Devenir propriétaire à Rennes : les 5 pièges à éviter

Rennes a le vent en poupe auprès des investisseurs ces derniers temps. Ville dynamique idéalement située entre la côte Atlantique et la capitale, elle est très appréciée des jeunes actifs qui souhaitent devenir propriétaire. Toutefois, il y a certains pièges à éviter et des choses à savoir avant de se lancer dans l’aventure de la primo-accession à Rennes. Tour d’horizon des éléments souvent négligés par les futurs acquéreurs.

Devenir propriétaire dans l’immobilier neuf à Rennes : les pièges à éviter

L’acquisition d’un bien immobilier est une décision importante. Alors au moment de devenir propriétaire, il est indispensable de se poser les bonnes questions et surtout de ne pas laisser certaines d’entre elles sans réponse. Dès la première visite d’un logement, n’hésitez pas à venir avec une liste de questions et points à aborder. Si la configuration du bien a une importance de taille, d’autres données moins évidentes à première vue sont à prendre en compte. À Rennes, le marché de l’immobilier voit la demande croître plus vite que l’offre. Pour autant, il est possible de réaliser des transactions intéressantes. Attention, même en cas de coup de cœur, n’hésitez pas à demander une seconde visite.

Piège n°1 : Ne pas faire attention à l’emplacement du bien

Bien qu’on établit nos recherches immobilières en fonction d’un périmètre préalablement défini, on néglige trop souvent le cadre environnant. En effet, le futur acquéreur a tendance à cibler le quartier en fonction de ses goûts et de ses migrations pendulaires. Mais, au sein même d’un quartier, il est indispensable de prendre en considération la présence ou non de commerces, d’infrastructures ou encore de réseaux de transports qui le desservent. Si, au quotidien, ce petit détail fait une grande différence, il peut aussi changer le prix auquel vous revendrez votre bien immobilier dans quelques années. À Rennes, le quartier Thabor-Saint Hélier, proche de la gare, connaît un nouveau souffle grâce aux projets d’urbanisation. Le secteur devrait continuer de monter et d’attirer les acheteurs.

Piège n°2 : Ne pas solliciter les prêts aidés proposés à Rennes

Bien que l’immobilier rennais affiche encore des prix raisonnables, par rapport à d’autres grandes métropoles, la hausse récente rend l’accès à la propriété moins aisée. Pour favoriser la primo-accession à Rennes, la métropole met en place des partenariats permettant aux futurs acquéreurs de demander un prêt à taux zéro (PTZ). Autre dispositif aidé que la métropole de Rennes promeut : la location-accession. Les primo-accédants ont ainsi une palette d’outils à disposition pour compléter le financement de leur projet immobilier. À Rennes, 6 463 foyers ont été bénéficiaires de l’accession aidée depuis 1997.

Piège n°3 : Ne pas tenir compte des projets d’urbanisme rennais

Il s’agit probablement du piège le plus négligé par les Rennais qui souhaitent devenir propriétaire. Dans le cadre de la primo-accession, prendre en compte les projets d’urbanisme et les travaux envisagés dans la zone est un atout de taille. En effet, à Rennes, le grand projet Rennes 2030 a pour objectif de donner un nouveau visage à la métropole. Par exemple, les quartiers rennais du Blosne, de Maurepas et de Villejean bénéficient du programme de renouvellement urbain 2016-2026, incluant notamment la construction de 3 000 nouveaux logements et 3 nouvelles écoles.

Piège n°4 : Ne pas prendre en compte le coût d’une copropriété à Rennes

Devenir propriétaire en habitat collectif à Rennes est l’une des options qui s’offrent aux futurs acquéreurs. Si vous faites ce choix, n’omettez pas les questions relatives à la copropriété et sa gestion durant la visite du bien. En effet, suivant le mode de gestion et la taille de l’immeuble, le coût supporté par les propriétaires peut varier. À Rennes, 88 % des copropriétés sont gérées par des syndics professionnels et 12 % par des syndics bénévoles. Les charges de copropriété s’élèvent en moyenne à 22 €/m²/an. Il est donc judicieux de prendre en compte cette dépense inhérente au bien immobilier dans votre budget.

Piège n°5 : Ne pas tenir compte de la fiscalité locale dans son budget à l’année

Vous allez devenir propriétaire à Rennes ? N’oubliez pas de prendre en compte les impôts locaux dans votre budget global. Dès la visite du bien immobilier, n’hésitez pas à demander au propriétaire ou à l’agent immobilier le montant approximatif de la taxe foncière. Le gouvernement a également mis à disposition des bases de données sur Internet indiquant les taux appliqués par les communes. S’il s’agit d’approximations, cela peut déjà vous donner une idée de la somme que vous devrez débourser une fois que vous serez propriétaire.

Tous les appartements neufs en accession libre à Rennes

Vous souhaitez devenir propriétaire d’un logement neuf à Rennes ? Voici tous les programmes immobiliers disponibles à Rennes.

Notre sélection d'appartements en accession libre à Rennes :

  • ANRU
  • Pinel

Programme neuf réf. 002-35-1951
Investir à SAINT-MALO


du T3 au T4

À partir de :

225 000 €

Voir le programme

  • LMNP

Programme neuf réf. 043-35-1987
Investir à Bruz


T2

À partir de :

198 240 €

Voir le programme

  • Pinel

Programme neuf réf. 002-56-1263
Investir à VANNES


T4

À partir de :

277 900 €

Voir le programme

  • Pinel

Programme neuf réf. 002-35-2022
Investir à RENNES


du T1 au T2

À partir de :

199 000 €

Voir le programme

  • Pinel

Programme neuf réf. 002-35-1605
Investir à RENNES


du T1 au T2

À partir de :

159 000 €

Voir le programme

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra