Comment choisir une action en bourse ?

Les placements boursiers sont généralement plébiscités par les investisseurs pour leur rentabilité. Néanmoins, pour une personne novice en la matière, l’acquisition d’action peut s’avérer complexe. Plusieurs critères et indicateurs sont développés par les analystes financiers afin d’orienter la prise de décision. Ces critères permettent de choisir les actions intéressantes et ainsi d’effectuer des opérations fructueuses sur les marchés boursiers. Découvrons ensemble les critères pour choisir une action en bourse et effectuer un investissement en maximisant le rendement.

L’analyse fondamentale

Il existe plusieurs méthodologies d’analyse permettant d’acquérir ou non des actions en bourse. L’analyse fondamentale est très utilisée par les spécialistes des marchés financiers de par son principe : définir si la société dans laquelle on souhaite investir est en bonne santé.

L’analyse fondamentale repose donc sur un fondement simple : déterminer le niveau de risque afin de savoir s’il est judicieux d’acquérir les actions d’une société. Il convient alors de s’intéresser aux valeurs relatives à la santé économique et financière de cette entreprise appelées : les « fondamentaux ». On s’intéresse aux données telles que :

  • Le cours de l’action.
  • Le chiffre d’affaires généré par l’entreprise.
  • Le cash flow.
  • Le taux d’endettement.
  • Le bénéfice net par action.
  • Les capitaux propres.

À savoir

L’analyse fondamentale d’une entreprise n’a de valeur que lorsqu’elle prend place au sein d’un secteur d’activité. Comparer deux sociétés évoluant dans des secteurs distincts n’a aucun intérêt. Par exemple, les bénéfices par actions créés pour une entreprise du secteur du luxe, telle que LVMH, seront bien moindre que pour un groupe automobile comme PSA.

Les critères fondamentaux pour choisir une action en bourse

Afin de déterminer la santé d’une entreprise cotée en bourse, il est nécessaire de se référer aux bilans rendus publics par cette dernière. L’investisseur peut alors utiliser les données publiées afin de déterminer plusieurs critères pour choisir d’acquérir une action. Les principaux indicateurs permettant de connaître la situation à un moment donné sont :

  • Le chiffre d’affaires (CA).
  • Le bénéfice par action (BPA).
  • L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE).
  • Le « leverage », ou « levier financier » qui correspond au rapport entre les dettes et l’Ebitda (les bénéfices bruts de l’entreprise)
  • Le ROE, « return on equity »,permettant de mesurer le bénéfice produit en fonction des capitaux apportés.

En complément de ces indicateurs interviennent des critères permettant d’anticiper les variations futures, tels que :

  • Le PER, pour Price to Earnings Ratio, permettant de déterminer la valeur pour laquelle les investisseurs sont prêts à acheter une action pour dégager 1 € de bénéfice.
  • Le PEG, Price Earnings to Growth qui se détermine en rapportant le PER à la croissance estimée des prochains bénéfices.

Le PER donne des indications sur le cours actuel d’un titre : est-il estimé à sa juste valeur, sur-coté ou sous-coté ? Il est souvent préféré au cours de l’action pour se donner une idée de la valeur de cette dernière. De son coté, le PEG permet de rendre compte de la croissance à long terme des bénéfices. Il se détermine par un rapport entre le PER et la croissance des futurs bénéfices. L’analyse de la situation financière repose notamment sur la gestion des dettes de l’entreprise. On utilise ainsi le leverage : si ce dernier est inférieur à 3, alors l’entreprise est dans une situation correcte quant au remboursement de ses crédits.

Ces critères n’ont de sens que dans une utilisation groupée. Seul, un indice ne permet pas de prendre une décision. Utilisés ensemble, avec des indicateurs complémentaires et dans le cadre d’un secteur d’activité, ils permettent de savoir si l’entreprise connait une croissance, si sa situation financière est saine et si l’entreprise émet des profits suffisants.

L’analyse technique

L’analyse des fondamentaux permet principalement de savoir si une entreprise est viable à un instant donné. Elle permet également d’anticiper les évolutions futures : un investisseur se doit de se projeter sur le long terme. Néanmoins, si l’analyse fondamentale permet de connaître les meilleures actions sur le long terme, elle ne permet pas la prise d’action sur le court terme. L’analyse technique vient ainsi en complément de l’analyse fondamentale pour la prise de décision lors de l’entrée en position.

Entrer en position au bon moment

Choisir une action nécessite donc d’effectuer un arbitrage sur le long terme mais également de minimiser la perte sur le court terme. Ainsi, certains indicateurs permettent de savoir quand entrer en position sur un marché boursier, tels que :

  • Le DMI, pour Directional Movement Index. Cet indicateur permet d’apprécier les tendances du cours d’une action.
  • Le RSI, signifiant Relative Strength Index. Ce critère mesure la pression sur le cours d’une action.
  • L’indicateur Ichimoku, un outil technique permettant d’apprécier les fluctuations, supports et résistances d’un cours.

Diversifier son portefeuille d’actions

Le plus important dans le choix d’une action en bourse est de minimiser les risques. Pour ce faire, il ne faut pas oublier de diversifier son portefeuille d’actions et ainsi investir dans des sociétés évoluant dans des secteurs différents. Cette stratégie de portefeuille permet à un investisseur de réduire le plus possible les risques relatifs aux variations conjoncturelles que peuvent subir les marchés financiers. Si votre portefeuille est composé majoritairement d’actions d’une seule société, la chute du cours de celle-ci aura des conséquences directes sur votre portefeuille. Par exemple, si vous possédez des actions d’Airbus Group mais que la situation conjoncturelle du secteur aéronautique est mauvaise (interdiction de voyage, etc.), il est préférable de détenir des actions d’une entreprise externe à ce secteur qui ne serait pas concernée par la conjoncture.

À Savoir

Il reste néanmoins conseillé pour un investisseur d’acquérir des actions dans des secteurs qu’il connaît et qu’il maîtrise. Cela lui permet une plus grande réactivité et simplifie l’arbitrage dans le choix des actions.

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra