• Accueil
  • Actualités
  • Emmanuel Macron : quels vont être les grands axes de sa nouvelle politique du Logement ?

Emmanuel Macron : quels vont être les grands axes de sa nouvelle politique du Logement ?

Publié le 27 Avr 2022

horloge Lecture de 5 min.

Rédigé par Natacha Piquemal

Thématique : Patrimoine

Partager

Si pour nombre de professionnels du secteur, ainsi que pour beaucoup de concitoyens, le premier quinquennat d’Emmanuel Macron n’a pas convaincu en matière de logement, qu’en sera-t-il durant ces 5 prochaines années ? Quelques jours avant sa réélection, le président sortant prenait la parole sur le sujet dans une tribune libre, mettant notamment en avant la volonté de mettre en place une caution publique pour tous les locataires. Mal-logement, construction, écologie, nous faisons le point sur les grands axes de la politique qui sera, vraisemblablement, menée tout au long de ce prochain quinquennat.

De 2017 à 2022 : mauvais bilan en matière de logement

Les professionnels sont unanimes : le premier quinquennat du Président Macron n’a pas fait la part belle au monde de la construction et de l’immobilier. Si le chef de l’Etat, à peine réélu, prône une continuité dans les actions menées sur les cinq prochaines années, ils sont déjà nombreux à monter au créneau pour lui signifier qu’il va plutôt falloir marquer une véritable différence. Parmi ces porte-voix, on retrouve notamment Henri Buzy-Cazaux, président fondateur de l’Institut du Management des Services Immobiliers qui, à travers une tribune libre publiée ce lundi, a tenu à rappeler à Emmanuel Macron les grands manquements de ce premier mandat et tous les défis qui l’attendent dans ce domaine pour le suivant :

  • Dérégulation des prix de l’immobilier, rendant l’accession à la propriété de plus en plus difficile pour de nombreux Français;
  • Rallongement des durées d’emprunt pour faire face à l’augmentation constante des prix;
  • Une fiscalité obsolète : si la suppression de la taxe d’habitation a fait, à première vue, de nombreux heureux, elle a pour conséquence l’augmentation de la taxe foncière. Elle prive également désormais les collectivités locales de ressources financières pour faire évoluer leurs services publics dédiés aux nouveaux habitants, entrainant donc le refus de nombreux permis de construire par les maires;
  • Inflation, assortie d’une hausse marquée des taux de crédit immobilier;
  • Hausse des prix des matériaux;
  • De fortes attentes vis-à-vis des propriétaires concernant la transition énergétique de leurs logements anciens, entrainant des difficultés financières à moyen terme;
  • Manque criant de constructions neuves, que ce soit dans le parc privé ou le parc social.

Du côté du logement social justement, c’est l’Union Sociale pour l’Habitat, présidée par Emmanuelle Cosse, ex-ministre du Logement, qui a déjà pris la parole suite à la réélection d’Emmanuel Macron. Même son de cloche de leur côté : il est urgent que le logement soit considéré comme “une grande cause nationale du quinquennat”. Les besoins en terme de logements sont énormes à travers tout le territoire et pourtant, la machine à construire promise par Emmanuel Macron en 2017 ne s’est pas emballée ces 5 dernières années. Il paraît donc primordial de mettre en route la construction de nouveaux logements sociaux, tout en permettant aux organismes du monde HLM d’avoir les moyens de rénover les parcs existants.

Mais alors face à ces attentes, tant du côté des professionnels que des citoyens, que propose le président pour les 5 prochaines années en ce qui concerne le Logement ?

6 grands axes définis par le président pour ce nouveau mandat

C’est, lui aussi, par le biais d’une tribune libre, qu’Emmanuel Macron a fait part de ses ambitions en matière de Logement, quelques jours avant sa réélection. Tournant autour de 6 grands axes, le projet du chef de l’Etat, semble, sur le papier du moins, répondre en grande partie aux attentes des Français, ainsi qu’à celles des professionnels du secteur. Ayant parfaitement conscience que “le sujet est crucial dans le quotidien des Français”, il précise qu’il est nécessaire de ne “pas opposer des visions du logement. Nous devons bâtir, rénover, adapter, rendre abordable“.

