Devenir propriétaire à Marseille : les 5 pièges à éviter

Vous envisagez de devenir propriétaire à Marseille ? Un projet immobilier est toujours une étape cruciale qui nécessite de prendre de nombreuses décisions. Pour éviter les mauvaises surprises, voici quelques points importants à ne pas perdre de vue au moment de démarrer vos recherches de logement dans la cité phocéenne.

Devenir propriétaire dans l’immobilier neuf à Marseille : les pièges à éviter

À Marseille, comme ailleurs, il y a bon nombre de choses à savoir lorsqu’on souhaite devenir propriétaire. Qu’il s’agisse de primo-accession à Marseille ou d’un second achat, certaines règles de base sont à observer pour ne pas se tromper dans son choix. La connaissance du marché de l’immobilier local est la pierre angulaire de tout projet immobilier réussi. Il existe de nombreux pièges qui sont facilement évitables si votre projet immobilier est bien défini. En résidence principale, le coup de cœur possède une place de choix, mais il ne faut pas oublier les autres aspects, car ceux-ci font parfois la différence.

Piège n°1 : Ne pas faire attention à l’environnement du bien

Ce danger, qui est souvent associé à l’investissement locatif, est également valable pour l’achat d’une résidence principale. En effet, les futurs propriétaires ont tendance à attacher de l’importance au bien immobilier, à tel point qu’ils en oublient que ce bien est situé dans une rue, dans un quartier. Au moment de la visite, il est conseillé de ne pas se contenter de faire le tour du propriétaire, mais de prendre également le temps de se promener dans le quartier. Repérer les éventuels commerces, les réseaux de transports existants, les infrastructures, etc. Ces détails sont essentiels, car votre bien peut, au fil des années, prendre de la valeur grâce au développement de la zone. Certains quartiers de Marseille, comme le vieux port ou la Joliette, sont devenus résidentiels au fil du temps et les prix ne cessent d’augmenter.

Piège n°2 : Ne pas solliciter le Nouveau Chèque Premier Logement

Les primo-accédants souhaitant acheter à Marseille disposent d’une palette de prêts aidés pour compléter le financement de leur projet immobilier. Pour encourager la primo-accession à Marseille, malgré la hausse des prix de l’immobilier, la municipalité a mis en place un dispositif d’aide nommé « Le Nouveau Chèque Premier Logement (NCPL) ». Les futurs propriétaires peuvent cumuler cette aide avec un prêt à taux zéro et ainsi financer leur achat à moindre coût. Penser qu’un crédit immobilier suffit pour devenir propriétaire n’est pas totalement faux, mais de nombreux prêts aidés sont proposés par l’Etat et les collectivités, pourquoi ne pas en profiter si ce type de montage permet de baisser le coût de votre projet ?

Piège n°3 : Ne pas tenir compte des projets d’urbanisme marseillais

Les projets d’urbanisme s’étendent souvent sur plusieurs années. Certains peuvent avoir un impact positif sur l’environnement de votre bien immobilier (construction d’une ligne de métro, piétonnisation des rues, …), d’autres peuvent aussi avoir un impact négatif (construction d’immeubles ou de routes proches, …). Quel que soit le point de vue adopté, ces travaux doivent être pris en compte lors de votre achat immobilier, car ils peuvent venir perturber vos projets à court ou long terme (nuisances sonores, non-accessibilité à la rue, …). Renseignez-vous donc des projets d’urbanisme prévus dans le quartier avant de formuler une offre d’achat. À Marseille, la ville a lancé un certain nombre de dispositifs afin d’inciter les propriétaires bailleurs et les occupants de logements privés anciens à réhabiliter leurs logements situés dans les secteurs de la ville où l’habitat se dégrade. Cette zone de la cité phocéenne est donc amenée à évoluer au cours des prochaines années.

Piège n°4 : Ne pas prendre en compte le coût d’une copropriété à Marseille

Si vous avez choisi d’investir dans l’immobilier neuf collectif, il est important de voir au-delà de l’appartement et de s’attarder sur la copropriété. Excité par le projet de la primo-accession, on en oublierait parfois de compter dans notre plan de financement les charges de copropriété et les taxes. Celles-ci représentent pourtant à elles seules un budget non-négligeable. À Marseille, 96 % des copropriétés sont gérées par des syndics professionnels et 4 % par des syndics bénévoles. On estime, en moyenne, les charges de copropriété à 25 €/m²/an.

Piège n°5 : Ne pas tenir compte de la fiscalité locale dans son budget à l’année

Ce piège est le plus courant chez les primo-accédants. Il est d’autant dangereux que les impôts locaux et notamment la taxe foncière, se sont alourdis ces dernières années. Selon l’observatoire de l’Union des propriétaires immobiliers (UNPI), la taxe foncière a bondi de 22 % en 10 ans à Marseille. Si cette hausse est inférieure à celle enregistrée au niveau national, elle est tout de même significative.

Tous les appartements neufs en accession libre à Marseille

Vous souhaitez devenir propriétaire ? Découvrez tous les programmes neufs en cours à Marseille.

Notre sélection d'appartements en accession libre à Marseille :

  • Pinel

Programme neuf réf. 002-13-1760
Investir à LA CIOTAT


T4

À partir de :

386 000 €

Voir le programme

  • Pinel

Programme neuf réf. 002-13-2307
Investir à MARSEILLE


du T2 au T4

À partir de :

187 000 €

Voir le programme

  • Pinel

Programme neuf réf. 002-13-1171
Investir à MARSEILLE


T4

À partir de :

407 800 €

Voir le programme

  • ANRU
  • Pinel

Programme neuf réf. 002-13-1804
Investir à AUBAGNE


du T2 au T4

À partir de :

210 554 €

Voir le programme

  • ANRU
  • Pinel

Programme neuf réf. 002-13-2308
Investir à MARSEILLE


du T2 au T3

À partir de :

161 000 €

Voir le programme

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

bulle-conseil

Vous voulez obtenir des conseils ?

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence – Marseille

Biarritz

Bordeaux

Chambéry

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra