Réforme des retraites 2023 : comment prendre sa retraite à 40 ans ?

Publié le 23 Jan 2023

horloge Lecture de 4 min.

Rédigé par Elodie Fuentes

Thématique : Retraite

Partager

Quand des milliers de Français manifestent leur inquiétude sur la réforme des retraites 2023, visant à les faire travailler plus longtemps, certains prennent le virage bien plus tôt en planifiant leur départ à la retraite avant 40 ans. Investissements financiers particulièrement bien ficelés, encadrement du budget à la loupe et simplification de leur mode de vie, découvrez le secret de ces jeunes actifs qui tournent le dos au salariat avant tout le monde.

Que faire pour atteindre l’autonomie financière ?

Tout droit importé des États-Unis, l’objectif d’acquérir l’autonomie financière fait des petits en France. De son petit nom américanisé “Fire”, ce mouvement visant à se délester des obligations salariales avant 40 ans en atteignant le Graal de la liberté financière, repose sur plusieurs lignes de conduite pour y parvenir. Pris dans un vortex infernal, en plein cœur d’une réforme des retraites 2023, visant à prolonger la durée des cotisations, les Français voient leur départ à la retraite s’éloigner petit à petit. Et si la solution se trouvait ailleurs ? Si la retraite pouvait être obtenue par ses propres moyens, tout en décidant l’âge de départ soi-même, sans être tributaire des réformes ministérielles ?

Fixer ses objectifs financiers

Basée sur la méthode d’un bilan patrimonial, l’autonomie financière nécessite un arrêt sur image pour établir un plan réalisable selon ses propres besoins. Le niveau de vie de chacun est à prendre en compte, nécessitant une analyse financière sur mesure. Si le futur candidat à la retraite à 40 ans souhaite conserver un niveau de vie élevé, il devra prendre en compte un effort d’épargne important pour y parvenir. Les choix des produits d’épargne sollicités pour investir dans le but de partir le plus jeune possible à la retraite, seront primordiaux. Les placements dans l’immobilier, dans la bourse et dans des livrets d’épargne à haut potentiel seront garants d’une bonne rentabilité, et par conséquent, d’une optimisation des revenus souhaités.

Réduire son niveau de vie

Représentatif du mouvement Fire, dont le frugalisme est au cœur du sujet, la maîtrise du budget mensuel, doublée d’une assiduité à l’économie, est indispensable. Pour comprendre ce mouvement attrayant, le magazine “Les Échos” relate l’expérience d’un Français dont la pratique du frugalisme lui a permit de partir à la retraite à 30 ans, en épargnant 50 à 80 % de son salaire tous les mois. Afin d’y parvenir, ce “frugal” explique que pour réussir à mettre de côté suffisamment et épargner en vue d’une autonomie financière le plus jeune possible, un salarié touchant 2000 €, doit pouvoir placer 600 €/mois dans des produits financiers. Selon lui, ce budget alloué à l’effort d’épargne demande des concessions quotidiennes sur le coût des sorties, des achats non essentiels, le tout sous la coupe d’un suivi budgétaire quadrillé.

Le chiffre clé

600 € d’épargne

Pour un salaire de 2000 €/mois

Le chiffre clé

50 %

Pour un départ à la retraite à 30 ans, il est nécessaire d’épargner 50 % du salaire.

Pourquoi vouloir arrêter de travailler jeune ?

Face à des mesures de plus en plus restrictives pour obtenir son départ à la retraite à taux plein, des conditions de pénibilité de travail toujours d’actualité, le tout sur fond de crises économique et énergétique oppressantes, les Français manifestent de plus en plus tôt leur désir de liberté financière. Plus question d’attendre après le Gouvernement pour obtenir une retraite dont l’horizon s’éloigne au fil des décennies, ils ont décidé de se constituer eux même leur patrimoine, le coffre fort d’une retraite acquise bien avant la fleur de l’âge.