Si le chef de l’Etat tire un bilan somme toute positif de l’action gouvernementale menée en la matière durant ce premier quinquennat (mise en construction de 2 millions de logements, rénovation thermique, mobilisation exceptionnelle de 200 000 places d’hébergement d’urgence), il note tout de même qu’il reste extrêmement compliqué pour de nombreux citoyens français d’accéder à un logement. Pour tenter de remédier à cette situation et ainsi, améliorer la vie quotidienne de nombreux Français, Emmanuel Macron entend construire ses actions autour de 5 grands axes :

  • La décentralisation des compétences : en donnant l’opportunité aux collectivités locales de gérer directement les compétences liées au logement. Il souhaite ainsi faciliter la mise en construction de nouveaux chantiers et réduire les délais liés.
  • La rénovation des logements : s’il s’agit d’un axe déjà travaillé lors de son précédent mandat, Emmanuel Macron ne compte pas en rester là. Il entend poursuivre les actions déjà mises en place concernant la rénovation énergétique, en se fixant notamment un objectif de 700 000 logements rénovés chaque année durant les 5 prochaines années. Sans oublier, en parallèle de cela, de travailler également sur la rénovation de logements dans l’optique de les adapter à la population vieillissante. En mettant en œuvre MaPrimeAdapt, jusqu’à 70 % des coûts liés à ces travaux d’aménagement pourront ainsi être pris en charge.
  • Une caution publique pour tous : dans la continuité de la garantie Visale et toujours dans l’idée de permettre à tous les Français d’accéder facilement à un logement, Emmanuel Macron a annoncé la création d’une caution publique qui tiendrait le rôle de garant auprès des propriétaires pour tous les locataires en faisant la demande.
  • Simplifier et digitaliser les démarches d’urbanisme : afin de répondre à la demande grandissante en logements neufs, le chef de l’Etat souhaite que soit mise en place une loi permettant de simplifier et de digitaliser toutes les démarches concernant l’urbanisme. L’idée étant de permettre d’accélérer, encore une fois, les mises en chantier. De plus, il a précisé ne pas hésiter, à l’avenir, à passer par des lois d’exception si nécessaire, pour être encore plus rapide lorsque le besoin sera vraiment urgent.
  • Aider les plus jeunes à se loger : par le biais d’une plateforme dédiée, rappelant la plateforme “1 jeune 1 solution”, le président entend faciliter l’accession des plus jeunes au logement. Qu’il s’agisse de trouver un bien proche de leur lieu d’études ou de leur lieu de travail, ils pourront ainsi accéder aisément et de façon transparente à tous les logements disponibles.
  • Redynamiser les entrées de villes : comme cela a déjà pu être le cas en ce qui concerne les cœurs de villes sous le précédent quinquennat, Emmanuel Macron entend bien insuffler un nouveau souffle aux entrées de villes, délaissées ces dernières années. Au programme : commerces de proximité, activités, liens avec les transports en commun déjà existants, rénovations, tout sera envisagé pour offrir un cadre de vie plus agréable aux Français résidant dans ces zones.

Si les Français et tous les professionnels du secteur ont bien pris note de ces annonces, ils attendent désormais tous avec impatience de connaître la position du Logement au sein du futur gouvernement, ainsi que le nom de la personne qui en sera en charge. Donnant ainsi une véritable indication sur la place que tiendra le Logement dans ce début de quinquennat.

En résumé

  • Tous les acteurs du monde du Logement sont unanimes : le Logement n’a pas fait partie des préoccupations principales du président lors de son premier mandat.
  • Qu’ils soient issus du secteur privé ou du social, tous attendent de ce nouveau quinquennat une véritable considération des sujets liés au secteur et une dynamique forte.
  • Quelques jours avant sa réélection, Emmanuel Macron a transmis les grands axes de sa politique du Logement pour les 5 prochaines années.
  • Mal-logement, décentralisation des compétences auprès des collectivités locales, rénovation énergétique, caution publique accessible à tous, accélération de la construction, accession au logement facilité pour les plus jeunes, voici donc dans les grandes lignes les thématiques qu’Emmanuel Macron souhaite développer avec son nouveau Gouvernement dans les prochains mois et prochaines années.

Partager

Natacha Piquemal

RÉDACTRICE WEB, SPÉCIALISÉE EN ÉCONOMIE, FINANCE ET GESTION DE PATRIMOINE

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Logement étudiant : louer ou acheter pour son enfant, quelle est la meilleure stratégie ?

Lire l'article

Épargne salariale : le Sénat vote le déblocage de 10 000 € pour aider les Français

Lire l'article

Bourse : comment aborder cette rentrée 2022 ?

Lire l'article

Réforme de la fiscalité immobilière : quelles sont les pistes soulevées par l’OCDE ?

Lire l'article

Finance verte : les assureurs-vie épinglés pour greenwashing outrancier

Lire l'article

Crédit d’impôt “Avance immédiate” : comment en bénéficier dès la rentrée ?

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra