• Accueil
  • Actualités
  • Impôts : pourquoi optimiser son patrimoine avant l’élection présidentielle de 2022

Impôts : pourquoi optimiser son patrimoine avant l’élection présidentielle de 2022

Publié le 20 Avr 2021

horloge Lecture de 3 min.

Rédigé par Olivier Burnay

Thématique : Patrimoine

Partager

Le gouvernement le martèle haut et fort : les impôts n’augmenteront pas. Pas tant que ce gouvernement sera en place, ce qui pourrait changer dès l’année prochaine. Il est donc judicieux de profiter de cette année de sérénité fiscale pour optimiser son patrimoine avant la prochaine élection présidentielle. Voici nos conseils.

L’année 2022, un tournant pour la fiscalité patrimoniale ?

2021, la calme avant la tempête ? Certains experts l’affirment. Il faut profiter de cette année sans grande mesure fiscale car le vent pourrait tourner dès 2022. En effet, l’élection présidentielle pourrait venir changer la donne en matière de fiscalité étant donné le contexte de crise sanitaire et économique.

Suite aux dernières mesures sanitaires mises en place, le Gouvernement a revu ses prévisions concernant la dette de la France : de 115 %, elle passe à 118 % pour 2021. Le déficit public, quant à lui, se creuse et atteint 9 %. Les divers plans de soutien de l’économie mis en place par le gouvernement et le ralentissement de la croissance sont les principales causes de ces révisions.

La question du remboursement de la dette contractée est sur toutes les lèvres. Qui va rembourser la dette liée à l’épidémie de Covid-19 ? Et l’éventuelle création d’un nouvel impôt fait débat. Chez les économistes et dans les rangs des différents partis politiques, chacun y va de sa petite idée : de la fameuse « taxe Jean Valjean » proposée par l’acteur Vincent Lindon à la taxe exceptionnelle sur les dividendes, en passant par le rétablissement de l’ISF. Les idées ne manquent pas.

Or, pour le président de la République, Emmanuel Macron, tout comme le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, augmenter les impôts des Français n’est pas la solution. Si le débat est donc clos pour le moment, il pourrait être remis sur la table à l’occasion de l’élection présidentielle de 2022. Ainsi, rien ne dit que le président de la République nouvellement élu, en mai 2022, ne décidera pas de prendre des mesures en conséquence. Autrement dit, pour les contribuables, mieux vaut agir tant qu’il est encore temps.

Nos conseils pour optimiser votre patrimoine

Pour les contribuables, 2021 est une année sereine sur le plan de la fiscalité patrimoniale. Il convient donc d’en tirer parti et d’optimiser son patrimoine en profitant des mesures encore en vigueur.

Pour les particuliers

Le meilleur moyen de se prémunir contre un alourdissement de l’impôt est de faire des donations. Donner permet notamment de figer dans le temps la valeur du bien donné. Pour profiter au maximum des avantages de la donation, il est recommandé de donner des biens qui vont prendre de la valeur, comme parc exemple l’immobilier. Les biens donnés en pleine propriété permettent d’ailleurs d’échapper à un éventuel retour de l’ISF ou à une réforme de l’IFI.

Autre avantage des donations : les mesures exceptionnelles d’exonération mises en place par le Gouvernement dans le cadre de la crise sanitaire. Vous pouvez, en effet, en 2021, profiter d’exonération d’impôt sur les sommes d’argent données à vos enfants ou petits-enfants. Parmi les mesures déjà annoncées, on peut citer :

  • L’abattement personnel (31 865 € pour les donations grands-parents/petits-enfants ou 100 000 € pour les donations parents/enfants).
  • L’exonération des dons familiaux de sommes d’argent (dons TEPA) à hauteur de 31 865 €.
  • L’exonération temporaire des dons familiaux de sommes d’argent réalisés sous condition de remploi (soit souscription de parts de petites entreprises, soit à la réalisation de travaux de rénovation énergétique, soit à la construction de son logement par le donataire), dans la limite de 100 000 €.

Ces exonérations sont cumulables et peuvent permettre d’anticiper sa succession à moindre coût. À ces mesures devrait venir s’ajouter une nouvelle exonération concernant les dons de sommes d’argent des grands-parents aux petits-enfants. Le ministre de l’Économie et des Finances devrait annoncer les conditions de cette nouvelle mesure prochainement.

Pour les chefs d’entreprise

Côté fiscalité des entreprises, 2021 est également favorable aux chefs d’entreprise avec la « flat tax » à 30 %. Une réforme de cette fiscalité pourrait être également une nouvelle mesure politique au sortir de l’élection présidentielle. Un conseil : distribuer les dividendes dès cette année. En effet, même les dividendes distribués au début de l’année 2022. Rien n’exclut que le prochain gouvernement décide d’une loi de finances rectificative pour 2022. Ainsi, les dividendes perçus en 2022 pourraient être taxés selon de nouvelles règles pas forcément avantageuses pour les dirigeants d’entreprise.

Pour tous

Pour anticiper au mieux un éventuel changement de règles fiscales, mieux éviter de mettre tous ses œufs dans le même panier. En effet, si réforme de la fiscalité après l’élection présidentielle de 2022 il y a, elle ne concernera pas tous les placements à la fois. Il est donc judicieux de diversifier son patrimoine. PEA, assurance-vie, immobilier, comptes-titres, etc. Les options ne manquent pas.

En résumé

  • L’élection présidentielle de 2022 pourrait marquer un tournant décisif pour les contribuables. La question du remboursement de la dette Covid-19 pourrait être l’un des sujets phares de la campagne et avoir des conséquences sur les futures mesures fiscales.
  • Si rien n’est encore écrit, mieux vaut prévenir que guérir et profiter de 2021, année favorable sur le plan fiscal, pour optimiser son patrimoine.

Partager

Olivier Burnay

Directeur région Ouest

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Lire l'article Flèche

Lire l'article Flèche

Lire l'article Flèche

Trombone Dossier

Placements financiers : comment éviter les arnaques

Lire l'article Flèche

La notion d’abus de droit renforcée : Quelles conséquences ?

Lire l'article Flèche

Le capital-investissement, la stratégie de demain

Lire l'article Flèche

Les seniors face à la baisse du taux d’usure

Lire l'article Flèche

Finance verte : quand « rentable » rime avec « responsable »

Lire l'article Flèche

Un quatuor aux couleurs de Selexium pour courir le Marathon de Toulouse Métropole

Lire l'article Flèche

Réforme de l’ISF, « flat tax »: qui sont les gagnants et les perdants ?

Lire l'article Flèche

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra