Placements financiers : méfiance sur les réseaux sociaux

Publié le 29 Fév 2020

horloge Lecture de 3 min.

Rédigé par Julie Manière

Thématique : Actualités

Partager

Facebook, Instagram, WhatsApp… Les réseaux sociaux sont devenus le nouveau terrain de chasse des escrocs en placements financiers. Ils ciblent des jeunes, entre 18 et 39 ans, qui se laissent facilement séduire par des promesses de placements miracles permettant de s’enrichir rapidement et sans effort.

Les millenials, une cible facile

Âgés de 18 à 40 ans, les millenials sont devenus une cible de choix pour ces escrocs en placements financiers.

Très présents et actifs sur les réseaux sociaux, ils représentent des millions de victimes potentielles dans tous les pays. Un grand nombre d’entre eux avoue d’ailleurs s’informer en priorité sur ces réseaux sociaux. Selon « Action Fraud », 13 % des moins de 25 ans seraient prêts à souscrire à une offre de placement qu’ils auraient reçu sur Facebook ou Instagram, contre seulement 2 % pour les plus de 55 ans. Cette jeune génération, plus sensible aux promesses d’enrichissement rapide, est prête à prendre plus de risques que la génération précédente. Elle va préférer investir dans des actifs 2.0 risqués comme le bitcoin et autres cryptomonnaies, que dans des placements plus traditionnels qu’elle juge « ennuyeux » et peu rémunérateurs. Et ça les escrocs l’ont bien compris.

Des escrocs opportunistes

Ces derniers temps, nous avons vu de nombreuses arnaques dans le Forex et les devises. Sur Instagram, 9,7 millions de messages et photos ont été postés concernant ces marchés. Désormais, c’est au tour des cryptomonnaies et des fameux bitcoins de séduire les millenials.

Et pour les convaincre d’investir, ces escrocs ont plus d’un tour dans leur sac. Ils vont adopter leurs codes et leurs références, ils vont poser avec des voitures de luxe dans des endroits de rêve, porter des vêtements de grands couturiers et exhiber de l’argent et des bijoux. Un étalage de richesse qui prouve qu’ils ont réussi et que tout le monde peut réussir aussi facilement.

Le modus operandi des escrocs est toujours le même : ils appâtent leurs futures victimes sur les réseaux sociaux en leur proposant des investissements accessibles à partir de quelques centaines d’euros et garantissant des rendements importants sur la semaine. Un argent que les clients pourront, selon ces escrocs, récupérer à tout moment. Mais la réalité est tout autre. Lorsque les personnes veulent récupérer leurs profits, les escrocs sont introuvables.

356

Entre octobre 2018 et février 2019, la police londonienne a enregistré 356 plaintes d’arnaques aux placements Instagram. Les victimes, d’une vingtaine d’années, ont perdu en moyenne près de 11 000 €. (Source : Action Fraud)

Une autre méthode, très répandue aussi, les faux courtiers. De nombreux sites se faisant passer pour des courtiers proposent à des personnes de placer leurs économies dans des biens divers, comme les diamants ou le vin. Ces escrocs les amènent sur de fausses plateformes d’investissement et les persuadent de faire un virement, puis disparaissent avec leur argent.

Comment déjouer les arnaques ?

Les réseaux sociaux sont malheureusement bien trop vastes pour être surveillés, il est donc important d’être méfiant.

Première règle de base à toujours garder en tête : « Il n’y a pas de rentabilité sans risque ». Concrètement, plus on vous propose une rentabilité élevée, plus vous devez être méfiant et chercher à comprendre la raison de cette forte rentabilité. En effet, il n’y a pas de placement miracle. Si vous ne comprenez pas d’où vient cette rentabilité, ne vous lancez pas.

Deuxième règle de base, renseignez vous sur le site ou l’organisme qui vous approche. Vérifiez le nom de cette personne, le nom de la société, son adresse, par qui et où est hébergé le site. L’objectif est de savoir si cette société existe vraiment et si elle est immatriculée en France. De même, les courtiers ou conseillers financiers doivent obligatoirement être inscrits sur le registre de l’ORIAS. Vous pouvez donc demander si la personne qui vous a contacté y est bien enregistrée.

Ensuite, ne confondez pas investissement et spéculation. Investir consiste à mettre à disposition son capital pour qu’une entité en dispose à des fins de production. L’objectif est de récupérer cet argent avec des bénéfices. Mais l’investissement n’est pas sans risque et il est possible de tout perdre. À l’inverse, la spéculation consiste à acheter un bien dans le but qu’il prenne de la valeur pour encaisser une plus-value à la revente.

Enfin, l’AMF, Autorité des Marchés Financiers, met régulièrement à jour une liste noire des sites internet spécialisés dans l’arnaque aux placements. Si on vous propose des placements à forts rendements sur des sites peu connus, n’hésitez pas à la consulter.

En résumé

  • Les millenials, très présents sur les réseaux sociaux, sont devenus la nouvelle cible des escrocs en placements financiers. Une génération prête à prendre plus de risques pour s’enrichir rapidement.
  • Les escrocs les séduisent avec des placements accessibles offrant des rendements miraculeusement élevés.
  • Soyez méfiants et apprenez à déjouer les arnaques.

Partager

Julie Manière

Rédactrice web, spécialisée dans la gestion de patrimoine, et finance immobilière à selexium.com

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

La notion d’abus de droit renforcée : Quelles conséquences ?

Lire l'article Flèche

Le capital-investissement, la stratégie de demain

Lire l'article Flèche

Les seniors face à la baisse du taux d’usure

Lire l'article Flèche

Finance verte : quand « rentable » rime avec « responsable »

Lire l'article Flèche

Un quatuor aux couleurs de Selexium pour courir le Marathon de Toulouse Métropole

Lire l'article Flèche

Réforme de l’ISF, « flat tax »: qui sont les gagnants et les perdants ?

Lire l'article Flèche

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra