Ils sont désormais 4 % à se tourner vers ce véhicule financier et doublent leur présence sur le marché par rapport à 2022 (2 % à l’époque).

Le bitcoin en hausse de 80 %

La motivation croissante des Français pour la cryptomonnaie profite également au bitcoin. Depuis le 1er janvier 2023, le jeton virtuel a franchi la barre des 30 000 dollars, du jamais-vu avant juin 2022. Après des mois de secousses, ballotté par une crise de confiance des investisseurs, pourquoi le bitcoin repart-il à la hausse ? Le scénario catastrophe inflationniste affiche finalement des chiffres bien meilleurs qu’attendus et la baisse des taux des banques centrales participe à cet engouement. Quand le contexte macroéconomique oppresse le dollar, de leur côté, l’or et la cryptomonnaie bénéficient de retombées positives.

Toutefois, le marché du bitcoin comptabilise 560 milliards de capitalisation à ce jour, loin des 1 200 milliards atteins en 2021. Si le rattrapage semble ardu, la remontée du bitcoin depuis les 1000 milliards de dollars lors de l’effondrement de TFX démontre une tendance encourageante pour le secteur des crypto-actifs.

En résumé

  • Près de 1 Français sur 10 est détenteur à ce jour de cryptomonnaies ;
  • L’engouement des Français pour l’investissement dans les crypto-actifs a augmenté de + 17 % en un an ;
  • Les hommes sont majoritairement (60 %) les plus concernés ;
  • Malgré le crash de FTX, le montant des capitalisations en cryptomonnaies remonte surement ;
  • Le bitcoin profite de la tendance favorable aux crypto-actifs, avec une hausse observée de 80 % en début d’année 2023.

Partager

Elodie Fuentes

Rédactrice web, spécialisée en économie, finance et gestion de patrimoine

Découvrir cette auteure

bulle des outils

Investissez en crypto immobilier

Selexium et son partenaire ATOA vous accompagnent pour investir dans un projet immobilier sécurisé avec la rapidité de la blockchain.

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Dissolution de l’Assemblée Nationale : quel impact sur le Logement ?

Lire l'article

Impôts : une nouvelle loi pour mieux encadrer la fiscalité des couples séparés

Lire l'article

Crédit immobilier : la Banque de France confirme la reprise

Lire l'article

Immobilier ancien : la baisse des prix se généralise en France en 2024

Lire l'article

La BCE baisse enfin ses taux directeurs de 25 points de base 

Lire l'article

Déclaration des biens immobiliers : un système qui n’est toujours pas au point

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

9 Rue Duphot