Un changement des mentalités

X, Y, Z, les générations se suivent et ne ressemblent pas. Temps de travail allongé, responsabilités stressantes, augmentation du burn out, vie privée mise entre parenthèses, les jeunes travailleurs suffoquent. Bien qu’élevés par des parents biberonnés aux valeurs du travail, sur fond de réussite sociale, ils sont de plus en plus nombreux à tourner le dos au patronat. Perte de confiance dans le système des retraites, désir de changer de vie, et de mettre toutes ses chances pour profiter avant 64 ou 65 ans, ces Français ne comptent plus sur aucune réforme des retraites pour atteindre leur objectif. La génération désenchantée prend son envol, et vise l’indépendance financière pour parvenir à partir à la retraite à 40 ans, en anticipant ses propres moyens et ses propres besoins.

L’éveil de la conscience écologique

Le changement de vie pour atteindre l’autonomie financière rapidement, peut également s’articuler autour des problématiques environnementales. Freiner sa consommation accrue pour privilégier les placements financiers rentables, peut être une porte d’entrée vers des comportements quotidiens plus écologiques. Réduire sa consommation de viande, alléger sa garde-robe ou encore les déplacements à l’étranger pour les vacances, ces gestes habituels peuvent être perçus comme de gros efforts pour certains, et à contrario, un moyen de changer de vie pour d’autres, tout en se donnant les moyens de partir plus tôt à la retraite. Vivre plus simplement, pour faire grandir sa liberté financière, est un des grands principes des frugaux.

Qui peut partir à la retraite avant 40 ans ?

La cible potentielle des futurs départs à la retraite à 40 ans, reste toutefois très catégorisée. Pour pouvoir épargner suffisamment jeune et développer une enveloppe conséquente chaque mois, le salaire demeure la vache à lait du système. Un jeune cadre bien payé atteindra plus rapidement ses objectifs d’autonomie financière qu’un salarié moyen rencontrant des difficultés à épargner tous les mois. In facto, ce sont ces mêmes cadres dynamiques qui subissent d’énormes pressions salariales, avec des objectifs de carrière très élevés, qui les poussent à reconsidérer leur place dans le système salarial. Rejoindre la sobriété financière pour pouvoir prendre la retraite à 40 ans demeure, certes, un effort pour leur part, mais cette démarche, si elle est étudiée et intelligemment menée, ne les empêche pas de vivre décemment.

Véritable stratégie financière déterminante pour son avenir, le projet d’investissement pour pouvoir partir jeune à la retraite nécessite un accompagnement avec un expert en produits financiers. C’est pourquoi la plupart des personnes souhaitant établir un plan de financement afin d’obtenir leur indépendance financière se tournent vers un conseiller en gestion de patrimoine pour réussir leur projet imaginé sur-mesure.

En résumé

  • Le frugalisme, mouvement venu des États-Unis, prône l’autonomie financière permettant de partir à la retraite à 40 ans.
  • Il est indispensable de définir ses objectifs de vie pour pouvoir établir un plan d’investissement cohérent avec son projet et pour cela, il est recommandé de se faire accompagner par des experts en patrimoine.
  • Épargner et dépenser moins sont les deux grands fondamentaux du frugalisme.
  • Un nouveau mode de vie, plus simple et sans contrainte salariale, motive les jeunes actifs à épargner très tôt pour bénéficier de la retraite avant 40 ans.
  • Les valeurs écologiques peuvent faire partie des centres d’intérêts participant à l’autonomie financière.

Partager

Elodie Fuentes

Rédactrice web, spécialisée en économie, finance et gestion de patrimoine

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Partir plus tôt à la retraite ? Faites le point avec nos experts

Nos conseillers en gestion de patrimoine vous aident à préparer pleinement votre retraite.

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Réforme des retraites 2023 : le départ à 64 ans accentue-t-il les inégalités ?

Lire l'article

Nouvelle déclaration d’impôt obligatoire pour les propriétaires avant cet été

Lire l'article

Réforme des retraites 2023 : départ à 64 ans, qui est concerné ?

Lire l'article

Réforme des retraites 2023 : et si le départ à 64 ans était moins intéressant qu’à 65 ?

Lire l'article

Réforme des retraites 2023 : à quelle date sera-t-elle votée ?

Lire l'article

Marché boursier 2023 : entre craintes et lueurs d’espoir, le CAC 40 marche-t-il sur des œufs ?

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra