JO 2024 : une opportunité juteuse pour l’investissement locatif ?

Publié le 21 Avr 2023

horloge Lecture de 4 min.

Rédigé par Elodie Fuentes

Thématique : Actualités

Partager

Un an avant d’accueillir les JO en France, Paris et sa petite couronne s’agitent. Cet événement historique, dont le dernier rendez-vous date de 1 900, va permettre à de nombreux propriétaires de profiter de revenus alléchants en louant leurs biens aux spectateurs attendus du monde entier. Découvrez pourquoi il faut investir dans l’immobilier locatif avant les JO 2024.

Le marché immobilier va-t-il bouger avec les JO ?

Déjà sur le banc des actualités depuis le printemps 2022, l’accueil des JO de Paris questionne les investisseurs immobiliers en quête des meilleurs placements. Certains médias, portés par des sondages sur l’immobilier et les JO comme l’étude réalisée l’an dernier par SeLoger et Meilleurs Agents, n’ont pas hésité à s’interroger sur la corrélation d’un marché immobilier en plein essor et la venue des JO dans les villes où les prix ont connu une hausse supérieure à la moyenne nationale.

Si les récentes analyses sur le marché immobilier en France, démontrent une tendance à la stagnation, voire à la baisse dans certaines métropoles, les villes accueillant les JO 2024 s’étudient de près par les acheteurs immobiliers. En effet, certains secteurs bénéficient de l’événement pour dynamiser leur espace urbain pour la venue des JO. C’est le cas de la Seine-Saint-Denis, faisant partie des départements où se trouveront les villages Olympiques.

Par ailleurs, l’opportunité locative des JO sera devancée dans la petite couronne de Paris par la coupe du monde de Rugby 2023, avec ses matchs d’ouverture le 8 septembre prochain et de finale le 28 octobre suivant. De quoi offrir la possibilité aux indécis de finaliser leur projet d’investissement locatif, tout en marquant un double essai, en louant à la fois pour les JO et pour la coupe du monde de Rugby.

Quoi qu’il en soit, l’arrivée des JO en France va permettre aux territoires concernés de bénéficier d’un véritable levier de transformation de leur environnement, grâce au projet du Grand Paris. C’est pourquoi l’investissement dans un logement proche des sites du quartier de la Pleine Saunier en Seine-Saint-Denis, est un projet immobilier porteur et prometteur. C’est l’ensemble d’un paysage urbain et social qui est repensé par la Métropole du Grand Paris pour les JO, comme la rénovation de 5 piscines dans les villes d’Aubervilliers, du Bourget, de Colombes, d’Aulnay-sous-Bois, ou encore de Montreuil, bénéfiques sur le long terme au quotidien des habitants.

Les JO vont-ils faire grimper les prix des locations ?

La moyenne des prix pour une location à la nuit à Paris est de 120 à 170 €, dépendant des prestations du logement et du secteur. Pendant la période des JO, nombreux sont les spectateurs qui vont se jeter sur les locations intra-muros, qui peineront à accueillir les 15 millions de visiteurs attendus sur l’intégralité des jeux. C’est pourquoi les locations pour les JO situées en dehors de la capitale, dans la petite couronne de Paris, proches des sites accueillant les jeux 2024, connaîtront une forte demande de locations quelques mois avant la cérémonie d’ouverture. Les prix seront donc dictés par le fameux jeu de l’offre et de la demande et les propriétaires n’auront aucune peine à trouver des locataires. Certains propriétaires affichent déjà des prix faramineux selon l’emplacement de leur bien, dont certains peuvent atteindre les 1000 € la nuit, notamment pour les locations proches de la Tour Eiffel.

120 à 170 €

Le prix moyen d’une nuitée à Paris pour un petit appartemment (GuestReady chez LeFigaro)

Si certaines réservations ont déjà eu lieu, c’est à partir de l’été 2023 que les propriétaires vont réellement pouvoir commencer à préparer et à diffuser leurs annonces sur les plateformes de location. La plupart d’entre elles ne plafonnent pas le prix des locations pour les JO, mais facturent aux alentours de 3 % (comme c’est le cas pour Airbnb) du montant total de la réservation. Une contrainte qu’il faudra prendre en compte pour décider du prix de location de votre bien pour le JO. À cela viennent s’ajouter les charges fiscales à déduire des loyers perçus pour connaître le véritable rendement d’une location durant les JO. 

