• Accueil
  • Actualités
  • Assurance-vie : les unités de compte, une stratégie vraiment gagnante ?

Assurance-vie : les unités de compte, une stratégie vraiment gagnante ?

Publié le 10 Nov 2022

horloge Lecture de 3 min.

Rédigé par Tommy Pierre Pollet

Thématique : Assurance vie

Partager

Alors que le support d’assurance-vie qu’est le fonds euros patine depuis quelques années, les épargnants sont de plus en plus nombreux à miser sur les unités de compte, placements présentant pourtant plus de risques. Une stratégie d’investissement plutôt pertinente si l’on en juge que, sur 10 ans, les rendements annuels moyens des unités de compte ne sont descendus en-deçà de 2,1 % qu’à seulement deux reprises.

Les unités de compte, l’eldorado de l’assurance-vie ?

Dans un rapport publié fin octobre, l’association nationale France Assureurs révèle que les unités de compte (UC) ont su attirer l’attention des épargnants en 2022. Depuis janvier, 39 % des versements effectués sur l’assurance-vie ont été réalisés sur ces supports d’investissement.

Traditionnellement plus rémunératrices que les fonds euros, les unités de compte ont pu attester de rentabilités excédant fréquemment 5 % et, plus rarement, dépassant 10 % selon les années. Voici la performance qu’elles ont enregistré lors des 10 derniers exercices annuels.

AnnéePerformance UC
201210,2 %
20137,4 %
20145,1 %
20153,3 %
20162,1 %
20175 %
2018-8,9 %
201913,1 %
20201,1 %
20219,1 %
Les performances des unités de compte de 2012 à 2021

On constate ainsi que si les unités de compte pourraient se distinguer comme le véritable eldorado de l’assurance-vie, leur rentabilité n’en reste pas moins désordonnée. Tantôt culminante, stagnante ou en décrochage. On pourra citer en référence les années 2016 (+2,1 %), 2018 (-8,9 %) et 2020 (+1,1 %) où leurs taux de rendement se sont retrouvés très mitigés. Une baisse à étroitement relier à un certain indice boursier français : le CAC 40.

Les unités de compte fortement corrélées à la santé du CAC 40

Sans grande surprise, il n’est pas étonnant de découvrir que la performance des unités de compte est particulièrement associée aux mouvements du CAC 40. En effet, les unités de compte représentent une diversification de fonds intégrant des actions, des obligations d’Etats, des ETF (exchange traded fund) également appelés “trackers“, des valeurs mobilières telles que les SCPI (sociétés civiles de placements immobiliers) ou encore des fonds communs comme les FCP (fonds communs de placement), les OPCVM (organismes de placement collectif en valeurs mobilières) et les SICAV (sociétés d’investissement à capital variable). Bon nombre de ces fonds sont investis sur les 40 capitalisations boursières françaises les plus importantes : Renault, Michelin, Alstom, Danone, Vinci, LVMH, …

Ainsi, en 2012, lorsque le CAC 40 grimpe à +15,2 %, il entraine dans son ascension le rendement des unités de compte (+10,2 %). Même postulat en 2019 et en 2021 où l’indice boursier tricolore est monté respectivement jusqu’à +26,4 % (+13,1 % pour les UC) et + 28,9 % (9,1 %).

Inversement, lorsque le CAC 40 ploie, les UC aussi, plus modérément. Ce fut le cas en 2018, lorsque l’indice a fléchi à -11 %, emportant dans son sillage la rémunération des unités de compte (-8,9 %). Ou encore en 2020 où l’indice de la place financière parisienne a décliné à -7,7 % contre + 1,1 % pour les UC.

Après une année 2021 d’un très bon cru, la rentabilité 2022 des unités de compte ne dévoile pas de beaux présages. En raison de l’inflation galopante en Europe et de la guerre en Ukraine qui perdure, le CAC 40 a déjà courbé à -12 % depuis le début de l’année.

Faut-il tout miser sur les supports unités de compte ?

Compte-tenu de leurs performances alléchantes, mais tout de même irrégulières, ainsi que de leur corrélation avec les fluctuations du CAC 40, est-il recommandé de miser essentiellement sur les unités de compte pour votre contrat d’assurance-vie ? Tout dépend de votre appétence au risque et de votre capacité psychologique à absorber les cycles baissiers des marchés afin de leur passer au travers. Si vous conduisez une stratégie d’investissement très offensive et souhaitez des résultats forts (comprenons par là de hauts rendements), un tout-unités de compte peut être fait pour vous.

Il reste néanmoins conseillé de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier. En dotant par exemple votre contrat d’assurance-vie d‘un certain pourcentage de fonds euros. Pour rappel, ce support reposant sur un socle obligataire dispose d’une garantie de capital. Cela signifie qu’avec des fonds euros vous ne pourrez pas perdre d’argent. Alors que les unités de compte, non soumises à une règlementation protectrice de l’épargnant et dépendantes des aléas boursiers, pourraient potentiellement vous faire perdre les sommes que vous avez placées dessus, en cas de mauvaise passe conjoncturelle.

Ainsi, panacher précautionneusement la composition de votre assurance-vie entre unités de compte et fonds euros permet d’atteindre un certain équilibre entre prise de risques, sécurité et rendements.

En résumé

  • Depuis début 2022, 39 % des versements réalisés sur l’assurance-vie sont effectués sur des unités de compte.
  • Les rendements annuels moyens des unités de compte ne sont pas linéaires, mais dépassent fréquemment 5 %.
  • La bonne santé des unités de compte est reliée à celle du CAC 40.
  • Il est conseillé d’adopter en assurance-vie une stratégie d’investissement panachant unités de compte et fonds euros.

Partager

Tommy Pierre Pollet

Responsable Pôle Financier

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Taux de rendement 2022 : la bonne rentabilité des SCPI se confirme

Lire l'article

BCE : la 3ème hausse est tombée et ce n’est pas prêt de s’arrêter

Lire l'article

Suppression de l’ISF : les grosses fortunes de retour en France ?

Lire l'article

Déblocage de l’épargne salariale : cette mesure est-elle un flop ?

Lire l'article

Rénovation énergétique : 1 propriétaire sur 2 désormais prêt à se lancer dans des travaux

Lire l'article

Inflation : le FMI ne recommande pas de baisser l’impôt

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra