• Accueil
  • Actualités
  • Le géant Airbnb contraint d’alerter ses clients en cas de location trop chère pendant les JO 2024

Le géant Airbnb contraint d’alerter ses clients en cas de location trop chère pendant les JO 2024

Publié le 16 Août 2023

horloge Lecture de 2 min.

Rédigé par Thomas Saint-Antonin

Thématique : Actualités

Partager

Pour lutter contre l’augmentation excessive des prix sur les locations meublées touristiques durant les Jeux olympiques de Paris, la plateforme Airbnb sera tenue d’informer ses utilisateurs si les prix pratiqués par les propriétaires sont jugés excessifs par rapport à la normale. Une charte sera même signée et mise en place début 2024 entre les plateformes de réservation et le ministère du Tourisme pour encadrer ce tout nouveau dispositif.

Le prix des locations meublées multipliées par 3 pendant les Jeux olympiques ?

Les Jeux olympiques de Paris 2024 débuteront le 26 juillet prochain, et certains propriétaires comptent bien en profiter. En effet, les tarifs des chambres ou appartements à la location pendant la durée de la compétition devraient exploser. D’après une étude du cabinet Deloitte pour le compte de la plateforme Airbnb, un hôte dont le bien est à la location sur la plateforme Airbnb devrait empocher un revenu de 221 € par nuit à l’été 2024, contre 119 € hors période des JO. Mais dans les faits, le prix d’une nuitée en région parisienne pourrait bien être multiplié par trois pendant cette période, voire davantage. Autrement dit, il devrait être assez délicat de se loger dans la capitale française pour moins de 400 €, ce qui représente un budget important. La multinationale américaine Airbnb estime que la majorité de l’offre de location dédiée à cet événement n’est pas encore disponible. En théorie, les prix auraient donc le temps de baisser grâce à une offre plus conséquente.

+85 %

À minima, le prix à débourser pour une nuit à Paris pendant la durée des Jeux olympiques sera 85 % plus élevée qu’en temps normal.

Une charte d’engagement entre le gouvernement et Airbnb

Pour tenter d’endiguer ce phénomène de hausse des prix, ou du moins d’en limiter les effets néfastes, le ministère du Tourisme s’est emparé du dossier. Une charte d’engagement sera signée à l’automne 2023 entre les principales plateformes de locations meublées du marché, dont le géant Airbnb et le ministère. Comment cela va-t-il se mettre en place ? Les utilisateurs seront avertis dès lors qu’une annonce indiquera un prix qui ne correspond pas aux tarifs moyens pratiqués dans la zone géographique concernée et pour un certain type de bien. Une mention sera visible sur la page de la réservation pour que l’utilisateur puisse réserver en toute connaissance de cause, avec le maximum d’informations à sa disposition.

À savoir

Pendant les Jeux olympiques et paralympiques, 15,9 millions de visiteurs sont attendus à Paris et dans sa région.

Cette « alerte » devrait être mise en application dès le début de l’année 2024 et pourra notamment être utile à un touriste étranger « qui ne connaît pas les prix pratiqués normalement » indique le ministère du Tourisme. Attention, cette information supplémentaire pour l’usager n’a pas pour objectif d’interdire au propriétaire la location de son bien. Ce dernier conserve la possibilité de le louer au-dessus du prix du marché et à n’importe quel prix.

20 %

La proportion de Franciliens déclarant vouloir héberger des touristes via Airbnb pendant la durée des JO.

Vers une hausse de l’inflation sur les prix et les loyers ?

L’envolée du prix des locations Airbnb pourrait jouer un vilain tour au marché immobilier en règle générale. En effet, la hausse du nombre de meublés touristiques a déjà entraîné une légère hausse du prix des ventes immobilières à l’échelle nationale, et une augmentation des loyers à Paris. Une tendance qui a également pour effet de raréfier l’offre de résidences principales sur l’année. Pour lutter contre ce phénomène qui pourrait dépasser le cadre des JO, et perdurer dans le temps, la mairie de Paris envisage d’interdire la création de nouveaux meublés touristiques dans des quartiers déjà fournis comme peut l’être Montmartre à Paris.

En résumé

  • Le ministère du Tourisme et Airbnb vont signer une charte pour informer les utilisateurs des prix abusifs des locations touristiques pendant les JO ;
  • Pendant la durée des Jeux olympiques, le prix d’une nuit à Paris devrait être au minimum 85 % supérieur à la normale ;
  • La hausse des prix des meublés touristiques durant les JO pourrait avoir un impact sur les prix de l’immobilier à plus long terme.

Partager

Thomas Saint-Antonin

Rédacteur web, spécialisé en économie et gestion de patrimoine.

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Logement : le gouvernement mobilise 1 milliard € en faveur du logement intermédiaire

Lire l'article

Rénovation énergétique : la simplification de MaPrimeRenov’ est enfin officielle

Lire l'article

Fraude fiscale : le fisc va infiltrer les réseaux sociaux pour débusquer les fraudeurs

Lire l'article

Déclaration d’impôt 2024 : les dates limites pour déclarer vos revenus

Lire l'article

Patrimoine : les frais bancaires pour les successions de moins de 5 000 €, c’est fini !

Lire l'article

Tout savoir sur la déclaration obligatoire de vos biens immobiliers en 2024

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

9 Rue Duphot