Quoi qu’il en soit, que les propriétaires locatifs à Paris pendant les JO se rassurent, les carences locatives n’auront pas lieu ! En dehors des grands événements, le secteur parisien est habitué à jouer des coudes en matière de location. La tension locative à Paris et dans certaines villes périphériques s’accentue par manque de logements face à des demandes de plus en plus exponentielles et les spectateurs des jeux 2024 ne vont pas les faire désemplir.

Tous les propriétaires peuvent-ils tirer leur épingle des jeux 2024 ?

Si vous êtes propriétaire d’un appartement à Paris ou dans la périphérie, vous serez tenté de louer votre logement pendant les JO pour profiter de l’afflux des amateurs de sports attendus par milliers. Des bailleurs privés saisonniers, en passant par les propriétaires de résidences principales ou secondaires, tous ont la possibilité de mettre leur bien à la location durant les jeux 2024. Le coup d’envoi prévu dans un peu plus d’un an représente une aubaine pour les propriétaires parisiens et sa petite couronne, qui pourront profiter d’une rente locative durant 17 nuits

À savoir

Pour louer son logement pendant les JO, il faudra toutefois respecter la réglementation locative appliquée aux différentes locations et anticiper les délais de demande de numéro SIRET, notamment pour les propriétaires de résidences principales. 

Concernant les typologies et les caractéristiques des locations pour les JO, tous les types de biens sont concernés. En commençant par les superficies minimales, comme les studios, en passant par les T2 ou T3 et jusqu’aux lofts parisiens, les spectateurs ne bouderont aucun bien tant ils seront nombreux à la recherche de leur pied à terre proche des JO pour profiter de ce rendez-vous mondialement attendu.

Enfin, sachez que si vous n’êtes pas encore propriétaire d’un bien immobilier, de nombreux programmes neufs en Île-de-France, plus particulièrement en Seine-Saint-Denis, sont actuellement sur le marché. C’est l’occasion d’investir dans un logement neuf et de profiter des avantages fiscaux de ce type d’achat immobilier dans le secteur parisien.

En résumé

  • Depuis l’annonce des JO 2024 en France, des villes d’accueil du village Olympique, entre autre, ont vu leurs prix grimper ;
  • Certains propriétaires ont déjà diffusé leurs annonces de location pour les JO 2024 sur des plateformes comme Booking ou Airbnb ;
  • La demande locative pour les JO de Paris va s’accélérer 12 mois avant l’ouverture des jeux, prévue le 26 juillet 2024 ;
  • Les villes de la petite couronne parisienne et notamment le secteur de la Seine-Saint-Denis, vont être prises d’assaut par les spectateurs attendus par milliers ;
  • De nombreux programmes immobiliers sont encore disponibles pour un investissement à côté de Paris, pouvant être prêt dans les temps pour la location durant les JO 2024 ;
  • Les prix des locations pour les JO de Paris peuvent largement dépasser les prix pratiqués en temps normal, compte tenu des demandes importantes attendues sur la période ;
  • Les aménagements urbains dans les villes accueillant les JO de Paris bénéficieront de la montée du secteur après les jeux.

Partager

Elodie Fuentes

Rédactrice web, spécialisée en économie, finance et gestion de patrimoine

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Optimisez votre investissement locatif avec Selexium

Nos conseillers en gestion de patrimoine vous aide à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Crise du logement : le Gouvernement sort enfin un plan logement mais sera-t-il suffisant ?

Lire l'article

Réforme des retraites : erreurs et service en ligne surchargé, sommes-nous prêt pour la rentrée ?

Lire l'article

Nouvel impôt sur la fortune : combien pourrait coûter la transition écologique aux ultra-riches ?

Lire l'article

Décarbonation industrielle : les cimentiers visent -50 % d’émission de CO2 dans 7 ans

Lire l'article

Immobilier de luxe : Jay-Z et Beyoncé ou encore Rupert Murdoch cultivent un marché qui ne connait pas la crise

Lire l'article

Comment réussir son investissement dans une passoire thermique en 2023 ?

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra