• Accueil
  • Actualités
  • Faux placements financiers : une perte colossale de 70 000 € par victime

Faux placements financiers : une perte colossale de 70 000 € par victime

Publié le 09 Déc 2022

horloge Lecture de 3 min.

Rédigé par Elodie Fuentes

Thématique : Placements financiers

Partager

Gare aux belles promesses des produits financiers proposant un taux de rentabilité sécurisé autour des 6 % sur des placements favorisant la transition énergétique. Le 21 novembre dernier, l’AMF s’est exprimée, mettant en garde publiquement les épargnants tentés par l’expérience. Découvrez pourquoi il y a anguille sous roche et comment éviter de plonger tête la première dans le piège de ces faux produits.

Quels produits d’épargne sont concernés ?

Parfaitement habiles dans l’art de la manipulation, les arnaqueurs en placements financiers surfent sur l’actualité pour mettre au point leur stratégie de tromperie. Le cocktail explosif faisant tourner les têtes en ce moment : une recette à base d’inflation et de problématiques énergétiques. Sans grande surprise, les fraudeurs jouent cette carte pour proposer de nombreux et nouveaux faux placements financiers. Au menu, des offres alléchantes pour financer la transition énergétique par le biais de placements financiers très lucratifs. Sont fermement dénoncés par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) des placements sur des livrets hydrogènes, des investissements sur des bornes de recharge électrique ou encore sur des centrales photovoltaïques, présentent en France, mais aussi en Espagne, au Portugal ou en Belgique. Cette découverte est appuyée par la gendarmerie des produits d’épargne suite à de nombreux témoignages recueillis par l’AMF.

Comment opèrent-t-ils ?

Le discours commercial, particulièrement alléchant promulgué par ces organismes de placement malveillants, est le premier indice dépêché par les investigateurs de l’AMF. Dans leur argumentaire, la promesse d’un rendement élevé, entre 6 % et 12 % par an, est appuyée par un discours sécuritaire. Le type de faux produits financiers proposés use d’un jardon sémantique brodé autour de l’écoresponsabilité. Ils sont le plus souvent intitulés “placement écoresponsable” ou “placement durable“. Le format mis en avant peut être celui du financement participatif. À ce sujet Claire Castanet, directrice des relations avec les épargnants à l’AMF, invitée du Grand rendez-vous de l’épargne sur Capital/Radio Patrimoine, insiste sur le mode opératoire abusif et incitatif en période de crise inflationniste. Sans état d’âme, aucun, les escrocs financiers en question appâtent les épargnants en quête d’une compensation de leur perte de rentabilité, engendrée par la hausse des prix à la consommation et l’augmentation du coût de l’énergie. 

Claire Castanet pour Capital

“Les escrocs proposent des taux plus élevés pour mieux les piéger”

Quels sont les dégâts collatéraux ?

Les pertes subies suite à ce type de placements financiers frauduleux écoresponsables, s’élèveraient en moyenne à 70 000 € par épargnant victime depuis le début d’année 2022. L’AMF dénombre avoir reçu une centaine de retours des victimes, dont une cinquantaine ayant opéré un signalement précis sur des incitations à de faux placements financiers. Mais cette chasse aux arnaques ne s’arrête pas en si bon chemin. Les organismes proposant des placements financiers erronés, n’ont pas froid aux yeux, allant jusqu’à usurper l’identité de grandes entreprises issues du bâtiment ou du secteur énergétique. Une technique d’appât qui permet évidemment à l’hameçon de mordre plus facilement en utilisant la renommée des entités usurpées. Le terrain de jeux favori des escrocs financiers sur le FOREX (marché des devises) et dans les cryptomonnaies, accroît considérablement les dommages dans le secteur. Claire Castanet s’insurge face à des montants dépassant les 100 000 € pour les victimes de la fraude aux parkings d’investissement

Quelles sont les recommandations pour éviter l’arnaque de placement ?

Face à de tels chiffres, la Directrice des relations avec les épargnants à l’AMF insiste sur le caractère de prudence à adopter du côté des épargnants qui pourraient être tentés par l’appât du gain proposé par ces arnaqueurs. Elle revient sur les fondamentaux de l’investissement, et rappelle à juste titre : “Dès que vous avez un rendement élevé, il y a un risque élevé”. L’adage doit être imprégné dans les consciences collectives des particuliers désireux d’augmenter leur rendement à coup de placements garantis. Elle place le curseur sur le taux du livret A, à 2 % actuellement, indiquant que pour se donner un ordre d’idée sur les placements fiables, il n’est pas prudent de le dépasser. Ainsi, les promesses alléchantes d’un rendement supérieur à 2 %, sur fond de placement sécurisé sont à fuir, ou méritent tout au plus une attention toute particulière sur les rouages de l’investissement en question. 

En résumé

  • Les fraudeurs de placements financiers se cachent derrière de faux produits écoresponsables et durables tels que les placements dans les panneaux photovoltaïques.
  • L’usurpation d’identité de société et la promesse d’importants rendements financiers font partie des modes opératoires des escrocs détectés par l’AMF.
  • Plus de 100 épargnants ont été victimes de cette machinerie financière dont les dommages s’élèvent entre 70 000 € et 10 000 € pour chacun d’eux en moyenne.
  • L’AMF appelle à la grande prudence face à des placements dit “sécurisés” proposant un taux de rentabilité supérieur au livret A.

Partager

Elodie Fuentes

Rédactrice web, spécialisée en économie, finance et gestion de patrimoine

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Placements financiers : faites confiance à nos experts

Nos experts et notre bilan patrimonial gratuit vous accompagnent sur tous vos placements financiers.

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Lire l'article

Lire l'article

Le livret A champion des placements en 2022

Lire l'article

Lire l'article

Réforme des retraites 2023 : le départ à 64 ans accentue-t-il les inégalités ?

Lire l'article

Nouvelle déclaration d’impôt obligatoire pour les propriétaires avant cet été

Lire l'article

Réforme des retraites 2023 : comment prendre sa retraite à 40 ans ?

Lire l'article

Réforme des retraites 2023 : départ à 64 ans, qui est concerné ?

Lire l'article

Réforme des retraites 2023 : et si le départ à 64 ans était moins intéressant qu’à 65 ?

Lire l'article

Réforme des retraites 2023 : à quelle date sera-t-elle votée ?

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra