• Accueil
  • Actualités
  • La BCE fait une pause dans l’augmentation des taux pour la première fois depuis 1 an

La BCE fait une pause dans l’augmentation des taux pour la première fois depuis 1 an

Publié le 02 Nov 2023

horloge Lecture de 3 min.

Rédigé par Elodie Fuentes

Thématique : Actualités

Partager

On n’y croyait plus et pourtant, la BCE a bel et bien stoppé sa course folle à l’augmentation des taux directeurs, enclenchée depuis 15 mois maintenant. Préoccupée par la situation économique européenne et motivée par la baisse de l’inflation, Christine Lagarde reste toutefois attentive à la situation géopolitique qui pourrait faire basculer la donne.

La montée des taux directeurs pénalise l’Europe

Malgré des signes de dilettante de la courbe de l’inflation, la BCE s’entêtait à nouveau dans la hausse des taux directeurs en septembre dernier. À la fin de l’été déjà, la question d’une nouvelle augmentation, comme elle est prévue désormais tous les mois, poussait les géants des banques mondiales à s’interroger. Jugée inutile en septembre par le chef économiste d’AXA Gilles Moëc, interrogé sur les Échos, l’augmentation des taux de la banque centrale européenne marque finalement un temps d’arrêt.

4,3 %

Le taux de l’inflation en septembre 2023 sur un an

Après s’être réunis jeudi dernier, les gouverneurs des banques nationales européennes ont finalement décidé de contraindre la valeur des taux directeurs à 4 %. Après un an de hausse incessante pour lutter contre l’inflation (du jamais-vu jusqu’alors), l’heure est à l’accalmie. Pourquoi ? Après 15 mois d’acharnement, l’économie en Europe s’essouffle. La hausse des taux répercutée sur les ménages et les entreprisses affaiblie le système macroéconomique et inquiète. C’est durant cette même période que les taux d’emprunt immobilier ont bondi de 0,5 % à 4 %, suivant au pas de course le rythme effréné de la montée des taux directeurs de la BCE. À contrario, l’inflation quant à elle, a baissé de moitié depuis son pic en mars 2022 à 8,1 %, pour atteindre 4,3 % le mois dernier. 

« La hausse des taux de septembre n’était absolument pas nécessaire »

Propos tenus par le chef économiste du groupe AXA, Gilles Moëc pour les Echos.

Christine Lagarde reste prudente

Si la présidente de la Banque centrale européenne est favorable à cette trêve de la hausse des taux directeurs, elle affirme en revanche depuis plusieurs semaines qu’une baisse, serait une décision prématurée. Car les effets des décisions monétaires prises par les Gouverneurs de la BCE ont eu, certes, des répercussions à moyen terme, mais à long terme, ils réservent encore des surprises. En attendant, la BCE compte observer les effets de sa stratégie monétaire sur les courbes de l’inflation et sur l’économie européenne.

De plus, Christine Lagarde anticipe déjà d’éventuelles nouvelles hausses des taux directeurs, dépendant du contexte géopolitique actuel fragile, pris en étau entre la guerre en Ukraine et le conflit israélo-palestinien. La crainte d’une nouvelle augmentation du prix de l’énergie plane sur l’économie européenne, menacée par la propagation d’une guerre sur le reste du territoire du Moyen-Orient. Comme le souligne Matthieu Picault, maître de conférences au sein du laboratoire d’économie de l’Université d’Orléans : le sentiment d’incertitude demeure et les banques n’ont d’autres choix que de « jouer aux équilibristes ».

La menace d’une récession plane sur l’Europe

Si l’institution monétaire prend ses décisions avec des pincettes, c’est parce que la fragilité économique de l’Europe ne permet pas de lâcher prise. Selon les dernières enquêtes, le deuxième trimestre économique européen pourrait faire basculer le continent en récession au deuxième semestre.

En parallèle, de nombreux spécialistes pensent que la décision de marquer une pause dans l’augmentation des taux directeurs aura un impact sur le resserrement monétaire de l’année à venir. Selon Gurpreet Gill (chez Goldman Sachs Asset Management), une « remontada » de l’inflation n’est pas impossible (notamment avec le risque de la hausse de l’énergie induit par le conflit au Moyen-Orient) mais il adoucit son discours de la manière suivante : « la croissance modérée et le ralentissement de l’inflation de base devraient barrer la route à de nouvelles hausses des taux ».

Nous pensons que le cycle de hausse des taux de la BCE est terminé et que la décision prise aujourd’hui de maintenir les taux à 4 % se prolongera jusqu’en 2024

Propos tenus par Gurpreet Gill chez Goldman Sachs Asset Management.

En résumé

  • Après une nouvelle hausse controversée en septembre, les taux directeurs marquent une pause ;
  • C’est la première trêve de la BCE depuis 15 mois de hausse ;
  • La situation économique instable en Europe et la baisse de l’inflation depuis un an poussent Christine Lagarde à prendre cette décision temporaire ;
  • La présidente de la Banque centrale européenne dit rester prudente face au contexte géopolitique difficile, menaçant le prix de l’énergie en cas de guerre propagée en Moyen-Orient.

Partager

Elodie Fuentes

Rédactrice web, spécialisée en économie, finance et gestion de patrimoine

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Crise du Logement : le rapport d’une mission d’information sénatoriale appelle une action forte et rapide de la part du gouvernement

Lire l'article

Déclaration d’impôt 2024 : le succès de l’application mobile de la DGFiP

Lire l'article

Crédit immobilier : cette proposition de loi pourrait bien relancer le marché immobilier

Lire l'article

Ne pas déclarer son impôt sur le revenu : quels risques ?

Lire l'article

Crédit immobilier : la BCE est prête à baisser ses taux dès le mois de juin

Lire l'article

Crise du logement : le nouveau projet de loi présenté au Conseil des ministres vendredi dernier

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

9 Rue Duphot