• Accueil
  • FAQ
  • Comment mesurer le risque financier d’une stratégie patrimoniale ?

Comment mesurer le risque financier d’une stratégie patrimoniale ?

Plusieurs outils de mesure permettent d'évaluer le risque financier des placements. Pour sécuriser au mieux le portefeuille de leurs clients, les conseillers en gestion patrimoniale tiennent compte de plusieurs indicateurs. Des techniques quantitatives toujours plus sophistiquées sont développées afin de mesurer le risque d'un portefeuille. Voici les principaux indicateurs à connaître.

Partager

Quels sont les principaux indicateurs de risques ?

Pour mesurer le risque financier d’un portefeuille, plusieurs indicateurs doivent être pris en compte. Ils permettent notamment d’envisager les éventuelles pertes liées à un actif. Chaque indicateur a une fonction propre. Ainsi, son résultat ne prend sens que s’il s’inscrit dans une analyse comparative approfondie des risques.

La volatilité

Il s’agit de la mesure la plus utilisée pour mesurer le risque financier. La volatilité repose sur le concept mathématique d’écart type. Elle indique l’amplitude de variation du prix autour de sa moyenne. Plus une classe d’actifs est volatile, plus le risque est élevé, car on estime que la performance réalisée peut être différente de la moyenne espérée. À titre informatif, la volatilité moyenne des actions avoisine 15 % (ex : CAC 40), celle des obligations est généralement autour de 5 % et celle des placements monétaires autour de 0 % (ex : livret A). Attention, la volatilité ne permet pas de distinguer le bon du mauvais risque, c’est-à-dire distinguer les performances positives des négatives. Il s’agit simplement d’un indicateur général qui n’est pas nécessairement intuitif pour l’investisseur.

La Value at Risk (VaR)

La Value at Risk (VaR) permet de mesurer le montant de la perte maximale pour une durée et un certain seuil (le seuil souvent retenu correspond à 95 % des cas). Grâce à cet indicateur, il est, par exemple, possible de calculer la probabilité de perte d’un actif sur une base journalière. Autrement dit, la VaR donne une indication de la pire performance (ou la meilleure) que peut subir un investisseur sur une période donnée (dans 95 % des cas). Cet indicateur donne donc une bonne idée du rendement minimal possible sur une période relativement courte. Elle permet à l’investisseur d’évaluer si le jeu en vaut la chandelle en calculant la probabilité de perte d’un actif sur une base journalière, hebdomadaire ou mensuelle.

Le Max Drawdown ou perte maximale

Le risque financier étant souvent associé à la notion de « perte ». Le Max Drawdown constitue, en ce sens, un bon indicateur pour un investisseur puisqu’il calcule la perte maximale, sur une période de temps donnée, subie par un investisseur qui aurait acheté l’actif au plus haut. Autrement dit, le Max Drawdown correspond à la baisse maximale d’un actif (en pourcentage) de la valeur maximale de cet actif sur la période donnée. Il s’agit d’un indicateur facile à comprendre pour les investisseurs mais difficile à appréhender car il nécessite de stabiliser à la fois la volatilité et le rendement. Attention, il ne fournit aucune information sur la fréquence, ni la probabilité que cette perte soit réellement obtenue.

Le SRRI

Le Synthetic Risk and Reward Indicator (SRRI) ou indicateur synthétique de risque et de rendement, permet de comparer les risques induits par des placements différents. Il donne également la possibilité de vérifier qu’un produit de placement corresponde bien au profil de risque de l’investisseur. Par conséquent, pour les professionnels de la gestion de patrimoine comme pour les investisseurs, le SRRI constitue un indicateur clé. Cet indicateur, basé sur la volatilité, met en relation le rendement et le risque. Pour aider les novices en finance à comprendre cet indicateur, une échelle simplifiée a été définie (voir tableau ci-dessous)

Les différentes valeurs du SRRI

SRRIVolatilité correspondante
1Inférieure à 0.5 %
2De 0.5 % à moins de 2 %
3De 2 % à moins de 5 %
4De 5 % à moins de 10 %
5De 10 % à moins de 15 %
6De 15 % à moins de 25 %
7De 25 % et plus

Quelles sont les limites de ces indicateurs ?

Les indicateurs de mesure du risque financier présentés ci-dessus constituent une liste non-exhaustive des outils qui peuvent être utilisés par les professionnels pour constituer une stratégie patrimoniale solide. D’autres indicateurs existent. Tous présentent, toutefois, des limites et ne permettent pas d’appréhender complètement le risque. En effet, par des modélisations et des calculs de probabilité, on obtient des résultats qui permettent de mieux cerner le comportement d’un actif sur le marché. Cependant, aucun de ces indicateurs ne garantit la stabilité des rendements futurs d’un placement. Chacun d’entre eux mesure un aspect particulier du risque financier. Il est important de replacer le résultat obtenu dans un contexte et de le mettre en perspective en fonction des objectifs de rendement, de risque et horizon d’investissement du client.

Pas de commentaire

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra