• Accueil
  • Actualités
  • Crédit immobilier : la baisse des taux se poursuit en juillet malgré un contexte politique agité

Crédit immobilier : la baisse des taux se poursuit en juillet malgré un contexte politique agité

Publié le 03 Juil 2024

horloge Lecture de 3 min.

Thématique : Actualités

Rédigé par Maeva FLORICOURT

Partager

L’été 2024 s’est installé sans inverser la tendance à la baisse des taux d’intérêt. En effet, le mois de juillet ne déroge pas à cette dynamique, qui persiste même dans un climat politique marqué par la dissolution de l’Assemblée nationale et la tenue d’élections législatives. Dans ce contexte, les institutions bancaires ont globalement opté pour une stratégie de maintien, voire de réduction de leurs taux d’emprunt. Cette décision traduit une stratégie délibérée des banques pour soutenir l’activité du marché immobilier. Malgré les incertitudes politiques, elles semblent pour l’heure déterminées à encourager l’investissement immobilier.

L’état des lieux des taux de crédit immobilier en juillet 2024

Les taux de crédit immobilier en ce mois de juillet affichent des niveaux bas, en comparaison à ceux pratiqués fin 2023. En moyenne, il est aujourd’hui possible d’emprunter à 3,50 % sur 15 ans, 3,70 % sur 20 ans et 3,90 % sur 25 ans. Certains emprunteurs parviennent même à négocier des taux encore plus bas : 3,2 % sur 15 ans, 3,3 % sur 20 ans et 3,4 % sur 25 ans. Comparée aux mois précédents, cette baisse, bien que légère, continue de rendre l’accès à la propriété de plus en plus abordable.

Le taux d’usure recule pour la première fois depuis 2021

Le taux d’usure, ce taux maximum auquel les banques peuvent prêter, a été mis à jour par la Banque de France.

« Le taux d’usure applicable aux crédits immobiliers aux ménages à taux fixe à 20 ans et plus baisse de 23 points de base. À compter du 1er juillet et jusqu’au 1er septembre, le taux d’usure sera de 6,16 % contre 6,39 % pour le deuxième trimestre. »

La Banque de France

Il s’agit de la première baisse pour cette catégorie d’emprunt, qui, pour rappel, représente plus de la moitié de la production de nouveaux crédits. Il faut, en effet, remonter jusqu’en avril 2017 pour retrouver une telle baisse.

La réaction des banques face au contexte politique

Malgré les incertitudes politiques liées à la dissolution de l’Assemblée nationale et aux élections législatives, les banques n’ont pas cédé à la panique. 

« À ce jour, la dissolution n’a pas eu d’impact sur les taux de crédit immobilier qui restent toujours aussi attractifs. Les barèmes que nous avons reçus depuis le 9 juin sont pour la plupart soit stables, soit orientés à la baisse, témoignant de la volonté intacte des banques de prêter.  »

Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer

Cette stabilité des taux est également partagée par Maël Bernier, porte-parole du courtier Meilleurtaux, qui indique que « la tendance n’est pas à la panique haussière dans les banques. »

Quels sont les facteurs qui expliquent cette baisse des taux ?

Plusieurs facteurs expliquent cette baisse continue des taux. La Banque centrale européenne (BCE) a récemment procédé à une première baisse de ses taux, ce qui a un effet positif sur ceux pratiqués par les banques commerciales. De plus, bien que le taux d’emprunt d’État à 10 ans (OAT) ait augmenté de 3 % à 3,30 % depuis début juin, cette hausse n’a pas encore été répercutée sur les taux de crédit immobilier.

Les banques cherchent également à attirer de nouveaux emprunteurs en offrant des décotes supplémentaires, notamment à travers des « décotes vertes » pour les biens énergétiquement performants et des offres spéciales pour les primo-accédants. Ces stratégies montrent leur volonté de dynamiser le marché immobilier en proposant des taux encore plus attractifs.

Les critères d’octroi d’un crédit immobilier en 2024

Les critères d’octroi de crédit n’ont pas évolué de manière significative. Les banques continuent de prêter, avec une attention particulière pour les jeunes emprunteurs, les profils solides et les acquéreurs de biens respectueux de l’environnement. Ces emprunteurs peuvent bénéficier de décotes avantageuses, ce qui renforce encore leur capacité d’achat.

La baisse des taux de crédit immobilier offre assurément des opportunités intéressantes aux emprunteurs. Les primo-accédants, en particulier, peuvent profiter des taux bonifiés pour accéder à la propriété à des conditions plus favorables. Les acheteurs doivent cependant rester vigilants et bien comparer les offres des différentes banques pour obtenir le meilleur taux possible.

Pour ceux qui envisagent de souscrire un prêt immobilier, c’est le moment idéal pour se lancer. Les conditions actuelles permettent de financer des projets immobiliers à des coûts réduits, ce qui rend actuellement l’investissement immobilier plus accessible et potentiellement plus rentable à long terme.

Quel impact de la baisse des taux sur le marché immobilier ?

La stabilité et la baisse des taux de crédit immobilier ont un impact direct sur le marché immobilier. Elles contribuent à soutenir la demande, même dans un contexte de reprise fragile. Les prix de l’immobilier restent relativement stables et le volume des transactions pourrait augmenter grâce au renforcement de l’accessibilité des crédits. Il sera, en revanche, déterminant de surveiller les avancées politiques et économiques futures. Les résultats des élections législatives, le 7 juillet prochain, et les réactions des marchés qui vont en découler pourraient influencer les taux d’emprunt et, par conséquent, les conditions d’accès des crédits immobiliers.

En résumé

  • Les taux de crédit immobilier continuent de baisser en juillet 2024, malgré le contexte politique instable marqué par la dissolution de l’Assemblée nationale et l’anticipation des élections législatives.
  • Les banques ont globalement décidé de maintenir, voire, pour certaines, de diminuer leurs taux.
  • Les taux d’emprunt moyens pour juillet avoisinent les : 3,50 % sur 15 ans, 3,70 % sur 20 ans et 3,90 % sur 25 ans.

Nos sources

Partager

Maeva FLORICOURT

RÉDACTRICE WEB, SPÉCIALISÉE EN ÉCONOMIE, FINANCE ET GESTION DE PATRIMOINE

Découvrir cette auteure

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Le Conseil d’État annule le maintien de la niche fiscale Airbnb

Lire l'article

Impôts : ces 4 échéances fiscales de juillet 2024 à retenir

Lire l'article

Élections Législatives 2024 : le coût des programmes économiques des 3 principaux partis

Lire l'article

Élections législatives 2024 : ces partis qui promettent de supprimer l’impôt sur l’héritage direct

Lire l'article

Élections législatives 2024 : le sort de la dernière réforme des retraites selon les partis

Lire l'article

Sobriété énergétique : le Conseil d’analyse économique juge la rénovation des logements indispensable

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

9 Rue Duphot