Faux mails de notaires : attention à cette nouvelle arnaque !

Publié le 29 Oct 2021

horloge Lecture de 2 min.

Rédigé par Maxime Keroyant

Thématique : Patrimoine

Partager

Certains particuliers ont fait les frais d’une nouvelle arnaque. Cette arnaque repose sur des faux e-mails de notaires, qui exercent bel et bien la profession. La méthode des escrocs est finement menée, et le préjudice atteint très rapidement des dizaines de milliers d’euros. Enquête.

Les arnaques auprès des particuliers se multiplient

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir a révélé une nouvelle arnaque qui sévit auprès des particuliers. Ces derniers reçoivent un mail provenant de leur notaire leur demandant le virement d’un acompte pour leur acquisition immobilière. Bien que le mail semble au premier abord authentique, il s’agit d’une falsification.

Les particuliers font donc face à un nouveau type d’arnaque. Elle s’inscrit dans la longue liste des escroqueries : fausse location saisonnière, acompte pour une location classique, arnaque des panneaux solaires, etc. Pour l’instant, l’arnaque des faux mails de notaire semble sporadique et ne toucher qu’un nombre restreint de personnes. Mais la vigilance est de mise.

Un procédé bien rodé

Le fonctionnement de l’arnaque est simple. Que Choisir met en avant deux témoignages concernés par cette arnaque. Dans les deux cas, les victimes s’apprêtaient à réaliser une opération avec leur notaire, et devaient réaliser un versement d’acompte. Elles reçoivent alors un e-mail qui semble en tout point provenir de leur notaire leur indiquant le RIB en pièce-jointe pour effectuer le virement de l’acompte. Sauf que le compte bancaire sur le RIB n’est pas celui de la Caisse des dépôts et consignation (CDC) : il est situé à l’étranger.

50 000 €

Dans l’un des témoignages mis en avant par l’UFC-Que Choisir, le montant de l’escroquerie s’élève à 50 000 €.

Les mails semblent véritablement authentiques, ce qui trompe la vigilance des clients. En effet, cette arnaque repose sur le piratage informatique des adresses de messagerie des notaires. Les hackers réussissent à intercepter les e-mails des notaires victimes de piratage. Ils détournent les courriels et les modifient avant de les renvoyer aux particuliers. Le corps du mail est ainsi modifié, ainsi que la pièce-jointe contenant le RIB. Une étude par un informaticien montre que les e-mails sont détournés lorsqu’ils contiennent des termes précis, tels que « RIB, acompte, virement, vente, facture ». Le temps que le client s’en rende compte, le virement a été validé par sa banque et les fonds se sont évaporés à l’étranger.

Comment éviter l’arnaque ?

L’arnaque reste donc pour l’instant très limitée, mais il est nécessaire de faire preuve de prudence. Des témoignages et des plaintes de plus en plus nombreux proviennent des quatre coins de la France. Il convient donc aux particuliers de redoubler de vigilance lors d’opérations notariales.

À savoir

Tous les virements dans le cadre de professions réglementées, telles que les notaires ou les huissiers, sont à effectuer sur la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC).

Selexium vous conseille donc de vérifier le RIB auquel le virement de l’acompte doit être effectué. En cas de doute sur le titulaire du compte, le pays de destination ou tout autre question, n’hésitez pas à contacter par téléphone votre notaire. De même, avant d’effectuer tout virement d’un montant important, il convient de téléphoner au destinataire. Vous pouvez également demander à votre notaire de vous remettre le RIB en main propre, afin d’être sur de son authenticité.

UFC-Que Choisir estime que cette arnaque est amenée à se développer dans les années à venir. En effet, l’article R.122-5 du Code monétaire et financier impose aux notaires que les sommes de plus de 3 000 € soient réglées par virement. De plus, le contexte sanitaire a démocratisé l’envoi par e-mail d’informations et de documents, tels que les RIB. Nous ne pouvons que vous conseiller de faire preuve de vigilance. Nos conseillers en gestion de patrimoine Selexium sont à votre disposition tout au long de votre projet pour veiller à sa bonne réalisation.

En résumé

  • L’UFC-Que Choisir a révélé un nouveau type d’arnaque, basé sur le piratage informatique des messageries de certains notaires. Les hackers interceptent les mails à destination des clients et les modifient.
  • Les clients, dupés par ce mail semblant authentique, réalisent alors un virement de ce qu’ils pensent être un acompte. Le virement a pour destination un compte à l’étranger.
  • Afin de prévenir de cette arnaque en expansion, il convient de demander à votre notaire une remise en main propre du RIB. En général, pour un virement de sommes importantes, n’hésitez pas à valider les informations par téléphone avec votre notaire.

Partager

Maxime Keroyant

Rédacteur web, spécialisé en économie, finance et gestion de patrimoine.

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Novembre 2021 : une légère hausse des taux d’intérêt

Lire l'article

Bourses mondiales : nouveaux records enregistrés cet automne

Lire l'article

Retraites agricoles : revalorisation des minimas de pension

Lire l'article

Le patrimoine des Français a augmenté en 2020 !

Lire l'article

Réforme de la fiscalité du capital (PFU, IFI) : quel bilan après presque trois ans ?

Lire l'article

PER collectif : changement de la fiscalité à la sortie

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra