Crise post-Covid : comment évolue l’épargne des Français

Publié le 18 Juil 2020

horloge Lecture de 3 min.

Rédigé par Julie François

Thématique : Placements financiers

Partager

Le confinement, conséquence de la crise liée au Coronavirus, est venu bouleverser le quotidien, mais aussi les habitudes d’épargne des Français. Les récents rapports sur les différents supports d’épargne montrent qu’à court terme les comportements des épargnants ont évolué. Le point sur ces modifications.

L’épargne à tout prix

La crise de Covid-19 et le confinement sont venus modifier les habitudes de consommation. Conséquence directe, les Français ont épargné davantage que d’habitude. Selon une étude du Baromètre Épargne et Placements de la BPCE, publiée en juin 2020, les épargnants ont engrangé 45 milliards d’euros entre mars et avril. L’épargne dite « forcée » aurait donc été sous-estimée, puisque l’étude montre également que malgré la baisse de revenus de nombreux ménages, 45 % des interrogés ont épargné autant qu’avant et 18 % ont mis plus d’argent de côté. Et cette tendance ne semble pas s’arrêter avec le déconfinement. Suite à la crise sanitaire liée au Covid-19, plus d’un quart des interrogés souhaitent renforcer leur épargne de précaution. Malgré le recul du pouvoir d’achat, l’aspiration à l’épargne reste forte.

Sur la période de confinement, les versements sur les livrets A et LDDS ont battu des records. Le total des versements dépasse les 5 milliards d’euros, pour le seul mois de mai 2020, contre seulement 1,61 milliard d’euros en mai 2019. En tout, la collecte enregistrée sur ces livrets depuis le début de l’année est de 22,4 milliards, contre 16,6 milliards d’euros sur toute l’année 2019. Face à l’incertitude, les Français ont donc choisi de placer leur argent sur des supports non-risqués.

Penser à l’avenir, l’autre priorité des Français

Les épargnants semblent avoir tiré quelques leçons de la crise et s’inquiètent davantage pour leur épargne à long terme. Toujours selon le baromètre de la BPCE, 41 % des interrogés pensent qu’épargner pour la retraite est important, mais pour 20 % d’entre eux, il s’agit même d’une priorité. N’y voyons pas là qu’une simple intention puisque, de fait, la détention d’épargne retraite (individuelle et collective) a progressé en 2020, par rapport aux années précédentes. Selon l’enquête annuelle menée par Kantar, « 71 % des personnes déclarant détenir au moins un produit d’épargne retraite ont entre 35 et 64 ans. Dans cette tranche d’âge, le taux de détention est supérieur à 20 %. » Épargner pour préparer sa retraite et faire face à une éventuelle baisse des revenus est une réelle préoccupation.

L’immobilier plutôt que l’assurance vie

Bien que la crise ait mis le secteur de l’immobilier à l’arrêt obligeant de nombreux Français a reporter leur projet, la confiance dans la pierre est toujours au rendez-vous. Selon le baromètre de la BPCE, plus d’un quart (27 %) des interrogés continuent de penser que c’est le bon moment pour acheter un logement. La plupart ont d’ailleurs réactivé leur projet d’achat immobilier dès le déconfinement. Une fois de plus, l’immobilier sort gagnant des sondages et reste, pour les Français, le meilleur investissement pour placer son argent. Selon l’enquête du baromètre Épargne et Placement de la BPCE, 55 % des interrogés estiment qu’il est intéressant d’investir dans de l’immobilier plutôt que des placements financiers.

Ce constat se retrouve dans les chiffres. Depuis le mois de mars 2020, l’assurance vie enregistre une collecte négative. Pour le mois de mai, les cotisations versées s’élèvent à 5,7 milliards d’euros et les prestations versées à 7,9 milliards d’euros, soit une décollecte de 2,2 milliards d’euros. Selon la Fédération Française de l’Assurance, la collecte nette s’établit à -4,0 milliards d’euros au cours des cinq premiers mois de l’année (12,7 milliards d’euros sur la même période en 2019). Un désaveu inédit pour ce placement souvent présenté comme le préféré des Français.

Inciter les Français à investir, le défi du nouveau gouvernement

Plusieurs experts s’entendent sur le fait que l’épargne des Français pourrait être le moteur de relance de l’économie. Selon l’Observatoire Français des Conjonctures Economiques (OFCE), l' »épargne forcée » des Français depuis le début du confinement serait estimée à 55 milliards d’euros. À cela s’ajouteraient 20 milliards d’euros supplémentaires épargnés depuis la fin du confinement. Au total, les Français auraient donc épargné 75 milliards d’euros en l’espace de 16 semaines. Nombreux, dans les sphères politique et économique, sont ceux qui enjoignent les Français à réinvestir leur épargne dans l’économie. Toujours, selon les chiffres communiqués par l’OFCE, l’économie française a perdu environ 165 milliards d’euros (près de 7 % du PIB). En réinjectant la totalité du montant épargné par les Français dans la consommation, la moitié du terrain perdu serait regagnée. Mais, entre la théorie et la pratique, il y a bien plus qu’un pas.

En résumé

  • La crise de Covid-19 et le confinement ont incité les Français à moins consommer et, pour certains, à épargner plus. Les comportements des épargnants ont, durant cette période inédite, évolué. Le rapport à l’épargne a changé et le contexte incertain a influé certaines décisions.
  • Ainsi, les livrets d’épargne ont rencontré un grand succès pendant le confinement avec des collectes records sur les mois de mars, avril et mai. L’épargne retraite, comme produit destiné à préparer son avenir, a aussi connu un regain d’intérêt. L’immobilier reste, malgré les circonstances, l’un des placements privilégiés des Français qui n’ont pas abandonné leur projet d’achat pendant le confinement.
  • Réinvestir l’épargne dormante des Français, c’est le grand défi que s’est imposé le gouvernement pour relancer l’économie. Si les chiffres parlent d’eux-mêmes, il faut maintenant trouver la méthode qui incitera les épargnants à desserrer les cordons de la bourse.

Partager

Julie François

Rédactrice spécialisée en gestion de patrimoine, économie, finances

Découvrir cet auteurIcone Lien (Plus)

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

bulle-conseil

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Lire l'article arrow

Lire l'article arrow

PEA : les frais désormais plafonnés

Lire l'article arrow

Lire l'article arrow

Découvrir toutes les actualités Icone Lien (Plus)

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence – Marseille

Biarritz

Bordeaux

Chambéry

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra