• Accueil
  • Actualités
  • L’immobilier locatif pris à la gorge, certains agents ne diffusent même plus les annonces

L’immobilier locatif pris à la gorge, certains agents ne diffusent même plus les annonces

Publié le 26 Oct 2023

horloge Lecture de 4 min.

Rédigé par Elodie Fuentes

Thématique : Actualités

Partager

La chute des transactions immobilières freine considérablement la mobilité du parc locatif privé, engorgeant totalement le marché. Le président du groupe Century 21, invité du Grand rendez-vous de Capital, dépeint une situation inédite aux conséquences économiques et sociales observées dans les métropoles à flux tendu.

Pourquoi trouver une location devient impossible dans certaines villes ?

Invité du Grand Rendez-vous de l’immo de Capital, Charles Marinakis, président du réseau d’agences immobilières national Century 21, nous éclaire sur la situation de blocage que rencontre le marché locatif. La France n’a jamais été aussi pauvre en locations et le spécialiste de l’immobilier, comme d’autres, clarifie la situation de « crise du logement et non de crise de l’immobilier« . Il étaye par ailleurs ses propos, en expliquant qu’un propriétaire est aujourd’hui protégé par le mécanisme des taux fixes, contrairement au locataire.

Pour comprendre les facteurs aggravants d’une situation inédite en hexagone, le président du réseau revient sur les 3 éléments fondateurs qui alimentent le parc locatif privé :

  • les investisseurs locatifs privés
  • la construction de logements neufs
  • les locataires qui quittent leur logement pour devenir propriétaires

Il s’agit des trois matières nourricières du volume de logements en location présent sur le marché. Or, ce sont précisément ces trois segments qui sont touchés frontalement par la remontée des taux, par la baisse des prix de vente qui se fait attendre et par des mesures gouvernementales qui viennent « contrarier » les investisseurs privés. Les passoires thermiques sortent du marché locatif, les congés de bail sont divisés par 2 ou 3 dans certaines métropoles faute de pouvoir quitter sa location pour accéder à la propriété, sans parler des bénéfices fiscaux des propriétaires à privilégier les locations de meublés touristiques sur les plateformes de location. En bref, le marché de la location privé se meurt, à tel point qu’il devient désormais impossible de trouver une location dans certaines métropoles. Le président de Century 21 alerte et insiste sur un phénomène inédit, jamais vu jusqu’alors par la profession.

Il nous arrive d’avoir 600 à 700 demandes par jour pour une location

Propos tenus par le Président de Century 21, Charles Marinakis

De l’autre côté du rideau, Charles Marinakis décrit une situation extrêmement tendue pour les professionnels. Dans certaines de ses agences, l’offre est tellement asséchée que des agents font le choix de ne plus répondre au téléphone et de ne plus diffuser les annonces de location sur leur site.

Certaines agences reçoivent tellement de demandes que c’est devenu mécaniquement ingérable.

Propos tenus par le Président de Century 21, Charles Marinakis

Où le marché locatif est-il bouché ?

Les plus grandes métropoles de France sont les plus touchées par l’assèchement du parc locatif, avec des villes comme Toulouse, Bordeaux, Lyon ou encore Paris, pour qui le nombre de biens disponibles est en panne sèche. Le président de Century 21 met en avant la souffrance d’un marché « estudiantin ». Les petites surfaces, majoritairement plébiscitées par les investisseurs locatifs privés pour des raisons jusqu’alors justifiées par des avantages fiscaux attrayants, manquent désormais à l’appel. Les studios, les T1 dans des villes attractives pour la jeune génération ne sont plus en mesure de répondre favorablement aux demandes de logements des nouveaux arrivants. L’expert rappel par ailleurs que la flambée des prix immobiliers dans certaines villes, comme Bordeaux ou sur la côte Ouest plus largement, participe à ce phénomène. « La flambée des prix artificielle », comme il la dépeint, a complètement déséquilibré le marché immobilier, pénalisant aujourd’hui les locataires souhaitant quitter leur logement pour acquérir leur résidence principale. Les locations partent comme des petits pains et une chose est sûre, le risque de vacance locative n’a jamais été aussi faible pour les bailleurs privés. 

Les deux indicateurs forts de l’immobilier ont été télescopés il y a 12 mois […] les taux et le prix moyen au m².

Propos tenus par le Président de Century 21, Charles Marinakis

Quelles sont les conséquences de la pénurie de locations ?

Olivier Klein, l’ancien ministre du logement, avait alerté sur les conséquences de la crise du logement, en parlant le premier d’une « bombe sociale ». Mais ce que le journaliste de l’émission de Capital met en exergue semble confirmer le présage de l’ancien ministre et s’en explique. La pénurie de locations en France pousserait 12 % des étudiants à renoncer à poursuivre leurs études, faute de pouvoir se loger dans les métropoles les plus tendues. Si les étudiants sont cités par beaucoup comme les victimes de la crise du logement, ils ne sont pas les seuls à subir cette traversée du désert. Les jeunes actifs recrutés par des sociétés implantées dans les territoires concernés par la tension locative ne seraient pas épargnés non plus. Et pour cause, 17 % des contrats d’embauches en France n’aboutiraient pas suite aux difficultés pour les jeunes recrues sélectionnées à se loger. Quand on sait que les talents se font rares, et que les entreprises rencontrent de réelles problématiques à recruter des profils qualifiés, c’est effectivement l’ensemble d’un macro-système économique et social qui est impacté par le manque de locations dans le pays.

En résumé

  • La crise du logement, pour laquelle certaines villes n’ont plus de biens à proposer à la location, est une situation inédite selon le président de Century 21 ;
  • Les grandes métropoles et les villes étudiantes sont les plus touchées par le manque de logements sur le marché locatif privé ;
  • Le nombre d’étudiants et de contrats signés est en baisse dans les villes les plus tendues, faute de locations disponibles pour les candidats.

Partager

Elodie Fuentes

Rédactrice web, spécialisée en économie, finance et gestion de patrimoine

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Logement : le gouvernement mobilise 1 milliard € en faveur du logement intermédiaire

Lire l'article

Rénovation énergétique : la simplification de MaPrimeRenov’ est enfin officielle

Lire l'article

Fraude fiscale : le fisc va infiltrer les réseaux sociaux pour débusquer les fraudeurs

Lire l'article

Déclaration d’impôt 2024 : les dates limites pour déclarer vos revenus

Lire l'article

Patrimoine : les frais bancaires pour les successions de moins de 5 000 €, c’est fini !

Lire l'article

Tout savoir sur la déclaration obligatoire de vos biens immobiliers en 2024

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

9 Rue Duphot