Retraite anticipée : fonctionnement et conditions

En France, l’âge légal du départ à la retraite est 62 ans. Tout travailleur peut demander à prendre sa retraite à compter de cet âge et jusqu’à l’âge limite de 67 ans. Dans certains cas, tels qu’une carrière longue ou un handicap, il est toutefois possible de partir avant cet âge légal. On parle alors de retraite anticipée. Découvrons le fonctionnement et les situations permettant un départ anticipé.

Qu’est-ce que la retraite anticipée ?

En France, depuis 2010, l’âge légal du départ à la retraite est fixé à 62 ans. En d’autres termes, il n’est pas possible de prendre sa retraite avant d’avoir atteint cet âge. Néanmoins, certaines situations permettent à un travailleur de partir à la retraite avant l’âge légal. Le départ anticipé peut être pour 3 raisons :

  • Pour carrière longue
  • Pour pénibilité
  • Pour situation d’invalidité ou de handicap

Des conditions sont fixées pour chacune de ces situations afin de les encadrer. Selon les cas, les travailleurs doivent être nés avant une année définie et justifier d’une durée d’assurance cotisée. Cette dernière nécessite d’avoir cotisé un nombre minimum de trimestres au cours de sa carrière.

Les conditions d’un départ anticipé pour carrière longue

La retraite anticipée pour carrière longue est le cas le plus fréquent de départ à la retraite avant l’âge légal. Cette situation s’adresse aux personnes ayant commencé à travailler jeune, c’est-à-dire avant l’âge de 20 ans. Comme leur début de carrière a eu lieu avant la majorité de leurs concitoyens, ils peuvent donc bénéficier d’un départ à la retraite avant l’âge déterminé. Certaines conditions doivent toutefois être remplies, à savoir :

  • Justifier de 4 à 5 trimestres en début d’activité.
  • Avoir cotisé tout au long de votre carrière un certain nombre de trimestres en fonction de votre année de naissance.

Pour les 4 ou 5 trimestres à justifier en début d’activité, cela dépend de l’âge à compter duquel vous souhaitez partir à la retraite :

  • Entre 60 ans et 62 ans, vous devez avoir cotisé 5 trimestres avant la fin de l’année civile de votre 20e anniversaire.
  • Avant l’âge de 60 ans, vous devez avoir cotisé 5 trimestres avant la fin de l’année civile de votre 16e anniversaire.
  • Si vous êtes né en fin d’année (au cours du dernier trimestre), seulement 4 trimestres cotisés sont nécessaires.

Selon votre année de naissance et l’âge de début d’activité, il vous sera demandé d’avoir cotisé un certain nombre de trimestres. Vous trouverez la durée d’assurance cotisée nécessaire dans le tableau ci-dessous.

Année de naissance Age de départ anticipé à la retraite Début d’activité Durée d’assurance cotisée en trimestres
1958 57 ans et 4 mois Avant 16 ans 175 (167 + 8)
60 ans
Avant 20 ans
167
1959 57 ans et 8 mois Avant 16 ans 175 (167 + 8)
60 ans
Avant 20 ans
167
1960 58 ans Avant 16 ans 175 (167 + 8)
60 ans
Avant 20 ans
167
Entre 1961 et 1963 58 ans Avant 16 ans 176 (168 + 8)
60ans
Avant 20 ans
168
Entre 1964 et 1966 58 ans Avant 16 ans 177 (169 + 8)
60 ans
Avant 20 ans
169
Entre 1967 et 1969 58 ans Avant 16 ans 178 (170 + 8)
60 ans
Avant 20 ans
170
Entre 1970 et 1972 58 ans Avant 16 ans 179 (171 + 8)
60 ans
Avant 20 ans
171
À partir de 1973 58 ans Avant 16 ans 180 (172 + 8)
60 ans
Avant 20 ans
172

Si vous voulez vérifier votre éligibilité à la retraite, vous pouvez le faire sur le site internet de l’Assurance Retraite, en vous connectant à votre espace personnel.

Les autres cas

Le départ anticipé pour carrière longue n’est pas la seule possibilité. Selon votre état de santé, il peut être possible de demander un départ à la retraite avant 62 ans.

Retraite anticipée pour pénibilité

La retraite anticipée pour pénibilité est possible dans deux cas : soit une incapacité permanente liée à l’exercice de l’activité professionnelle, soit une accumulation de point sur les C2P, le Compte professionnel de prévention.

Lorsqu’un travailleur exerce une fonction qui l’expose à des facteurs de pénibilité, il cumule des points sur le Compte professionnel de prévention (C2P). Ces points sont cumulés suite à la déclaration de son employeur à la caisse de retraite concernée. Les points disponibles sur le C2P permettent au cotisant de suivre une formation professionnelle ou exercer un travail à temps partiel, mais donc également de partir en retraite anticipée. Il existe 6 facteurs de pénibilité reconnus par l’État :

  • Le travail de nuit.
  • Le travail en équipes successives alternantes.
  • L’exposition au bruit.
  • L’exposition à des températures extrêmes.
  • Le travail répétitif.
  • Le travail en milieu à hautes pressions (hyperbare).

Ces facteurs sont évalués en fonction de l’intensité et de la durée d’exposition. Par exemple, le travail de nuit est reconnu comme facteur de pénibilité à compter de 1 heure de travail entre minuit et 5 heures du matin au cours de 120 nuits par an.

Incapacité ou de situation d’handicap

Le départ anticipé pour incapacité est possible pour le personnel de la fonction publique, à savoir les militaires, les magistrats, les fonctionnaires d’État ainsi que les fonctionnaires territoriaux et hospitaliers. Pour valider leur situations, ils doivent avoir effectué 15 ans de services effectifs et justifier d’une infirmité ou maladie incurable l’empêchant d’exercer toute profession. Cette maladie doit être en lien avec son activité professionnelle. Il est également possible de demander un départ anticipé si votre conjoint est atteint d’une infirmité ou d’une maladie incurrable.

Questions réponses

Quelle est la différence entre retraite anticipée et préretraite ?

La retraite anticipée permet à une personne de partir à la retraite avant 62 ans. La différence avec la préretraite est que cette dernière permet d’arrêter de travailler jusqu’au départ en retraite. La préretraite est donc une période au cours de laquelle la personne n’exerce plus son activité professionnelle, mais conserve une rémunération identique. La préretraite prend fin lors du départ à la retraite. Elle peut prendre la forme d’une préretraite entreprise ou d’une préretraite amiante.

Quel est l’âge minimum pour partir à la retraite ?

En France, l’âge minimum de départ à la retraite est fixé à 62 ans. Il s’agit d’un âge définit par la législation française. De même, l’âge maximum de départ à la retraite est 67 ans. La réforme des retraites dévoilée en 2019 et pour l’instant repoussée ne prévoit pas de repousser cet âge de départ. Sous conditions de pénibilité, incapacité ou carrière longue, il existe alors des exceptions pour partir à la retraite avant l’âge de 62 ans.

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra