• Accueil
  • Actualités
  • Elisabeth Borne : biens immobiliers et comptes bancaires, à combien est estimé son patrimoine ?

Elisabeth Borne : biens immobiliers et comptes bancaires, à combien est estimé son patrimoine ?

Publié le 27 Mai 2022

horloge Lecture de 2 min.

Rédigé par Elodie Fuentes

Thématique : Immobilier

Partager

Devoir de transparence, limitation des omissions et prévention des conflits d’intérêts, la publication du patrimoine des ministres au début et à la fin de leur mandat est obligatoire. Élisabeth Borne avait dévoilé à ce titre en 2017 son patrimoine immobilier, ses assurances-vie, le montant de ses liquidations et de son emprunt à la France entière. Retour sur le détail de sa fortune.

Une étape obligatoire pour chaque ministre

Depuis le 11 octobre 2013, les responsables publics ont pour obligation de déclarer la composition et le montant de leur patrimoine à la Haute Autorité. Biens immobiliers, comptes bancaires, comptes d’épargne et livrets, mais aussi leurs emprunts, leur patrimoine est dévoilé au grand jour, dans les moindre détails. Ainsi, chaque membre du gouvernement doit faire preuve de transparence sur la composition de ses actifs et passifs, et ce, dans les deux mois suivant la nomination. Cette action a pour objectif de vérifier la sincérité des membres du gouvernement sur leurs déclarations et prévenir les conflits d’intérêts et les omissions. La déclaration de patrimoine doit avoir lieu à chaque début et fin de mandat.

Dès sa prise de fonction en tant que ministre chargée des Transports dans l’équipe d’Édouard Philippe, Élisabeth Borne s’était pliée à l’exercice en rendant public son patrimoine en 2017. Pour rappel, la désormais nouvelle Première ministre élue après la récente démission de Jean Castex, avait peaufiné un CV pointu avant son entrée au gouvernement. Directrice de la stratégie à la SCNF, directrice des concessions du groupe Eiffage, directrice générale de l’urbanisme à la mairie de Paris, préfète de la région Poitou-Charentes et préfète de la Vienne, directrice du cabinet de Ségolène Royal au ministère de l’Écologie puis présidente de la RATP, Élisabeth Borne a les reins solides. Et depuis sa nomination en 2017, elle a pris les fonctions de ministre de la Transition écologique et solidaire, ministre du Travail, les menant jusqu’à ce jour au poste de Première ministre, ouvrant le bal de ce deuxième mandat d’Emmanuel Macron.

Un patrimoine diversifié

Lors de son entrée au gouvernement en 2017, Élisabeth Borne avait rendu public le détail de sa fortune personnelle, composée d’un portefeuille d’actif varié : 

  • Un patrimoine immobilier solide avec deux appartements : le premier situé à Paris, d’une superficie de 68 m², acheté en 2018 à 480 000 €, dont l’estimation en 2017 était évaluée à 576 000 €. L’autre est déclaré dans les Hauts-de-Seine, pour une surface de 43 m². Ce dernier a fait l’objet d’une acquisition de la part de la Première ministre dans le cadre d’un investissement locatif en 2015, par le bais du dispositif de défiscalisation de la loi Pinel. Ce bien immobilier a été acheté 410 000 € à l’époque, pour 43 m². La valeur financière avoisinant le million d’euros représenterait en réalité une somme plus importante aujourd’hui, dépendante de la forte hausse du marché immobilier constatée ces 5 dernières années. 
  • Plusieurs comptes en banque et assurance-vie : toujours dans une logique de diversification de patrimoine, Élisabeth Borne déclarait posséder 3 comptes en bourse, constitués d’un PEA de 100 €, un de 15 278 € et le dernier de 931 €. La Première ministre déclarait également à l’époque une assurance-vie d’un montant de 42 914 €, un livret A alimenté à hauteur de 23 093 €, un livret de développement durable de 11 174 €, un PEL de 72 051 € et un compte d’épargne de 238 €. 
  • Au total, les liquidités d’Élisabeth Borne s’élevaient à plus de 210 000 € il y a 5 ans, auxquelles un prêt de 210 000 € venait s’ajouter.
  • Une voiture Citroën : achetée en 2015 pour un montant de 12 825 €

En résumé

  • Toutes les personnalités publiques ont pour obligation de déclarer à la Haute Autorité l’intégralité de leur patrimoine.
  • Élisabeth Borne avait déclaré sa fortune en 2017 lors de son entrée au gouvernement en tant que ministre de Transports.
  • Le patrimoine de la Première ministre se composait à l’époque de biens immobiliers, de plusieurs comptes d’épargne, de comptes en bourse et d’une voiture.

Partager

Elodie Fuentes

Rédactrice web, spécialisée en économie, finance et gestion de patrimoine

Découvrir cet auteur

bulle des outils

Obtenez votre bilan patrimonial

Nous vous aidons à trouver l’investissement locatif adapté à votre projet

Obtenir des conseils

Vous voulez obtenir des conseils ?

Dernières actualités

Galaxie, le nouveau traqueur de fraude à l’impôt du fisc

Lire l'article

Indépendants : comment renoncer à la dissociation du patrimoine professionnel et personnel ?

Lire l'article

Retraite : ces nouveautés que prépare Emmanuel Macron

Lire l'article

Immobilier de luxe : un marché en bonne santé au cœur d’un contexte instable

Lire l'article

Les Français et l’immobilier virtuel : 4 % ont déjà investi dans le métavers

Lire l'article

Fiscalité, retraites, transmission : que nous réserve le second mandat d’Emmanuel Macron ?

Lire l'article

Découvrir toutes les actualités

Découvrez nos agences

Aix-en-Provence-Marseille

Biarritz

Bordeaux

Caen

Chambéry

Clermont-Ferrand

Dijon

Lille

Lyon

Metz

Montpellier

Nantes

Nice

Orléans

Paris

Reims

Rennes

Rouen

Strasbourg

Toulouse

Tours

Vannes

Selexium Paris

20 avenue de l'Opéra